Le gouvernement du Canada désigne le lac Big-Glace-Bay comme étant la plus récente réserve nationale de faune

Communiqué de presse

Vue du coucher du soleil sur le lac depuis les rives rocheuses. Photo : Garry Donaldson
Coucher du soleil au-dessus de la réserve nationale de faune du Lac-Big Glace Bay

Le 21 juillet 2022 — Sydney (Nouvelle-Écosse)

La perte de biodiversité menace les fondements de notre économie, notre sécurité alimentaire, notre santé et notre qualité de vie. Le réseau canadien d’aires protégées joue un rôle essentiel dans la conservation et le rétablissement d’écosystèmes sains et résilients, ce qui permet de freiner et de renverser la perte de biodiversité et de contribuer au rétablissement d’espèces en péril. C’est pourquoi le gouvernement du Canada prend des mesures pour remettre en état et protéger les aires naturelles en Nouvelle-Écosse.

Aujourd’hui, l’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, a annoncé que le gouvernement du Canada a désigné le lac Big-Glace-Bay comme la plus récente réserve nationale de faune du Canada.

La réserve nationale de faune (RNF) nouvellement désignée au Cap-Breton, en Nouvelle‑Écosse, comprend 392 hectares d’eaux estuariennes et de marais entourés d’un cordon littoral. Cette réserve, qui comprend également des boisés mixtes, des eaux côtières peu profondes et des herbiers de zostères, englobe le refuge d’oiseaux migrateurs (ROM) du lac Big-Glace-Bay et 14 hectares supplémentaires.

La désignation de cette RNF contribuera à conserver le paysage en vue de protéger des espèces en péril, notamment le Pluvier siffleur, le Canard noir, la Bernache du Canada, le Garrot à œil d’or et le Petit Garrot. Elle favorise également la gestion de la conservation, la recherche et l’interprétation en matière d’espères sauvages.

Le gouvernement du Canada continuera d’étendre son réseau d’aires protégées, de s’attaquer à la double crise des changements climatiques et de la perte de biodiversité, et de respecter son engagement de conserver 25 % des terres et des eaux intérieures du Canada d’ici 2025, qu’il vise à rehausser à 30 % d’ici 2030.

Citations

« L’expansion des aires protégées et de conservation est l’une des mesures les plus importantes que nous puissions prendre pour freiner la perte continue de nature et de biodiversité. Ces lieux ont non seulement une signification profonde pour les Canadiens, mais ils relient les paysages, stockent le carbone, facilitent l’acquisition de connaissances et la compréhension, et inspirent les gens à se rapprocher de la nature de manière respectueuse et durable. »
– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Le lac Big-Glace-Bay fait partie intégrante de notre communauté et je suis fier qu’il soit désigné comme la plus récente réserve nationale de faune du Canada. Cette désignation se traduira par une protection accrue des oiseaux migrateurs et des espèces en péril, ainsi qu’une conservation à long terme des terres et des eaux intérieures. La population du Cap-Breton et les visiteurs pourront continuer à profiter de la beauté naturelle de la région. C’est une situation gagnant-gagnant. »
– Mike Kelloway, député de Cap-Breton—Canso (Nouvelle-Écosse) et secrétaire parlementaire de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Le refuge d’oiseaux migrateurs du lac Big-Glace-Bay a été créé en 1939 et constitue un habitat sûr pour la migration automnale de plusieurs importantes espèces d’oiseaux, dont la Bernache du Canada.

  • En tant que réserve nationale de faune, le lac Big-Glace-Bay restera ouvert au public. Le règlement permet de poursuivre la plupart des activités qui se déroulent actuellement au refuge d’oiseaux migrateurs.

  • Pour assurer la cohérence avec les activités autorisées dans la plupart des autres RNF du Canada, il est interdit de camper, d’allumer ou d’entretenir un feu, et de posséder des articles de pêche en plomb de moins de 50 grammes.

Liens connexes

Personnes-ressources

Kaitlin Power
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-230-1557
Kaitlin.Power@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
media@ec.gc.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :