Annexe A : Volets du thème Adaptation et éléments de programme

Les volets du thème Adaptation et les éléments de programme de ce dernier sont brièvement décrits ci-dessous.

1. Améliorer la base des connaissances scientifiques afin de comprendre et de prévoir le climat et d’évaluer les répercussions des changements climatiques

Les éléments de programme qui relèvent de ce volet visent à combler les lacunes sur le plan de la compréhension des répercussions et des risques connexes associés aux changements climatiques. Ces éléments sont conçus pour améliorer les scénarios et les prévisions de changements climatiques, ainsi que la compréhension des changements écologiques dans les écosystèmes marins canadiens et les écosystèmes terrestres dans le Nord du Canada.

  • Programme de services d’adaptation aux changements climatiques en milieu aquatique (PSACCMA) [MPO] – Cet élément de programme vise le développement de connaissances sur les risques, les répercussions et les possibilités découlant des changements climatiques et leur intégration dans la prestation des programmes et politiques ministériels. L’élément de programme compte trois composantes : 1) Évaluation des changements climatiques et des vulnérabilités dans quatre grands bassins; 2) Recherche visant à comprendre les effets des changements climatiques; 3) Recherche visant à créer une science appliquée pour l’adaptation aux changements climatiques.
  • Programme de prévisions et de scénarios sur les changements climatiques (PPSCC) [ECCC] – Cet élément de programme compte à la fois une composante scientifique et une composante politique. La composante scientifique vise à fournir une expertise, des informations et des outils scientifiques (par exemple, des modèles climatiques mondiaux et régionaux, des scénarios climatiques futurs, des informations sur les conditions climatiques extrêmes pour la conception d’infrastructures, des codes et des normes et des sites Web personnalisés), afin de fournir des connaissances de base permettant de comprendre et de prédire les changements climatiques pour le développement de plans d’adaptation fédéraux, provinciaux, territoriaux et communautaires efficaces et d’une politique climatique aux échelles mondiales et régionales. Cette composante vise à produire des informations sur les changements et la variabilité climatiques ainsi que des outils visant à faciliter l’intégration de cette information dans le processus de prise de décisions. La composante politique vise à fournir un soutien politique sous la forme d’analyses et de coordination à l’intérieur des ministères et interministérielle pour les enjeux associés à l’adaptation aux changements climatiques. En tant que responsable politique fédéral en matière d’adaptation, ECCC travaille à faire avancer le développement de politiques et du Cadre stratégique fédéral sur l’adaptation et à assurer la coordination des comités stratégiques supérieurs comme le Comité des sous-ministres sur les changements climatiques, l’énergie et l’environnement.
  • Comprendre les changements écologiques liés au climat dans le Nord du Canada (CCÉCNC) [APC] – Cet élément de programme vise à mieux comprendre la mesure dans laquelle les changements climatiques sont à l’origine des changements qui surviennent dans le Nord et de prévoir leur incidence, surtout en ce qui a trait à la gestion des parcs nationaux. Cet élément vise aussi à déterminer comment ces changements écologiques affecteront l’intégrité écologique et le style de vie traditionnel dans le Nord. L’approche vise à intensifier et à concentrer l’inventaire des parcs, la surveillance, la recherche et la modélisation afin d’étudier les changements qui se produisent à l’heure actuelle et de prédire comment les écosystèmes des parcs et leur utilisation traditionnelle sont susceptibles de changer dans le cadre de différents scénarios dans un avenir prochain. Les informations qui découlent de cet élément de programme visent à appuyer la prise de décisions de gestion coopérative des parcs locaux et régionaux et à fournir une évaluation détaillée de la façon dont les systèmes terrestres de l’Arctique changent à l’échelle du Nord.

2. Améliorer la santé publique et la sécurité

Les programmes qui composent ce volet visent à poursuivre le travail qui a déjà été fait afin d’assurer le fonctionnement des systèmes existants (par exemple, interventions d’urgence) et de permettre aux Canadiens et aux Canadiennes de répondre efficacement aux risques climatiques pour la santé en prolongeant les programmes de recherche sur les maladies infectieuses et de surveillance, et en élargissant la portée des systèmes d’avertissement et d’intervention en cas de chaleur afin de les mettre en œuvre dans plus de communautés et de régions fortement à risque. Les éléments de programme de ce volet sont les suivants :

  • Systèmes d’avertissement et d’intervention en cas de chaleur(SAIC) [SC] – Cet élément de programme vise la prise de mesures concrètes afin de réduire la vulnérabilité des Canadiens et des Canadiennes aux épisodes de chaleur extrême en appuyant l’adoption du SAIC dans les communautés à risque, et l’amélioration de la capacité du système de santé à prévenir, à diagnostiquer et à traiter les malaises liés à la chaleur, surtout chez les personnes vulnérables, par la prestation d’une formation accréditée à des professionnels de la santé. Le programme s’articule autour de quatre secteurs d’activité : établissement d’un SAIC expérimental aux échelles provinciale et régionale; élargissement de la mise en œuvre du SAIC dans les régions et les communautés fortement vulnérables; accroissement du réseau d’experts afin de maximiser le partage et le développement d’information; et développement, en collaboration avec les partenaires, de matériel accrédité de formation pour les professionnels de la santé du secteur public.
  • Programme de systèmes de prévention en santé publique et d’adaptation aux changements climatiques (SPSPACC) [ASPC] – L’objectif de cet élément de programme est de protéger la santé des Canadiens et des Canadiennes en développant des stratégies d’adaptation aux changements climatiques afin de lutter contre les maladies à transmission vectorielle et les maladies transmises par l’eau et les aliments. L’élément de programme a été conçu pour s’articuler autour de six secteurs, soit : le développement d’outils de modélisation des risques et de bases de données pour des scénarios (fondés sur des projections) de répercussions des changements climatiques sur les risques à la santé publique découlant de menaces microbiennes à la sécurité de l’eau et des aliments; mise à l’essai et peaufinage d’une trousse d’outils sur les maladies infectieuses découlant des changements climatiques, conçue pour aider les décideurs à atténuer les risques pour la santé publique; développement d’un outil de recherche sur la santé publique et les maladies transmises par l’eau, fondé sur la compilation des avis de santé publique concernant la consommation de l’eau  et les maladies connexes d’origine hydrique; réalisation d’une étude sur le fardeau des maladies gastro-intestinales dans le Nord du Canada; établissement d’un réseau de santé publique visant à faciliter le transfert des connaissances fédérales sur les changements climatiques, leurs risques pour la santé et l’adaptation; et réalisation d’une évaluation économique des effets des changements climatiques sur la santé.

3. Renforcer la résilience dans le Nord et dans les collectivités autochtones vulnérables

Ce volet vise à appuyer les travaux d’adaptation menés dans le Nord et dans les collectivités autochtones sensibles au climat afin de contribuer à la mise en œuvre de politiques fédérales clés, telle la Stratégie pour le Nord, et pour faire progresser le développement de collectivités nordiques prospères, durables et sécuritaires par le biais de programmes conçus pour intégrer les risques climatiques dans les codes et les normes d’infrastructures nordiques et en autorisant l’élaboration de plans d’adaptation. Ce volet comprend les éléments de programme suivants :

  • Programme sur le changement climatique et l’adaptation du secteur de la santé dans les communautés du Nord, des Inuits et des Premières Nations (PCCASS) [SC] – Cet élément de programme comporte trois principaux objectifs : permettre aux collectivités inuites et des Premières Nations du Nord d’identifier et d’évaluer les vulnérabilités clés et les impacts des changements climatiques sur la santé; réunir des informations scientifiques pertinentes pour les collectivités afin d’aider les collectivités inuites et des Premières Nations dans le Nord à s’adapter aux changements climatiques; et combiner le savoir traditionnel à la science officielle par le biais de la recherche communautaire afin d’appuyer le développement d’une politique d’adaptation. L’intention est de fournir des fonds pour aider les communautés à déterminer leurs priorités en matière de santé et d’adaptation, à réaliser de la recherche et à développer des plans d’adaptation qui répondent aux besoins les plus urgents.
  • Programme d’adaptation et de résilience aux changements climatiques chez les collectivités autochtones et du Nord (PARCCCAN) [AANC] – Cet élément de programme vise à maintenir le financement du développement d’informations pertinentes pour les communautés et d’outils utiles pour les collectivités, les gouvernements et les organismes autochtones du Nord en vue d’évaluer les vulnérabilités face au changement climatique et développer des plans d’adaptation. Il est prévu qu’en résultent des plans, des mesures et des décisions qui amélioreront la résilience des collectivités. Cet élément devrait se concentrer sur des secteurs où les effets des changements climatiques sont déjà visibles et où la vulnérabilité est grande (par exemple, infrastructure, qualité de l’eau et disponibilité de l’eau).
  • Intégration des mesures d'adaptation dans les codes et normes pour l'infrastructure du Nord (ININ) [CCN et AANC] – Cet élément de programme, aussi désigné Initiative de normalisation des infrastructures du Nord (ININ), est réalisé en partenariat avec le CCN et l’AANC. Il vise à aider les collectivités autochtones et du Nord à concevoir une infrastructure plus sécuritaire et plus résiliente en appliquant des codes du bâtiment, des normes et des instruments connexes. Il vise la mise en place  d’un mécanisme de coordination entre les ministères et organismes fédéraux  mobilisés dans  les infrastructures nordiques; la création d’un groupe spécialisé sur le Nord, lequel tire profit des structures et des réseaux existants dans le Nord et rassemble des intervenants déjà mobilisés pour résoudre des problèmes d'infrastructures partout dans le Nord; d’un mécanisme d’identification des lacunes et des besoins en matière de codes et de normes; d’une évaluation des risques afin de cerner les types d’infrastructures touchées par les changements climatiques dans le Nord et d’un plan d’atténuation de ces risques; de nouvelles lignes directrices portant sur les catégories prioritaires; et d’un processus permettant d’intégrer les nouvelles lignes directrices dans les normes et les codes existants ou pour élaborer de nouvelles normes reflétant les circonstances uniques du Nord.

4. Augmenter la compétitivité des secteurs et des systèmes économiques vulnérables au climat

Ce volet vise à aider les décideurs de tous les paliers du gouvernement et des groupes d’intervenants à comprendre la pertinence des changements climatiques sur leurs opérations et à leur fournir les outils et les informations dont ils ont besoin pour s’adapter efficacement.

  • Améliorer la compétitivité dans un climat en changement (aussi désigné Programme d’adaptation de RNCan) [RNCan] – Cet élément de programme est conçu pour sensibiliser le secteur privé, et plus spécifiquement les secteurs des ressources naturelles, dont ceux de la foresterie et de l’exploitation minière, ainsi que les collectivités dont l’économie est étroitement liée à ces secteurs, puisqu’elles sont particulièrement sensibles aux répercussions des changements climatiques, notamment celles qui touchent l’approvisionnement en ressources, la demande des consommateurs et les risques naturels (par exemple, inondations et feux de forêt) qui ont une incidence sur l’infrastructure et le coût de commercialisation des produits. Il a été conçu pour collaborer avec les Initiatives de collaboration pour l'adaptation régionale (ICAR), et pour fournir des contributions visant le développement, le transfert et l’intégration d’outils et d’informations ciblés sur l’adaptation.
  • Initiative d’adaptation des transports dans le Nord (IATN) [TC] – Cet élément a pour objectifs d’améliorer la résilience, la capacité de réponse et l’adaptabilité du réseau de transport dans le Nord du Canada en intégrant les considérations relatives aux changements climatiques dans la conception et l’entretien des infrastructures, notamment par la réduction des coûts d’entretien futurs ainsi que les pertes de productivité économique et en développement une capacité scientifique dans le Nord. Cet élément vise également à favoriser la collaboration avec des intervenants pour le développement de mesures d’adaptation stratégiques pour les infrastructures de transports dans le Nord afin d’assurer un réseau de transports durable dans le Nord.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :