Les ornithologues et photographes sont priés de ne pas harceler les oiseaux migrateurs nicheurs en utilisant des chants d'oiseaux préenregistrés

Le 1er août 2019 – Québec (Québec)

L’application efficace et stricte des lois sur la protection de la faune et de l’environnement du Canada est l’une des mesures prises par Environnement et Changement climatique Canada pour manifester son engagement à conserver les espèces sauvages et leur habitat.

Avec l’été qui est déjà bien entamé, les photographes et ornithologues commencent de plus en plus à sortir pour tenter d’apercevoir leurs oiseaux préférés. Cependant, Environnement et Changement climatique Canada a remarqué qu’une nouvelle tendance semble être à la hausse. En effet, certaines personnes ont commencé à abuser de l’utilisation répétitive de chants d‘oiseaux préenregistré afin d’attirer les oiseaux hors de leur lieu de nidification pour pouvoir prendre une meilleure photo ou mieux les observer.

Ce que les gens ignorent peut-être, c’est que ce genre de pratique pourrait être considéré à l’encontre des interdictions du Règlement sur les oiseaux migrateurs et du Règlement sur les réserves d’espèces sauvages. De plus, le dérangement occasionné par l’utilisation abusive d’enregistrements d’appels est néfaste pour les oiseaux migrateurs, particulièrement lorsqu’il s’agit d’espèces à statut précaire. L’utilisation de ces dispositifs peut entraîner un gaspillage d’énergie pour les oiseaux et affecter leurs périodes d’alimentation ou de repos. Les oiseaux soumis à ce genre de pratique peuvent aussi perdre leur territoire, leur capacité à nicher, et peuvent être exposés à leurs rivaux ou prédateurs potentiels.  

En mars dernier, Joël Moreau, un photographe amateur, a plaidé coupable à des infractions à la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs et à la Loi sur les espèces sauvages du Canada. Il avait harcelé illégalement des oiseaux migrateurs en nidification à l’aide d’enregistrements électroniques de chants d’oiseaux à plus d’une reprise, d’abord à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher en 2015, puis à la Réserve nationale de faune du Cap Tourmente en 2017. L’enquête fut initiée en 2015 par les agents de la faune d’Environnement et Changement climatique Canada à la suite de plaintes reçues du public. Les agents ont par la suite pu confirmer les techniques employées par l’individu lors de ses activités.

Environnement et Changement climatique Canada désire rappeler aux ornithologues et photographes l’importance de pratiquer leurs activités dans le respect de la règlementation en vigueur et des codes d’éthique applicables aux territoires visités, dans le but d’assurer la conservation à long terme des populations sauvages.

Environnement et Changement climatique Canada a créé un service d’abonnement gratuit pour permettre à la population canadienne d’être tenue informée des mesures que prend le gouvernement du Canada en vue de protéger notre environnement naturel.

Faits en bref

Coordonnées

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :