Le gouvernement du Canada apporte un soutien à des initiatives axées sur le climat et la qualité de l’air qui aideront les pays en développement à réduire leurs émissions de méthane

Communiqué de presse

Le 9 novembre 2021 – Glasgow (Royaume-Uni)

L’air pur est essentiel à notre santé, à une économie prospère et à un environnement sain. Le gouvernement du Canada s’est engagé à réduire les polluants climatiques de courte durée de vie, un groupe important de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques qui réchauffent le climat et entraînent de graves problèmes de qualité de l’air, comme le smog. Parmi ces polluants figurent le carbone noir, le méthane, l’ozone troposphérique et les hydrofluorocarbones. Comme ils restent moins longtemps dans l’atmosphère que les gaz à effet de serre comme le dioxyde de carbone, leur réduction peut avoir des effets bénéfiques à court terme dans la lutte contre les changements climatiques, tout en protégeant la santé humaine.

Le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Steven Guilbeault, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Canada investira 10 millions de dollars sur cinq ans dans le fonds fiduciaire de la Coalition pour le climat et l’air pur. Cet investissement a été annoncé à la réunion ministérielle sur le climat et la qualité de l’air, organisée par l’envoyé spécial du président des États-Unis pour le climat, John Kerry, et le ministre de l’Environnement, de la Science, de la Technologie et de l’Innovation du Ghana, Kwaku Afriyie. Les membres se sont engagés à rehausser leur ambition et à intensifier les mesures de lutte contre les menaces qui pèsent sur le climat et la qualité de l’air, en portant une attention particulière à la réduction des émissions de méthane.

La contribution du Canada apportera un soutien essentiel à long terme pour faire avancer le mandat de la Coalition. Les principales orientations de la Coalition sont énoncées dans la nouvelle Stratégie à l’horizon 2030, approuvée par les membres lors de la réunion. Les travaux de la Coalition s’appuient sur les stratégies nationales sur le climat et la qualité de l’air pour réduire les émissions de polluants climatiques de courte durée de vie dans les secteurs clés.

Au cours de la réunion, le ministre Guilbeault et les membres de la Coalition ont exprimé leur soutien à l’engagement mondial sur le méthane pris par le premier ministre Justin Trudeau et d’autres dirigeants du monde entier la semaine dernière à la COP26. Les ministres ont salué le leadership de la Coalition pour faire avancer les objectifs liés à cet engagement. Par ailleurs, les ministres ont officiellement lancé le programme phare sur le méthane de la Coalition, qui permettra de centrer les activités de la Coalition sur ce polluant pendant un an, afin de concrétiser l’engagement mondial qui a été pris.

Le gouvernement du Canada continuera de travailler en étroite collaboration avec la Coalition et ses membres. La réduction des polluants climatiques de courte durée de vie est un élément essentiel d’un plan global pour lutter contre les changements climatiques et mettre en œuvre l’Accord de Paris.

Citations

« La réduction des polluants climatiques de courte durée de vie aura un impact direct sur l’air que nous respirons, et il s’agit de l’un des moyens les plus rapides et les plus économiques de lutter contre les changements climatiques. En tant que membre fondateur de la Coalition pour le climat et l’air pur, le Canada est fier de jouer un rôle de premier plan dans l’élaboration de la Stratégie à l’horizon 2030 de la Coalition. Nous sommes heureux de nous joindre à la communauté internationale pour approuver cette stratégie. Le Canada prend des mesures concrètes pour réduire les polluants climatiques de courte durée de vie, dont le méthane, au pays et partout dans le monde. Je me réjouis de travailler avec les partenaires de la Coalition pour relever ce défi. »
– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • La Coalition est un partenariat volontaire qui regroupe des gouvernements, des organisations intergouvernementales, des entreprises, des institutions scientifiques et des organisations de la société civile qui sont résolus à protéger le climat et à améliorer la qualité de l’air par des actions visant à réduire les polluants climatiques de courte durée de vie.

  • Le Canada a assuré la coprésidence de la Coalition de 2016 à 2018 et y a consacré 23 millions de dollars canadiens à ce jour.

  • Le méthane est un puissant gaz à effet de serre et un polluant climatique qui est responsable d’environ 13 p. 100 des émissions totales de gaz à effet de serre du Canada.

  • La réduction des émissions de méthane réduira la formation d’ozone et pourrait prévenir chaque année plus de 200 000 décès prématurés, des centaines de milliers de visites aux urgences pour un problème d’asthme et plus de 20 millions de tonnes de récoltes perdues par an d’ici 2030.

  • Le 2 novembre 2021, le Canada a signé l’engagement mondial sur le méthane, dirigé par les États-Unis et l’Union européenne, qui engage les pays à atteindre un objectif commun de réduction des émissions mondiales de méthane d’au moins 30 p. 100 d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 2020. Cet engagement a été officialisé à la COP26 et compte maintenant sur l’appui de plus de 100 membres.

  • Le gouvernement du Canada est également déterminé à mettre au point un plan axé sur la réduction des émissions de méthane dans l’ensemble de l’économie canadienne et à réduire les émissions de méthane provenant des activités pétrolières et gazières d’au moins 75 p. 100 par rapport aux niveaux de 2012 d’ici 2030. Le Canada est le premier et le seul pays à soutenir à la fois l’engagement et l’objectif de réduction de 75 p. 100, et son approche inclura une réglementation.

  • Le 3 novembre, le gouvernement du Canada a annoncé un investissement de 20 millions de dollars dans l’entreprise montréalaise GHGSat, par la voie de Technologies du développement durable Canada. Cette entreprise utilisera ces fonds pour élargir son parc de satellites de haute technologie qui servent à la surveillance des émissions de gaz à effet de serre depuis l’orbite terrestre. Les données de détection des émissions de méthane seront fournies à l’Observatoire international des émissions de méthane (IMEO) pour favoriser la réduction des émissions de méthane dans le monde.

Liens connexes

Personnes-ressources

Joanna Sivasankaran
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-790-1907
Joanna.Sivasankaran@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
media@ec.gc.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :