Évaluation préalable du MBMBP : chapitre 9


Persistance et potentiel de bioaccumulation

Persistance dans l’environnement

Le MBMBP est persistant dans l’eau selon les résultats expérimentaux (CITI, 1992), mais il n’est pas persistant dans l’air selon les résultats prévus (EPIsuite, 2001). Aucune donnée expérimentale n’a été trouvée sur la demi-vie dans le sol ou dans les sédiments.

Potentiel de bioaccumulation

Selon les résultats expérimentaux (OCDE, 2001), le MBMBP n’est pas susceptible d’être bioaccumulable. Le facteur de bioconcentration le plus élevé indiqué dans cette étude était de 125, ce qui est bien en deçà du critère de 5000 pour la bioaccumulation établi dans le Règlement sur la persistance et la bioaccumulation de la LCPE (1999) (Canada, 2000). Il faut cependant user de prudence dans l’interprétation de ces résultats, car l’étude a été réalisée au moyen d’un agent solubilisant pour atteindre les concentrations de MBMBP supérieures à sa limite de solubilité aqueuse. Par conséquent, le véritable facteur de bioaccumulation pourrait être supérieur à celui indiqué dans l’étude.

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :