Violence familiale en milieu de travail

Quitter ce site

Peu importe l’endroit où elle se produit, la violence peut avoir une incidence sur tous les aspects de la vie d’une personne, y compris dans son milieu de travail. Quelqu’un que vous connaissez, des collègues, des employés ou leurs enfants, pourrait être une victime.

Toute personne qui subit des sévices de la part d’un membre de sa famille ou d’un partenaire intime est victime de violence familiale. Il s’agit d’un modèle comportemental d’abus de pouvoir et de contrôle.

Vous avez peut-être aussi entendu des termes semblables tels que :

Peu importe la manière dont nous qualifions la violence familiale, elle peut toucher des gens de tous les genres et se produire dans tous les milieux, qu’ils soient raciaux, économiques et religieux. La violence familiale peut être présente dans les relations sans tenir compte de l’orientation sexuelle.

La violence familiale peut comprendre :

Reconnaître les signes

Certaines victimes ne se rendent peut-être pas compte que les actes qu’elles endurent constituent de la violence familiale, et les collègues qui assistent à de tels comportements ou qui entendent les histoires des victimes peuvent ne pas être au courant non plus. Les signes indiquant que la violence familiale est en train de s’immiscer dans le milieu de travail peuvent être les suivants :

Mesures prises par l’agresseur

  • Traquer la victime
  • Cacher les cartes d’identité de la victime
  • Abuser verbalement de la victime ou de ses collègues
  • Téléphoner, envoyer des textos ou envoyer des courriels constamment à la victime
  • Interférer avec le mode de transport de la victime
  • Se présenter et interroger les collègues sur le lieu de travail de la victime

Réactions de la victime

  • Tente de couvrir les ecchymoses
  • Est triste, solitaire, introverti
  • S’absente du travail plus souvent que d’habitude
  • Trouve des excuses envers le(s) comportement(s) de l’agresseur
  • Nerveuse lorsqu’en présence de l’agresseur.
  • Éprouve de la difficulté à se concentrer sur des tâches ou se distance du travail

Ce que vous pouvez faire

En général, les victimes de violence familiale sont plus susceptibles de se confier à un collègue qu’à un superviseur ou à un conseiller en ressources humaines. Il est souvent difficile de savoir quoi dire ou quoi faire si un collègue vous approche en toute confiance. Vous voudrez peut-être envisager une formation sur la façon de reconnaître les signes et d’offrir un soutien.

En cas de doute, vous pouvez faire 4 choses pour aider :

  1. Prenez du temps pour votre collègue.
  2. Écoutez et faites preuve d’empathie.
  3. Encouragez-la à chercher du soutien professionnel.
  4. Fournissez une liste de personnes ressources ou de programmes qui peuvent fournir un soutien plus solide.

Liens pertinents

Aide aux victimes

  • Appelez le 9-1-1 en cas d’urgence;
  • Communiquez avec votre programme ministériel d’aide aux employés;
  • Accès au lien hébergement femmes, qui aide les femmes et leurs enfants à se protéger contre la violence et les mauvais traitements en les mettant en relation avec une maison d’hébergement près de chez eux.
  • En savoir plus sur Arrêtons la violence familiale et sur les services et les soutiens offerts dans votre région.

Lecture pertinente

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :