Le gouvernement du Canada soutient la conservation de la nature par les gardiens autochtones avec un fonds de 30 millions de dollars

Communiqué de presse

Le 29 août 2022 – Whitehorse (Yukon)

Les peuples autochtones sont les intendants de l’environnement naturel depuis des temps immémoriaux. Le Canada s’est engagé à travailler en partenariat avec les Premières Nations, les Inuits et les Métis pour appuyer le leadership autochtone, le savoir traditionnel et la science autochtone dans la conservation de la nature, pour ainsi contribuer à la protection des terres, des eaux et des glaces pour les générations à venir.

Aujourd’hui, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Steven Guilbeault, a annoncé un financement de près de 30 millions de dollars pour plus de 80 initiatives des gardiens des Premières Nations, des Inuits et des Métis partout au pays. Ces initiatives visant à répondre à la double crise des changements climatiques et de la perte de biodiversité ont lieu d’un océan à l’autre et profitent aux communautés autochtones, à l’environnement naturel et aux espèces en péril, y compris le caribou boréal.

Les initiatives des gardiens des Premières Nations, des Inuits et des Métis du Nord qui reçoivent du financement comprennent les suivantes :

  • les gardiens de la Première Nation Carcross/Tagish, pour accroître leur capacité à approfondir la collaboration, la surveillance et la gestion des activités humaines et fauniques sur leur territoire traditionnel dans le sud du Yukon et le nord de la Colombie-Britannique;
  • les gardiens de la Commission inuvialuite d’administration des terres, pour élaborer et mettre en œuvre un programme de surveillance environnementale dirigé par les Inuvialuits afin d’appuyer la prise de décision, la gestion, la surveillance et la protection fondées sur des données probantes de la région désignée des Inuvialuits, qui comprend le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest;
  • les gardiens de la Nation métisse des Territoires du Nord-Ouest, pour renforcer la capacité et établir « des yeux et des oreilles » sur le terrain afin de protéger les espèces et leurs habitats, de surveiller et d’observer les changements climatiques et les répercussions liés à l’industrie sur les terres traditionnelles, et de faciliter les possibilités de transfert intergénérationnel de connaissances aux jeunes.

Les Premières Nations, les Inuits et les Métis ont toujours été des intendants sur leurs terres, leurs eaux et leurs glaces traditionnelles – surveillant la santé écologique et climatique, entretenant les sites culturels et protégeant les zones et les espèces sensibles. Le financement au moyen des initiatives de gardiens autochtones crée des emplois locaux significatifs et appuie le leadership autochtone dans la conservation, ce qui constitue un exemple concret des efforts déployés au regard de la réconciliation.

Alors que des pays du monde entier se rendront à Montréal, au Québec, en décembre prochain pour la 15e Convention sur la diversité biologique des Nations Unies, le Canada continuera de faire preuve de leadership en matière de biodiversité et de conservation de la nature. Avec ses partenaires internationaux, le Canada se fait le champion de l’élaboration d’un ambitieux cadre mondial pour la biodiversité pour l’après-2020, assorti de mesures et d’objectifs clairs, ainsi que du rôle important que joue le savoir autochtone dans les efforts visant à conserver et à protéger la biodiversité et les environnements naturels chez nous, et partout dans le monde.

Citations

« Les objectifs du Canada visant la conservation ne peuvent être atteints qu’en faisant confiance aux rôles traditionnels, aux connaissances et à la science des Autochtones, et en les reconnaissant. Dans un esprit de réconciliation, le gouvernement du Canada s’est engagé à appuyer le leadership autochtone en matière de conservation. Les programmes tels que celui des gardiens autochtones sont essentiels pour protéger les écosystèmes, les espèces et les cultures pour les générations à venir. »

– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Le programme des initiatives des gardiens des Premières Nations constitue une étape cruciale pour poursuivre la voie que nos ancêtres ont tracée pour nous. Non seulement cela renforcera notre lien avec la terre, mais cela nous aidera également à établir des relations de collaboration solides et durables avec les gouvernements partenaires et les Premières Nations voisines. »

– Maria Benoit, Haa Shaa du Hen, Première Nation de Carcross/Tagish

« Les Gardiens de la Nation métisse des Territoires du Nord-Ouest, qui veillent sur nos terres depuis des décennies, se réjouissent de cette reconnaissance et du soutien pluriannuel du Canada, qui nous aidera à mieux comprendre les répercussions des changements climatiques et d’autres activités sur notre territoire traditionnel. »

– Garry Bailey, président, Nation métisse des Territoires du Nord-Ouest

« Les Inuvialuits sont les gardiens de nos terres depuis des temps immémoriaux. La Société régionale inuvialuite est déterminée à assurer l’intendance inuvialuite dans l’ensemble de la région désignée des Inuvialuits et continuera de travailler avec le gouvernement fédéral à faire en sorte que des initiatives comme celle-ci soient réalisées aux côtés de mesures significatives visant la réconciliation. »

– Duane Smith, président-directeur général de la Société régionale inuvialuite

« Les Premières Nations, les Inuits et les Métis sont les gardiens de leur territoire depuis des milliers d’années. Leur savoir traditionnel, leur expérience et leur leadership sont essentiels à l’atteinte des objectifs environnementaux du Canada. Les initiatives de gardiens autochtones constituent une étape concrète de la réconciliation et un investissement dans un avenir plus vert pour nos enfants dans le Nord. »

– Brendan Hanley, député, territoire du Yukon

Faits en bref

  • Environnement et Changement climatique Canada a investi plus de 50 millions de dollars dans plus de 170 initiatives des gardiens des Premières Nations, des Inuits et des Métis, depuis 2018, ce qui a conduit à la création d’emplois par les peuples autochtones, tout en protégeant la nature et la faune.

  • Le gouvernement fédéral a élargi son soutien aux gardiens autochtones en 2021, en engageant jusqu’à 173 millions de dollars pour appuyer les initiatives nouvelles et existantes de gardiens autochtones et le développement de réseaux de gardiens autochtones pour les Premières Nations, les Inuits et les Métis. Le financement de l’annonce d’aujourd’hui, qui porte sur plus de 80 initiatives nouvellement approuvées, proposées par des gardiens autochtones, provient de cet engagement financier de 2021.

  • Les initiatives de gardiens permettent essentiellement aux peuples autochtones de renouveler leur relation avec les terres, les eaux et les glaces de leur territoire traditionnel. Cette connexion procure de grands avantages tant pour la nature que pour les humains qui en dépendent. Ces avantages s’étendent à toutes les générations – guérison des communautés, création de possibilités pour les jeunes, et participation des aînés par leurs conseils.

  • Les peuples autochtones veillent depuis longtemps sur la terre que nous partageons tous. Selon les données des Nations Unies, les terres autochtones ne représentent environ que 20 p. 100 du territoire de la planète, mais elles contiennent jusqu’à 80 p. 100 de la biodiversité restante du monde.

  • Veuillez consulter la page Web Gardiens autochtones pour obtenir de plus amples renseignements ainsi que des mises à jour sur l’admissibilité et les prochaines possibilités de financement.

Liens connexes

Personnes-ressources

Kaitlin Power
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-230-1557
Kaitlin.Power@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
media@ec.gc.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :