Plus de 160 projets axés sur l’efficacité énergétique en voie d’être réalisés dans des écoles en Saskatchewan grâce aux recettes issues de la tarification de la pollution par le carbone 

Communiqué de presse

Le 16 septembre 2020 – Ottawa (Ontario)

Tandis que le Canada commence à se remettre de la pandémie de COVID-19 et que les étudiants rentrent à l’école, la priorité absolue du gouvernement demeure la santé, la sécurité et le bien-être de tous les Canadiens. Le travail se poursuit pour relancer l’économie en toute sécurité, créer de nouveaux emplois verts, réduire les émissions et rendre le coût de la vie plus abordable pour les Canadiens, y compris les étudiants.

Aujourd’hui, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé que le gouvernement fédéral fournira un montant d’environ 12 millions de dollars, par l’intermédiaire du Fonds d’incitation à l’action pour le climat, pour financer 164 projets qui aideront à renforcer la durabilité des écoles de la Saskatchewan et leur résistance au climat. Chaque projet permettra aux écoles de réaliser des économies, de réduire ses factures d’énergie et de participer activement au plan climatique du Canada.

Grâce à ce financement, les écoles de la Saskatchewan auront des fenêtres mieux isolées ainsi que des systèmes de chauffage et de climatisation plus récents, et elles profiteront des retombées d’autres projets d’efficacité énergétique. Par exemple, l’école Vanier Collegiate de Moose Jaw recevra 76 800 dollars pour remplacer les luminaires existants par des luminaires à DEL dans le gymnase, dans les couloirs et à l’extérieur de l’immeuble et remplacer aussi les appareils inefficaces sur le toit; l’école secondaire catholique Michael A. Riffel de Regina recevra 333 000 dollars pour remplacer le système d’éclairage par un système d’éclairage à DEL; l’école Evan Hardy Collegiate de Saskatoon recevra 571 000 dollars pour moderniser la chaudière et le toit.

Ce financement, provenant des recettes issues du système fédéral de tarification de la pollution par le carbone, est consacré à des projets qui visent à réduire la pollution par le carbone, à faire économiser de l’argent et à créer de bons emplois verts. Le programme du Fonds d’incitation à l’action pour le climat, lancé en mai 2019, permet de retourner les recettes issues de la tarification de la pollution par le carbone dans les administrations où elles ont été perçues.

Environ 90 p. 100 des recettes sont directement reversées aux résidents de l’Ontario, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick et de la Saskatchewan sous forme de paiements de l’Incitatif à agir pour le climat. Pour la plupart des ménages de ces provinces, le montant des paiements de l’Incitatif à agir pour le climat qu’ils recevront sera plus élevé que celui qu’ils auront déboursé en raison de la tarification fédérale de la pollution par le carbone. Cette année, une famille de quatre personnes recevra un paiement de 809 dollars en Saskatchewan. 

Citations

« Le gouvernement du Canada s’investit dans la lutte contre les changements climatiques, et parallèlement, il s’emploie à rendre le coût de la vie abordable pour les Canadiens. En investissant les recettes qui proviennent de la tarification de la pollution par le carbone en Saskatchewan dans les écoles de la province, nous réduisons les émissions et nous créons un avenir plus respectueux de l’environnement et plus prospère pour le bien de nos enfants et de nos petits-enfants. »
– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique 

Faits en bref

  • En Saskatchewan, le financement provient d’Environnement et Changement climatique Canada et est versé à SaskBuilds, qui collabore avec le ministère de l’Éducation pour acheminer le financement aux conseils scolaires et aux écoles. 

  • La tarification de la pollution par le carbone est un pilier important du plan climatique du Canada. Toutes les recettes directes provenant du système fédéral de tarification de la pollution par le carbone sont reversées à la province d’où elles proviennent. La tarification de la pollution par le carbone consiste à mettre un prix sur ce que nous ne voulons pas – la pollution – afin d’avoir plus de ce que nous voulons : de l’air pur, une économie efficace, des solutions novatrices et des emplois. 

  • Le reste des recettes (jusqu’à 10 p. 100) sera reversé au moyen de programmes qui aident les municipalités, les collectivités autochtones, les universités, les écoles, les hôpitaux ainsi que les petites et moyennes entreprises à réduire leur consommation d’énergie, leurs coûts et leurs émissions de gaz à effet de serre. 

  • Le volet du Fonds d’incitation à l’action pour le climat consacré au réaménagement dans le secteur des municipalités, universités, collèges, écoles et hôpitaux est doté d’un montant total d’environ 60 millions de dollars; le premier cycle de financement est axé sur les projets d’efficacité énergétique dans les établissements scolaires et les salles de classe. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Moira Kelly
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-271-6218
moira.kelly@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement
climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :