Le gouvernement du Canada appuie la mise au point d’un système satellitaire de pointe pour la surveillance des émissions de gaz

Communiqué de presse

photo des 7 dignitaires de la Conférence
De gauche à droite : Patricia Fuller, ambassadrice du Canada pour les changements climatiques; Jonathan Wilkinson, ministre des Ressources naturelles; Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique; Stéphane Germain, président de GHGSat; Hubert Bolduc, président, Investissement Québec International; Simonetta Cheli, cheffe du Bureau de la stratégie, des programmes et de la coordination aux programmes d’observation de la Terre, Agence spatiale européenne; Toni Tolker-Nielsen, directeur par intérim des programmes d’observation de la Terre, Agence spatiale européenne. Crédit photo : Philippe Lapointe

L’investissement soutiendra les activités de GHGSat, une entreprise canadienne chef de file des technologies propres, et aidera le Canada à atteindre ses objectifs ambitieux en matière de climat

Le 3 novembre 2021 – Ottawa (Ontario)

Les entrepreneurs canadiens en technologies propres passent à l’action pour relever les défis environnementaux de l’heure. De son côté, le gouvernement du Canada travaille en partenariat avec des entreprises novatrices pour propulser la croissance de l’économie verte.

Aujourd’hui, le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François-Philippe Champagne, et le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Steven Guilbeault, ont annoncé un investissement de 20 millions de dollars dans GHGSat, de Montréal (Québec), par l’entremise de Technologies du développement durable Canada (TDDC). Ce troisième investissement de TDDC dans l’entreprise s’inscrit dans une collaboration sur plusieurs années qui a permis à GHGSat de façonner son leadership mondial dans le secteur.

GHGSat se servira de ce financement pour déployer des satellites perfectionnés qui s’ajouteront à son parc actuel de satellites qui surveillent depuis l’orbite terrestre les émissions de gaz à effet de serre. Son système spatial d’observation des gaz à effet de serre produit des images à haute résolution par spectrométrie pour le suivi des émissions de méthane. Les données ainsi recueillies seront essentielles pour lutter concrètement contre les changements climatiques.

GHGSat entend également se doter d’une infrastructure sécurisée pour la gestion de sa constellation croissante de satellites et distiller ses données sous forme de produits et de résultats d’analytique à forte valeur ajoutée. Les microsatellites de GHGSat sont en mesure de détecter des émissions de méthane 100 fois plus faibles que celles repérées par d’autres satellites. La technologie de l’entreprise permet de détecter et de mesurer les émissions de méthane avec précision, à l’échelle d’un puits de pétrole ou de gaz individuel.  

Le gouvernement du Canada est déterminé à investir dans les technologies propres qui jettent les bases d’une économie plus forte, plus verte et plus durable, qui offre des occasions à l’ensemble des Canadiens. Les sommes investies aujourd’hui favoriseront la croissance économique et aideront le Canada à atteindre ses cibles en matière de climat à l’horizon 2030 ainsi que celles de carboneutralité d’ici 2050.

Citations

« Cette période ne pourrait être mieux choisie pour investir dans un avenir plus vert et plus durable pour tous les Canadiens. L’investissement annoncé aujourd’hui dans GHGSat donnera au Canada une longueur d’avance en matière de technologies climatiques et permettra à cette entreprise remarquable de briller sur la scène mondiale. Il s’agit d’une réussite purement canadienne. »
- Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François-Philippe Champagne

« La réduction des émissions de méthane est l’une des approches les plus rapides et économiques pour freiner le réchauffement de la planète et faire obstacle aux changements climatiques. Cet investissement est effectué à un moment déterminant. Cette semaine, à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26), le Canada s’est joint à de nombreux autres pays signataires de l’engagement mondial sur le méthane. Le Canada s’est engagé à réduire les émissions de méthane du secteur pétrolier et gazier de 75 % comparativement à leur niveau de 2012 d’ici 2030, soit la plus forte baisse au monde. Des innovations canadiennes, comme la technologie par satellite pionnière de GHGSat, facilitent le repérage des émissions et nous aident à garder le cap. Cette jeune entreprise de Montréal illustre bien de quelle façon le leadership et l’innovation ouvriront de nouvelles possibilités et les portes d’un avenir plus durable. »
- Le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Steven Guilbeault

« Les dirigeants mondiaux ont fait de la réduction des émissions de méthane une priorité de la lutte aux changements climatiques. À l’aube de la COP26, nous avons besoin de meilleures données pour prendre des décisions éclairées et passer aux actes. La technologie satellitaire de GHGSat a fait ses preuves pour la détection de fuites de méthane à l’échelle planétaire. Aujourd’hui, TDDC renouvelle fièrement son soutien financier à GHGSat, ce qui lui permettra de perfectionner ses technologies de détection et d’analytique des émissions de méthane. »
- La présidente-directrice générale de TDDC, Leah Lawrence

Faits en bref

  • Environ 30 % du réchauffement climatique est attribuable aux émissions de méthane suscitées par l’activité humaine. Au cours du dernier siècle, la proportion de méthane dans l’atmosphère a triplé.

  • Une proportion importante des émissions anthropiques de méthane a lieu accidentellement ou à la suite d’une défaillance technique. Le défi est de repérer ces fuites rapidement. La télédétection par satellite constitue l’une des solutions à cet effet.

  • À l’heure actuelle, les entreprises de technologies propres emploient plus de 211 000 Canadiens dans des postes gratifiants et bien rémunérés.

  • TDDC est un organisme fédéral indépendant qui finance des entreprises susceptibles de devenir des chefs de file mondiaux dans le domaine des technologies environnementales et qui aide à relever certains des défis environnementaux les plus urgents dans le monde : les changements climatiques, la pureté de l’air et la propreté de l’eau et des sols.

  • TDDC est le plus important organisme de financement pour les entrepreneurs canadiens en technologies propres. Son appui joue un rôle déterminant dans le marché mondial hyperconcurrentiel des technologies propres.

  • TDDC a investi plus de 1,38 milliard de dollars dans 460 entreprises qui ont collectivement produit des revenus annuels de 2,8 milliards de dollars, créé 16 930 emplois, commercialisé 177 nouvelles technologies et réduit les émissions annuelles de gaz à effet de serre à hauteur de 22,4 mégatonnes de CO2, ce qui équivaut à retirer près de 7 millions de voitures de la route par année.

  • Le Canada joue un rôle de leadership dans le domaine des technologies propres, et cela ne passe pas inaperçu dans le reste du monde : 11 entreprises canadiennes, dont 9 ont été financées par TDDC, se sont classées au palmarès Global Cleantech 100 de 2021.

Liens connexes

Personnes-ressources

John Power
Gestionnaire principal, Communications et relations avec les médias
Cabinet du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie
john.power@ised-isde.gc.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
media@ised-isde.gc.ca

Relations avec les médias
Technologies du développement durable Canada
343-803-0672
media@sdtc.ca

Restez branchés

Pour obtenir plus de renseignements ou pour connaître les services offerts par le Ministère, visitez Canada.ca/ISDE.

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur les médias sociaux.
Twitter : @ISDE_CA; Facebook : @innovationcanadienne; Instagram : @innovationcdn; et LinkedIn.

Suivez Technologies du développement durable Canada sur Twitter : @SDTC_TDDC

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :