Compte rendu : Le ministre Wilkinson et John Kerry, envoyé spécial du président des États-Unis pour le climat, réaffirment leur ambition commune en vue d’assurer un alignement et une coopération dans le dossier du climat

Compte rendu

Le 12 avril 2021 – Gatineau (Québec)

Aujourd’hui, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Jonathan Wilkinson, s’est entretenu avec l’envoyé spécial du président des États-Unis pour le climat, John Kerry, au cours de la deuxième réunion dans le cadre du dialogue ministériel de haut niveau sur l’ambition climatique.

Au cours de la réunion, le ministre Wilkinson et le secrétaire Kerry ont fait le point sur les progrès réalisés par chaque pays pour accroître la portée et l’ampleur de l’action climatique à l’intérieur de leurs frontières et leurs efforts visant à encourager d’autres pays à faire de même, ainsi que sur leurs progrès communs dans la définition et la mise en œuvre de possibilités de coopération bilatérale dans le dossier du climat au cours des derniers mois. Dans ce contexte, les deux pays ont salué les progrès déjà réalisés à ce jour dans le cadre du dialogue ministériel de haut niveau sur l’ambition climatique, et ont réitéré leur engagement à resserrer leur contribution nationale établie au titre de l’Accord de Paris lors du sommet sur le climat dirigé par les États-Unis qui aura lieu le 22 avril 2021.

Le ministre Wilkinson a souligné l’importance d’une ambition harmonisée accrue par rapport aux normes de réduction du méthane et aux normes de transport relatives à l’efficacité énergétique et au déploiement des véhicules zéro émission, reconnaissant qu’elle permettra aux deux pays d’accroître leurs ambitions respectives liées à leur contribution nationale respective. Le ministre Wilkinson a réaffirmé l’intérêt du Canada à adopter une stratégie continentale pour réduire les émissions de méthane provenant du secteur pétrolier et gazier. Le ministre a proposé de miser sur l’objectif de réduire les émissions nord-américaines de 40 p. 100 d’ici 2025, objectif que le Canada s’est employé à atteindre au cours des quatre dernières années, afin de mettre en place une politique pour 2030 plus énergique, reflétant les récentes déclarations de l’Agence internationale de l’énergie selon lesquelles les pays devraient viser une réduction des émissions de 75 p. 100 par rapport aux émissions prévues. Il a également souligné l’engagement du Canada et des États-Unis à atteindre la carboneutralité d’ici 2050 et l’importance d’avoir des normes harmonisées pour les véhicules légers et lourds, en s’appuyant sur les progrès réalisés par le Canada avec la Californie au cours des dernières années à ce chapitre, et de mettre en place un objectif de vente de véhicules zéro émission fixé à 100 % dès que possible.

Les deux pays ont réaffirmé que l’action climatique et la création d’emplois sont indissociables l’un de l’autre, et ont convenu que la vision du Canada et des États-Unis à cet égard et leurs objectifs de lutte contre les changements climatiques n’ont jamais été aussi en adéquation. Les deux pays, qui reconnaissent que les grandes économies du monde entier adoptent énergiquement des solutions à faibles émissions de carbone pour attirer plus d’investissements et créer plus de bons emplois pour leurs citoyens, ont convenu que la poursuite de la collaboration bilatérale permettra aux industries et aux travailleurs nord-américains d’attirer leur juste part des investissements mondiaux dans un monde de plus en plus concurrentiel et sobre en carbone.

Le ministre Wilkinson et le secrétaire Kerry ont également réitéré l’importance d’autres secteurs d’intervention dans le cadre du dialogue sur l’ambition climatique, notamment l’adaptation, le financement durable, les solutions axées sur la nature et l’agriculture intelligente. Le ministre Wilkinson a souligné la possibilité d’une approche canadienne et américaine harmonisée d’achats écologiques afin d’écologiser les activités gouvernementales, ce qui permettrait de rehausser les ambitions dans la lutte contre les changements climatiques et d’accroître les débouchés commerciaux.

Le ministre Wilkinson et l’envoyé spécial Kerry ont souligné que le dialogue sert à harmoniser les politiques et les stratégies pour créer des emplois, tout en s’attaquant aux changements climatiques et aux inégalités, et en améliorant les mesures d’adaptation et la résilience aux impacts climatiques. Ils ont convenu de continuer à travailler ensemble pour obtenir des résultats politiques concrets avant la COP26 qui suivra le sommet qui coïncide avec le Jour de la Terre ce mois-ci.

Liens connexes

Personnes-ressources

Moira Kelly
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-271-6218
moira.kelly@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :