Stratégie nationale d’adaptation du Canada : bâtir des collectivités résilientes et une économie forte

Document d'information

Au Canada, il ne fait aucun doute que le climat est en évolution et qu’il continuera de l’être. Partout au pays, les Canadiens sont témoins de phénomènes climatiques sans précédent – il suffit de penser aux incendies de forêt, aux épisodes de chaleur extrême ou aux inondations. L’adaptation aux changements climatiques, ce sont les mesures prises pour atténuer leurs effets négatifs ou aider la population à y faire face, ou encore les activités qui mettent à profit les débouchés offerts par un climat en changement. En plaçant l’adaptation au cœur de nos préoccupations, nous voulons comprendre exactement quels sont les effets des changements climatiques sur la vie des Canadiens, quelles sont les approches les plus efficaces pour nous y adapter et quelles sont les lacunes dans les connaissances à acquérir et dans les mesures à prendre. Par exemple, la protection des littoraux et des milieux humides peut contribuer à protéger les collectivités côtières contre les menaces de l’élévation du niveau de la mer, des inondations et des tempêtes.

Présentation de la Stratégie nationale d’adaptation du Canada

Chacun de leur côté, les provinces et territoires, les municipalités et le gouvernement fédéral élaborent et mettent en œuvre des mesures d’adaptation depuis un certain nombre d’années. Toutefois, tous les segments de la société doivent en faire davantage pour être à la hauteur de l’ampleur de la menace que représente le climat. La toute première stratégie nationale d’adaptation du Canada établit une vision d’un pays plus résilient aux effets des changements climatiques, et elle définit un plan pansociétal pour mieux coordonner nos actions et les rendre plus ambitieuses. Le gouvernement du Canada s’est engagé à élaborer la première stratégie nationale d’adaptation exhaustive du Canada en décembre 2020 par l’entremise du Plan climatique renforcé. (PDF) Cet engagement a été réaffirmé lors de la COP26 à Glasgow.

La Stratégie est le fruit de deux années de mobilisation avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, les administrations municipales, les représentants des Premières Nations, des Inuits et des Métis, des experts et des intervenants clés, ainsi que des personnes de partout au Canada. C’est la première fois que le Canada fait cohabiter ses objectifs et ses priorités dans le domaine de l’adaptation dans un seul et même cadre, emboîtant le pas à bien d’autres administrations nationales et infranationales qui l’avaient déjà fait. La Stratégie aidera à orienter les efforts que déploient tous les segments de la société en vue de s’adapter. Elle s’appuie sur un ensemble de principes directeurs, afin de garantir que les investissements et les solutions sont justes, inclusifs et équitables. Ils comprennent les suivants.

1. Respecter les compétences des gouvernements et faire respecter les droits des Autochtones
Les efforts d’adaptation doivent respecter les compétences et les droits des gouvernements locaux, provinciaux, territoriaux, nationaux, des Premières Nations, de la Nation métisse et des Inuits, et servir à accélérer et à tirer parti de leurs efforts actuels. Les efforts d’adaptation doivent protéger les droits des Premières Nations, de la Nation métisse et des Inuits.

2. Faire progresser l’équité et la justice environnementale
En élaborant des systèmes et des solutions plus résilients au climat, nous avons la possibilité de nous attaquer aux inégalités systémiques qui rendent les gens vulnérables. Les efforts pour mettre en œuvre des mesures et évaluer leur succès doivent être transparents et inclusifs.

3. Prendre des mesures proactives, fondées sur les risques, pour réduire les impacts climatiques avant qu’ils ne se produisent
La prise de décision doit s’appuyer sur une compréhension des risques et des vulnérabilités climatiques afin de minimiser les impacts et les coûts avant qu’ils ne se produisent et soutenir la préparation aux situations d’urgence.

4. Maximiser les avantages et éviter l’adaptation inadéquate
Tous les efforts d’adaptation doivent maximiser les bénéfices pour la santé et le bien-être des personnes et avoir des retombées positives sur l’économie et l’environnement naturel.

Cinq tables de conseillers experts, coprésidées par un ministère fédéral et par un partenaire externe ou une partie prenante, notamment des représentants des peuples autochtones, des jeunes, des associations professionnelles, du secteur privé, des organismes environnementaux, des universités, et des experts du domaine de l’adaptation ont travaillé ensemble afin de proposer des buts transformationnels et des objectifs concrets dans cinq domaines thématiques ayant une incidence sur la vie quotidienne des Canadiens afin de concevoir une voie durable pour s’attaquer à la crise des changements climatiques et aux défis anticipés. Ces domaines clés sont :

  • la résilience en cas de catastrophes
  • la santé et le bien-être
  • la nature et la biodiversité
  • l’infrastructure
  • l’économie et les travailleurs

La Stratégie présente également des cibles pour la mobilisation et l’harmonisation des mesures pansociétales à court terme. Le gouvernement du Canada a proposé un ensemble de cibles devant faire l’objet de discussions avec des partenaires clés au cours des prochains mois afin que des améliorations y soient apportées.

Buts de la Stratégie nationale d’adaptation du Canada

Résilience en cas de catastrophes
Les collectivités et toutes les personnes vivant au Canada sont mieux préparées à prévenir et à atténuer les dangers et les conséquences des catastrophes liées au climat, à y réagir et à s’en remettre; le bien-être et les moyens de subsistance des personnes vivant au Canada sont mieux protégés; et les risques globaux de catastrophe sont réduits, en particulier pour les secteurs, les régions et les populations vulnérables les plus exposés.

Santé et bien-être
La santé de tous les Canadiens est soutenue par un secteur de la santé résilient et adaptable au climat, doté de systèmes et de services robustes et souples qui tiennent compte des diverses composantes du bien-être et les soutiennent.

Nature et biodiversité
La perte de biodiversité et de nature est freinée et inversée, permettant ainsi une adaptation naturelle et humaine, où les écosystèmes et les collectivités prospèrent ensemble dans un climat changeant, et où les systèmes humains existent en étroite relation avec les systèmes naturels.

Infrastructure
Tous les systèmes d’infrastructure au Canada sont résilients au climat et font l’objet d’une adaptation continue pour s’ajuster aux impacts futurs, afin de fournir des services fiables, équitables et durables à l’ensemble de la société.

Économie et travailleurs
L’économie canadienne est structurée de manière à prévoir et à gérer les effets des changements climatiques, à s’y adapter et à y réagir, ainsi qu’à promouvoir activement de nouvelles possibilités inclusives dans un climat changeant, en particulier pour les collectivités les plus à risque, les peuples autochtones et les secteurs économiques vulnérables.

Mise en œuvre de la Stratégie
Le gouvernement du Canada travaillera avec des partenaires à la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’adaptation.

  • Le Plan d’action sur l’adaptation du gouvernement du Canada précise les mesures fédérales sur l’adaptation.
  • Des plans d’action bilatéraux avec les gouvernements des provinces et des territoires feront progresser les priorités communes au titre de la Stratégie nationale d’adaptation.
  • Le leadership climatique autochtone soutiendra les priorités en matière d’action climatique et de renforcement de la résilience des communautés.

Atteindre les buts de la Stratégie avec le Plan d’action sur l’adaptation du gouvernement du Canada

Le Plan d’action sur l’adaptation du gouvernement du Canada est le plan fédéral de mise en œuvre de la Stratégie nationale d’adaptation. Il complétera les efforts déployés par les provinces, les territoires et les partenaires autochtones pour l’adaptation. Il reconnaît la nécessité d’agir immédiatement afin que les premières étapes importantes soient accomplies, et l’apport d’un soutien financier supplémentaire dans l’avenir. Tout comme la Stratégie, le plan sera mis à jour au fil du temps pour ainsi garantir qu’il reflète tout le travail effectué à l’échelle fédérale.

Le Plan d’action s’inscrit dans une approche fédérale globale visant à répondre à la crise des changements climatiques et à assurer la transition vers un Canada plus propre, plus sobre en carbone et plus résilient, et il s’ajoute aux efforts que déploie le Canada pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, dont il est question dans le Plan de réduction des émissions de 2030. Le Plan d’action sert à organiser les mesures fédérales d’adaptation et il les répertorie, tant celles qui sont en place depuis des années que celles qui sont nouvellement financées et annoncées aujourd’hui. Les mesures présentées dans le Plan d’action peuvent s’ajouter aux efforts déployés par d’autres partenaires et parties prenantes. Dans l’ensemble, le Plan d’action comprend un total de 70 mesures fédérales réparties entre 22 ministères et organismes, illustrant la profondeur et l’ampleur des actions menées.

Le Plan d’action représente la contribution fédérale pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’adaptation et il viendra compléter les efforts d’adaptation des provinces, des territoires et des partenaires autochtones. Il reconnaît la nécessité d’agir dès maintenant pour prendre les premières mesures importantes, un soutien financier supplémentaire devant être octroyé ultérieurement.

Ces investissements comprennent les suivants.

Renforcer la capacité de gestion des urgences et de réduction du risque de catastrophe

  • jusqu’à 284 millions de dollars pour réduire les risques d’incendies de forêt dans nos communautés, en améliorant les activités communautaires de prévention et d’atténuation et en favorisant l’innovation dans la recherche et le savoir reliés aux incendies de forêt, et pour établir un centre d’excellence pour l’innovation et la résilience en matière d’incendies de forêt afin d’en renforcer la gestion dans tout le Canada
  • jusqu’à 164,2 millions de dollars pour accroître la résilience du Canada face aux inondations en veillant à ce que tous les Canadiens aient accès à des cartes des risques d’inondation gratuites, à jour et faisant autorité

Protéger la santé et le bien-être des Canadiens

  • jusqu’à 29,9 millions de dollars pour élargir le programme de Santé Canada pour la protection des Canadiens contre la chaleur extrême afin de fournir les meilleurs conseils et ressources disponibles aux Canadiens confrontés à la chaleur extrême
  • jusqu’à 13 millions de dollars pour élargir le programme ADAPTATIONSanté afin de soutenir les partenaires, partout au Canada, dans la création de systèmes de santé résilients au climat

Renforcer la résilience de nos infrastructures naturelles et bâties

  • jusqu’à 489,1 millions de dollars pour renflouer le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes
  • jusqu’à 59,5 millions de dollars pour accélérer l’utilisation de codes, de normes et de directives tenant compte du climat pour les infrastructures résilientes

Protéger l’économie et les travailleurs

  • jusqu’à 41,4 millions de dollars pour faire l’essai d’une nouvelle approche de résilience climatique régionale au moyen du nouveau programme des collectivités côtières et du Nord résilientes au climat. Ce programme permet aux collectivités de travailler ensemble pour surmonter les obstacles et d’élaborer des solutions pour atténuer les risques liés aux changements climatiques.

Renforcer nos connaissances et notre compréhension de l’évolution du climat au Canada

  • jusqu’à 69,9 millions de dollars pour réaliser une nouvelle évaluation scientifique du climat à l’échelle du Canada, qui apportera des connaissances et des données faisant autorité sur les changements climatiques actuels et futurs au Canada

Concevoir des outils et des ressources pour aider les collectivités à s’adapter

  • jusqu’à 530 millions de dollars pour accroître le Fonds municipal vert afin de soutenir des initiatives d’adaptation communautaires, en collaboration avec la Fédération canadienne des municipalités

Établir une gouvernance et faire preuve de leadership

  • Collaborer avec les représentants et les détenteurs de droits des Premières Nations, des Inuits et des Métis afin de créer un modèle de partenariat pour l’action climatique par l’entremise du Programme de leadership autochtone en matière de climat
  • Intégrer l’adaptation au processus décisionnel quotidien face aux risques liés aux changements climatiques, et garder constamment en tête les objectifs nationaux du Canada dans le domaine de l’adaptation
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :