Le Canada aide les pays en développement à s’adapter aux changements climatiques lors de la COP27

Communiqué de presse

Le 12 novembre 2022 – Charm el-Cheikh (Égypte)

Plus les coûts des changements climatiques augmentent, plus les pays doivent être prêts. C’est pourquoi le Canada prend des mesures pour favoriser l’adaptation aux changements climatiques et réduire les risques de catastrophe, tant au pays qu’à l’étranger.

Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée de l’adaptation et de l’agriculture à la COP27, l’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, a souligné les efforts déployés par le Canada pour contrer les effets des changements climatiques et soutenir les pays en développement, qui sont souvent confrontés aux pires répercussions de ces changements. La participation du Canada au financement de la lutte contre les changements climatiques aide les pays à revenu faible ou intermédiaire touchés par les changements climatiques à faire la transition vers un développement durable, à faibles émissions de carbone, résilient aux changements climatiques, respectueux de la nature et inclusif.

Dans le cadre de l’engagement de 5,3 milliards de dollars du Canada pour financer la lutte internationale contre les changements climatiques, le ministre Guilbeault, au nom de l’honorable Harjit S. Sajjan, ministre du Développement international et ministre responsable de l’Agence de développement économique du Pacifique Canada, a aujourd’hui réitéré l’intention du Canada de financer une nouvelle initiative de 10 millions de dollars de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, qui vise à faire la promotion des pratiques agricoles adaptées au climat et des pratiques d’agrobiodiversité pour aider les collectivités rurales d’Assouan, de Beheira et de Kafr el-Cheikh, en Égypte, à renforcer leur capacité d’adaptation aux changements climatiques.

Le Canada s’est récemment engagé à verser 10 millions de dollars pour soutenir l’initiative des systèmes d’alerte précoce aux risques climatiques. Cette décision fait partie de l’engagement renouvelé du Canada de contribuer à la création et à l’amélioration des systèmes d’alerte précoce dans les pays en développement. En versant des fonds à l’initiative des systèmes d’alerte précoce aux risques climatiques, le Canada aide les pays qui sont particulièrement vulnérables aux catastrophes climatiques et météorologiques à accéder à des renseignements et à des services météorologiques et climatiques faisant autorité. Le financement soutiendra la mise au point de systèmes d’alerte précoce pour prévenir, réduire et surmonter les pertes et dommages.

L’annonce d’aujourd’hui s’appuie sur l’engagement du Canada d’affecter au moins 40 p. 100 de sa contribution de 5,3 milliards de dollars au financement international de la lutte contre les changements climatiques à l’adaptation et à l’aide aux pays en développement, afin de renforcer leur résilience aux effets des changements climatiques.

Le Canada a également annoncé qu’il se joignait à l’initiative pour une adaptation efficace et une résilience à long terme (LIFE-AR) des pays les moins avancés qui vise à placer les personnes et les collectivités au cœur des mesures d’adaptation aux changements climatiques. Des initiatives locales qui réduisent l’inégalité entre les sexes comme celle-ci sont au cœur de l’approche du Canada en matière de financement de la lutte contre les changements climatiques.

Au Canada, le gouvernement fédéral travaille avec les provinces, les territoires, les peuples autochtones et d’autres partenaires et experts clés à l’élaboration de la première Stratégie nationale d’adaptation du pays. La Stratégie est un plan d’action pansociétal pour l’adaptation visant à fixer des objectifs communs et à mesurer les progrès par l’établissement de cibles claires pour les interventions collectives afin de réduire les effets des changements climatiques dans tout le Canada.

Citations

« Les changements climatiques constituent la plus grande menace à long terme de notre époque et modifient la fréquence, la durée et l’intensité des phénomènes météorologiques violents dans le monde entier. Nos investissements dans ces importantes initiatives d’adaptation aideront certaines des populations les plus vulnérables et les plus à risque de la planète. Alors que les effets des changements climatiques et les phénomènes météorologiques extrêmes font de plus en plus partie de nos vies, nous devons agir de toute urgence. Voilà pourquoi le gouvernement du Canada a fait de l’adaptation et de la résilience climatique une priorité. »

– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Le Canada continue de prendre des mesures pour aider les pays en développement à faire la transition vers des économies et des sociétés climato-résilientes. Grâce à son soutien financier international en matière de climat, le Canada contribue à protéger des vies et des moyens de subsistance au-delà de ses frontières. Nous reconnaissons que les changements climatiques et la perte de biodiversité ne s’arrêtent pas aux frontières et que les pays africains, comme l’Égypte, sont particulièrement exposés à leurs effets. »

– L’honorable Harjit S. Sajjan, ministre du Développement international et ministre responsable de l’Agence de développement économique du Pacifique Canada

Faits en bref

  • Les investissements effectués dans le cadre de la contribution du Canada de 5,3 milliards de dollars au financement international de la lutte contre les changements climatiques destiné aux pays en développement de 2021 à 2026 seront axés sur la transition vers l’énergie propre et l’élimination progressive du charbon, l’agriculture et les systèmes alimentaires adaptés au climat, les solutions fondées sur la nature et la biodiversité, ainsi que la gouvernance climatique.

  • Le premier ministre Trudeau a annoncé pour la première fois le renouvellement de la contribution de 10 millions de dollars à l’initiative des systèmes d’alerte précoce aux risques climatiques lors de l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2022.

  • À ce jour, le financement versé par le Canada à l’initiative des systèmes d’alerte précoce aux risques climatiques a permis de soutenir des projets dans les Caraïbes, dans le Pacifique et en Asie du Sud-Est.

  • Les contributions du Canada à cette initiative ont aidé 35 pays à renforcer leurs capacités de systèmes d’alerte précoce. Parmi ces pays, 14 ont élaboré des stratégies et des cadres nationaux pour leurs services météorologiques, hydrologiques et climatiques, et plus de 150 employés des services météorologiques et hydrologiques nationaux ont été formés dans un large éventail de domaines, notamment les prévisions fondées sur les incidences, les phénomènes météorologiques violents, les crues soudaines, le protocole d’alerte commun, les données et analyses climatiques régionales et les projections.

  • Le Canada a rejoint le Groupe des champions du financement pour l’adaptation en juin 2022. Le Groupe des champions s’est engagé à travailler avec les pays en développement pour accélérer et améliorer l’accès au financement pour l’adaptation.

  • Le Canada se joint aux États-Unis, à la Norvège, à l’Italie, au Royaume-Uni, à la Suède, à l’Irlande, à l’Allemagne, à la Finlande, au Danemark et à l’Autriche dans le cadre du pacte de partenariat qui a donné vie à la vision des pays les moins avancées (PMA) pour 2050, en appui à l’Initiative des PMA pour une adaptation efficace et une résilience à long terme (LIFE-AR). Le Canada accueillera Adaptation Futures, le plus grand événement consacré à l’adaptation dans le monde, en octobre 2023, à Montréal. Cette conférence attirera des décideurs, des responsables politiques, des scientifiques et des praticiens de premier plan provenant de partout dans le monde, qui viendront partager leurs connaissances sur les défis et les possibilités dans le domaine de l’adaptation.

  • Au Canada, les pertes assurées pour les catastrophes météorologiques ont triplé au cours des trois dernières décennies, se chiffrant maintenant à plus de 18 milliards de dollars. Chaque dollar dépensé dans des mesures d’adaptation permet d’économiser de 13 à 15 dollars, y compris les avantages directs et indirects pour l’ensemble de l’économie.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Kaitlin Power
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-230-1557
Kaitlin.Power@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
media@ec.gc.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Haley Hodgson
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international
Haley.Hodgson@international.gc.ca

Bureau des Relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @DevCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le développement international du Canada – Affaires mondiales Canada
Suivez-nous sur Instagram : @developpementcanada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :