Le gouvernement du Canada publie une déclaration de politique sur les futurs projets d’exploitation du charbon thermique et les projets d’expansion

Communiqué de presse

Le 11 juin 2021 - Gatineau, Québec

Les meilleures analyses scientifiques et économiques disponibles appellent les pays du monde entier à relever le défi mondial posé par les changements climatiques et à saisir pleinement les possibilités économiques qu’ils offrent. Pour le bien de la santé de la planète, le monde abandonne le charbon thermique pour la production d’énergie, et le Canada ouvre la voie.

La combustion du charbon thermique, qui a alimenté la révolution industrielle du siècle dernier, est le combustible qui contribue le plus aux changements climatiques et est une source majeure de pollution toxique qui nuit à la santé humaine. Depuis sa participation à la création de l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon en 2017 avec le Royaume-Uni et l’adoption d’une réglementation visant à accélérer l’élimination progressive de l’électricité conventionnelle produite à partir du charbon, le Canada a contribué à donner le ton à l’action nationale et internationale pour lutter contre cette source d’émissions de gaz à effet de serre. Le mois dernier, le Canada, aux côtés d’autres pays du G7, a souligné la nécessité de mettre immédiatement fin aux investissements internationaux dans les projets de production d'électricité à partir de charbon thermique, émetteurs de pollution par le carbone.

Alors que les dirigeants mondiaux du G7 se réunissent au Royaume-Uni pour lutter contre les défis mondiaux, notamment les changements climatiques, l’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, a présenté aujourd’hui la déclaration de politique publique du gouvernement du Canada concernant les nouveaux projets d’exploitation de charbon thermique ou d’expansion. Il s’agit de la prochaine étape de l’engagement du Canada à s’attaquer aux émissions nocives de gaz à effet de serre (GES) provenant du charbon. La déclaration indique que le gouvernement considère ces projets susceptibles de causer des effets inacceptables sur l’environnement dans des zones de compétence fédérale et qu’ils ne sont pas conformes aux engagements nationaux et internationaux du Canada en matière de changements climatiques. En conséquence, cette position éclairera la prise de décision fédérale sur les projets d’exploitation de charbon thermique.

La politique annoncée aujourd’hui assure la clarté et la certitude réglementaire à l’industrie, aux investisseurs et aux Canadiens. Elle représente une autre étape essentielle dans notre cheminement commun vers un avenir plus propre et plus prospère et positionne le Canada parmi les premiers pays du G7 à adopter une telle politique.

En parallèle avec l’annonce d’aujourd’hui, le ministre Wilkinson a informé Coalspur Mines Ltd. que la politique annoncée aujourd’hui s’applique à l’examen de ses projets d’expansion de mines de charbon thermique de Vista Coal, près de Hinton, en Alberta.

Les ressources naturelles abondantes du Canada donnent à notre pays un avantage concurrentiel que nous avons toujours utilisé comme source d’emplois et de prospérité. Dans la course mondiale vers des économies neutres en carbone d’ici 2050, le Canada continue de miser sur son avantage concurrentiel à long terme en mettant l’accent sur la durabilité environnementale et la croissance propre tout en appuyant les travailleurs et les collectivités.

C’est pourquoi, par exemple, le plan climatique renforcé du Canada : Un environnement sain et une économie saine a engagé 964 millions de dollars sur quatre ans pour faire avancer les projets d’énergie renouvelable intelligente et de modernisation du réseau afin d’établir le réseau propre et les emplois de l’avenir. Et c’est pourquoi, afin d’atténuer les effets de l’élimination progressive de l’électricité produite par le charbon au pays, les budgets de 2018 et 2019 prévoient 185 millions de dollars pour le développement des compétences, la diversification économique et l’infrastructure pour soutenir les travailleurs du charbon et les collectivités.

Les preuves sont claires : la poursuite de l’exploitation et de l’utilisation du charbon thermique pour la production d’énergie dans le monde va à l’encontre des mesures nécessaires pour lutter efficacement contre le changement climatique et saisir les débouchés économiques qu’elles présentent. C’est dans ce contexte que le gouvernement a annoncé cette politique aujourd’hui et qu’il continuera à travailler avec les Canadiens pour mettre en œuvre des mesures climatiques robustes.

Citations

« Les nouveaux projets d’exploitation de charbon thermique et les projets d'expansion ne sont pas alignés sur l’ambition que les Canadiens veulent voir en matière de climat ni sur les engagements nationaux et internationaux du Canada en matière de climat. L’élimination de l’électricité produite par le charbon et son remplacement par des sources plus propres sont une composante essentielle de la transition vers une économie à faible émission de carbone, et, par conséquent, la construction de nouvelles mines de charbon thermique pour la production d’énergie n’est pas durable. »

– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • En 2018, le gouvernement fédéral a introduit une réglementation visant à éliminer progressivement l’électricité classique alimentée au charbon dans tout le Canada d’ici 2030.

  • La réduction des émissions de GES associées à l’électricité classique alimentée au charbon protégera l’air que nous respirons, éliminera 12,8 millions de tonnes de pollution par le carbone de notre atmosphère en 2030 et permettra au Canada d’éviter environ 260 décès prématurés, 40 000 épisodes d’asthme et 190 000 jours de difficultés respiratoires.

  • Aidés par l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon, les pays de L'Organisation de coopération et de développement économiques ont fermé plus d’un tiers de leur capacité totale de production d’électricité des centrales au charbon grâce à des engagements de retrait et des politiques d’élimination progressive.

  • En 2019, Exportation et développement Canada s’est engagé à ne pas accorder de nouveau financement aux centrales électriques alimentées au charbon, aux mines de charbon thermique ou aux infrastructures dédiées au charbon thermique. En mai dernier, tous les pays du G7 ont également convenu de prendre des mesures concrètes visant à mettre fin aux investissements publics dans les projets internationaux de production d'électricité à partir de charbon thermique d’ici la fin de 2021.  

  • Plus de 80 % du réseau électrique du Canada ne produit aucune émission – l’un des plus propres au monde – et il est en bonne voie pour atteindre son objectif d’avoir 90 % de production d’électricité non émettrice d’ici 2030.

  • En octobre 2020, la Banque de l’infrastructure du Canada s’est engagée à investir 2,5 milliards de dollars dans des projets d’énergie propre au cours des trois prochaines années.

  • Dans son plan climatique renforcé de décembre 2020 : un environnement sain et une économie saine, le Canada a engagé 964 millions de dollars sur quatre ans pour faire avancer les projets d’énergie renouvelable intelligente et investir dans les projets de moderniser le réseau afin d’établir le réseau propre de l’avenir. Cela comprend l’appui à l’augmentation de la capacité de production d’énergie renouvelable, comme l’énergie éolienne et solaire, et le déploiement de technologies de modernisation du réseau, comme le stockage d’énergie.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Moira Kelly
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-271-6218
moira.kelly@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :