Le Canada veillera à ce que plus de 1 milliard de son financement pour le climat s’attaque à la double crise des changements climatiques et de la perte de la biodiversité

Communiqué de presse

Le 6 novembre 2021 – Glasgow (Royaume-Uni)

Les changements climatiques et la perte de la biodiversité sont intrinsèquement liés. C’est pourquoi une approche coordonnée pour y faire face est essentielle. Les solutions fondées sur la nature, comme la conservation des aires naturelles riches en carbone et la restauration des milieux humides, peuvent aider les pays à relever ces deux défis.

Pour affronter ces crises interreliées, le Canada affectera au moins 20 p. 100 de son engagement financier pour le climat de 5,3 milliards de dollars à des solutions fondées sur la nature ayant des avantages connexes sur la biodiversité dans les pays en développement au cours des cinq prochaines années. Ceci représente plus de 1 milliard de dollars canadiens. Plus tôt cette semaine, le premier ministre a annoncé à la COP26 que le Canada verserait 15 millions de dollars à l’appui de la Ocean Risk and Resilience Action Alliance et du Global Fund for Coral Reefs. Ce financement aidera les pays en développement à renforcer leur capacité nationale à prendre des mesures de lutte contre les changements climatiques, à bâtir leur résilience et à faire progresser les efforts d’adaptation tout en favorisant la biodiversité.

En tant que membre de la coalition de la haute ambition pour la nature et les peuples et de l’Alliance mondiale pour les océans, le Canada mène les efforts visant à renforcer le soutien d’une cible internationale de protection de 30 p. 100 des terres et des océans d’ici 2030.

Les engagements du Canada en matière de financement pour le climat ont déjà aidé les pays à prendre des mesures axées sur la nature comme l’Initiative Pacifique pour la biodiversité, les changements climatiques et la résilience (Initiative Kiwa). Cette initiative contribue à rendre les écosystèmes, les économies et les collectivités des îles du Pacifique plus résilients aux répercussions des changements climatiques.

Le Canada a énoncé clairement que nous ne pouvons pas résoudre la crise climatique sans la nature ni résoudre la crise de la nature sans stabiliser le climat. Le Canada dirige l’élaboration d’un ambitieux cadre mondial pour la biodiversité après 2020, assorti de cibles et de mesures claires, afin de concentrer les efforts collectifs du monde entier pour endiguer la perte de la biodiversité et la dégradation de la nature. Il poursuivra son travail avec ses partenaires internationaux en vue d’un nouveau cadre mondial pour la biodiversité dont la version définitive sera parachevée à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique, la COP15, qui se tiendra au printemps prochain à Kunming, en Chine.

Citations

« Le nouvel engagement du Canada en faveur de solutions pour le climat fondées sur la nature dans les pays les plus pauvres et les plus vulnérables est clair : la double crise des changements climatiques et de la perte de la biodiversité doit être abordée conjointement. La clé de la lutte contre les changements climatiques réside dans un avenir carboneutre et respectueux de la nature. En travaillant ensemble, nous pouvons protéger la nature pour assurer notre survie collective. »

– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« La nature est notre alliée pour lutter à la fois contre les changements climatiques et la perte de la biodiversité. Les solutions pour le climat fondées sur la nature sont d’une grande importance, particulièrement pour les pays en développement qui courent les risques les plus élevés, mais qui peuvent difficilement passer à l’action par manque de ressources. C’est pourquoi le Canada a augmenté son soutien à l’appui de la nature et des solutions fondées sur la nature pour ceux qui en ont le plus besoin en doublant son engagement en matière de financement de la lutte contre les changements climatiques, le portant à 5,3 milliards de dollars sur 5 ans. »

– L’honorable Harjit S. Sajjan, ministre du Développement international et ministre responsable de l’Agence de développement économique du Pacifique Canada

"Le Canada a eu le privilège de jouer un rôle important dans le financement international pour le climat, en se concentrant sur la double crise du changement climatique et la perte de la biodiversité. Nous avons la responsabilité d'aider le monde en développement à construire un monde respectueux de la nature et carboneutre, et le Canada, avec de nombreux partenaires internationaux, prend les devants."

– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Ressources naturelles

Faits en bref

  • Lors du Sommet des dirigeants du G7 de 2021, le premier ministre a annoncé que l’engagement du Canada en matière de financement international de la lutte contre les changements climatiques doublera et passera à 5,3 milliards de dollars au cours des 5 prochaines années.

  • De récentes évaluations mondiales ont démontré que la biodiversité s’appauvrit à un rythme sans précédent dans l’histoire de l’humanité : près d’un million d’espèces sont menacées d’extinction. Les changements climatiques sont l’un des cinq principaux facteurs de la perte de la biodiversité.

  • À l’échelle nationale, le Canada investit plus de 4 milliards de dollars par l’entremise du Fonds des solutions climatiques naturelles pour planter 2 milliards d’arbres ainsi que pour rétablir et améliorer la gestion des forêts, des prairies, des milieux humides et des terres agricoles. Ces mesures contribueront à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à accroître la séquestration du carbone tout en procurant une foule d’avantages connexes sur le plan de la biodiversité, de l’adaptation aux changements climatiques et du bien-être humain.

  • Dans le cadre de ces solutions fondées sur la nature, le gouvernement du Canada s’est également engagé à promouvoir les droits, le savoir et le leadership des peuples autochtones à l’égard de la conservation, par exemple en soutenant des initiatives d’intendance dirigées par les peuples autochtones. Ces initiatives offrent d’importants bienfaits aux communautés autochtones sur le plan culturel, sanitaire et physique tout en favorisant des écosystèmes en santé qui offrent à l’ensemble de la population canadienne des avantages du point de vue de la conservation et du climat.

Liens connexes

Personnes-ressources

Joanna Sivasankaran

Attachée de presse

Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique

819-790-1907

Joanna.Sivasankaran@ec.gc.ca

Relations avec les médias

Environnement et Changement climatique Canada

819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)

media@ec.gc.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :