Rapport final du Conseil consultatif sur l'action pour le climat : section 5

Conclusion

Le présent rapport propose une série de recommandations axée sur la façon dont l’action gouvernementale peut accélérer la réduction des émissions dans les secteurs de l’environnement bâti et des transports. Dans ces deux secteurs, les émissions diminuent et l’on observe des tendances mondiales positives indiquant une demande pour de nouvelles technologies. Les mesures prises aujourd’hui par le gouvernement du Canada peuvent aider à faire en sorte que le Canada dispose de l’information et des outils appropriés, d’une main-d’œuvre qualifiée et préparée et de l’infrastructure habilitante nécessaire pour assurer une transition harmonieuse vers une économie à forte croissance et à faible émission de carbone.

Les mesures que nous avons proposées nécessiteront des investissements, mais produiront des bienfaits pour l’environnement et l’économie, à court et à long terme. Comme l’a récemment signalé ECO Canada, le secteur de l’efficacité énergétique emploie déjà 463 000 Canadiens, avec une croissance prévue de plus de 8 % au cours de la prochaine année. Un renforcement du marché du réaménagement énergétique créerait des emplois, permettrait d’économiser de l’énergie et garantirait que le parc immobilier du Canada s’harmonise avec les objectifs à long terme de l’Accord de Paris. Une électrification accrue sera nécessaire pour parvenir à des réductions d’émissions plus importantes au fil du temps. Le réseau d’électricité propre du Canada peut servir à alimenter le secteur des transports, en commençant par les véhicules à passagers à court terme puis en s’étendant à d’autres modes de transport avec le temps. Des signaux réglementaires clairs à l’intention des constructeurs automobiles feront en sorte que les Canadiens auront la possibilité d’acheter des VZE, en plus de donner un élan à l’investissement direct dans des technologies à faible émission de carbone. Avec la chute encore plus rapide que prévu du coût des énergies renouvelables et l’amélioration exponentielle du stockage de l’énergie, il est tout à fait possible d’augmenter l’utilisation de l’énergie propre pour soutenir une électrification généralisée.

La transition vers une économie à faible émission de carbone s’accélère à l’échelle mondiale, et un leadership fort accélérera ce changement. Nous avons suggéré des secteurs où le gouvernement du Canada pourrait recueillir et communiquer de l’information et faire des investissements stratégiques afin de stimuler les marchés. La construction d’immeubles et la mise sur pied de systèmes de transport à la fine pointe de la technologie exigeront un effort à la grandeur de l’économie, et le secteur privé devra diriger à la fois l’offre et la demande de solutions. Le Canada compte de nombreuses entreprises innovatrices et institutions de soutien, avec un potentiel de croissance inexploité considérable dans les secteurs et les marchés émergents. Des politiques gouvernementales ciblées peuvent envoyer des signaux clairs pour amplifier ces tendances positives sur l’ensemble du marché. Une économie plus forte et plus propre peut être réalisée en misant sur les succès obtenus jusqu’à présent et en mettant l’accent sur les bienfaits pour les entreprises et les travailleurs canadiens.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :