L’initiative en efficacité énergétique de l’Université de la Colombie-Britannique reçoit une aide du Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone 

Communiqué de presse

Une structure en verre de l’installation de recherche et de démonstration en bioénergie. L’Université de la Colombie-Britannique lutte contre les changements climatiques et favorise la création d’emplois en procédant à une réduction de 14 600 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre grâce à un financement d’environ 974 000 $.
Le gouvernement du Canada aide l’Université de la Colombie-Britannique à réduire ses émissions au moyen du volet des partenariats du Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone.

Le 27 octobre 2020 – Vancouver (Colombie-Britannique)

D’un océan à l’autre, les Canadiens prennent des mesures pour lutter contre les changements climatiques dans leurs collectivités. Le gouvernement du Canada soutient les municipalités, les collectivités autochtones, les petites et moyennes entreprises, les universités, les écoles et les hôpitaux, dans leur important travail de réduction de la pollution et de création d’une économie plus propre.

Aujourd’hui, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Jonathan Wilkinson, s’est entretenu avec le président et vice-chancelier de l’Université de la Colombie-Britannique, Santa J. Ono. Le ministre Wilkinson a félicité l’Université de la Colombie-Britannique et souligné son engagement commun à atteindre l’objectif de zéro émission nette d’ici 2050 grâce à des initiatives en matière d’action climatique telles que son projet de récupération de la chaleur résiduelle de quartier, qui a reçu un financement d’environ 974 000 $ du Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone. Cette initiative permettra de réduire la dépendance de l’Université au gaz naturel au moyen de l’installation de systèmes de récupération de chaleur. Les nouveaux systèmes redirigeront la chaleur récupérée vers le système énergétique de district à eau chaude du campus, qui alimente la majorité de ses bâtiments en chauffage et en eau chaude afin que les étudiants puissent vivre et travailler dans un environnement plus propre.

Ce financement s’ajoute à un investissement de 7,6 millions de dollars effectué en 2019 dans le cadre du volet des champions du Défi pour une économie à faibles émissions de carbone afin de soutenir l’Université dans son projet d’expansion de la biomasse visant à accroître la capacité d’énergie renouvelable.

Dans le cadre de ce projet, l’Université de la Colombie-Britannique obtiendra une réduction cumulative d’environ 14 600 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre, ce qui équivaut à retirer environ 4 500 voitures de la circulation pendant un an. Grâce à ce projet, l’Université économisera aussi un million de dollars par an en frais de chauffage.

Le financement provient du volet des partenariats du Défi pour une économie à faibles émissions de carbone du gouvernement du Canada, qui soutient des projets visant à réduire la pollution par le carbone, à faire économiser de l’argent et à créer de bons emplois.

Grâce à son plan de lutte contre les changements climatiques, le Canada est en voie de réaliser la plus grande réduction des émissions de son histoire. Le gouvernement du Canada continuera à proposer de nouvelles et de meilleures mesures d’action climatique pour dépasser l’objectif qu’il s’est fixé pour 2030 et atteindre zéro émission nette d’ici 2050. 

Citations

« Les universités canadiennes donnent l’exemple en matière de solutions aux changements climatiques par la recherche, la technologie et les idées novatrices. Notre gouvernement continuera à investir dans des projets qui soutiennent l’énergie propre dans des établissements d’enseignement comme l’Université de la Colombie-Britannique, afin que les étudiants puissent vivre et travailler dans des milieux plus propres et plus durables pour les générations à venir. »
– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique 

« Cet investissement du gouvernement du Canada aidera l’Université de la Colombie-Britannique à conserver son rôle de chef de file mondial en matière d’action climatique et nous rapprochera de notre objectif de zéro émission nette de carbone d’ici 2050. Les nouveaux systèmes de récupération de chaleur amélioreront l’efficacité de l’installation de recherche et de démonstration en bioénergie de l’Université de la Colombie-Britannique, déjà à la fine pointe de la technologie, qui est actuellement en cours de modernisation pour produire jusqu’à 70 p. 100 de l’énergie thermique de notre campus de Vancouver en utilisant des déchets de bois propres d’origine locale. Les nouveaux systèmes de récupération de chaleur réduiront les émissions de l’Université de la Colombie-Britannique de plus de 1 000 tonnes de dioxyde de carbone par an. »
– Santa J. Ono, président et vice-chancelier, Université de la Colombie-Britannique 

Faits en bref

  • Le système de récupération de chaleur amélioré permettra de récupérer un mégawatt thermique, qui serait autrement gaspillé. 

  • Le volet des partenariats du Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone est un élément important du plan climatique du Canada, et il contribue à ce que le Canada atteigne et dépasse l’objectif qu’il s’est fixé au titre de l’Accord de Paris pour 2030. 

  • Le Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone soutient, dans les provinces et territoires du Canada, des projets d’efficacité énergétique qui aideront les Canadiens et les entreprises à économiser de l’argent en réduisant leur facture énergétique. En outre, une aide est offerte aux industries afin de mettre en place des technologies propres qui les aideront à être plus efficaces et novatrices, pour ainsi créer ainsi des emplois et générer des économies dans tout le Canada. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Moira Kelly
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-271-6218
moira.kelly@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada 

Détails de la page

Date de modification :