Document d'information : Bâtir l’avenir économique du Canada

Document d'information

L’immigration a eu un effet inestimable sur le Canada. En 2017, le Canada compte 36,5 millions de personnes et s’impose comme un chef de file mondial à plusieurs titres (Organisation de coopération et de développement économiques, G-7, indice canadien du bien-être).

Des générations d’immigrants ont mis leurs talents au service du Canada et sont inextricablement liées à la prospérité et à la stabilité de notre pays. En fait, un Canadien sur cinq est né à l’étranger, soit le taux le plus élevé parmi les pays du G7. Le Canada a énormément profité de l’immigration, qui contribue à sa prospérité économique, à sa diversité et à sa trame culturelle serrée.

Dans le contexte mondial actuel, le Canada a l’occasion de tirer parti de son système d’immigration, solide et bien géré. Il peut le faire en continuant d’attirer des travailleurs hautement qualifiés en vue de soutenir une économie novatrice, et ce, tout en continuant à réunir les familles et à consolider sa réputation de chef de file en matière de protection des réfugiés.

Dans cette optique, le gouvernement a établi un nouveau plan pluriannuel des niveaux d’immigration. Ce plan prend appui sur le plan d’immigration actuel qui prévoit l’admission de 300 000 résidents permanents en 2017, en augmentant le nombre de nouveaux résidents permanents qu’accueillera le Canada sur trois ans, en commençant par 310 000 immigrants en 2018, 330 000 en 2019 et 340 000 en 2020.

Chaque catégorie d’immigration connaîtra une augmentation soutenue au cours de cette période de trois ans. La majeure partie de cette hausse visera les programmes économiques.

L’adoption d’un plan pluriannuel des niveaux axé sur la croissance nous aidera :

  • à planifier pour l’avenir et à compenser l’effet du vieillissement de notre population;
  • à soutenir la croissance économique, à stimuler l’innovation et à combler les besoins en main-d’œuvre;
  • à renforcer notre leadership à l’échelle mondiale en matière d’immigration et à respecter nos engagements humanitaires en offrant de la protection aux personnes qui en ont besoin.

Notre profil démographique

Le vieillissement de notre population et la baisse du taux de fertilité continueront de se faire sentir grandement sur notre économie. En 1971, il y avait 6,6 personnes en âge de travailler pour chaque personne âgée. En 2012, le ratio travailleur/retraité était descendu à 4,2 pour 1 et, selon les prévisions, il devrait être de 2 pour 1 d’ici 2036, alors que cinq millions de Canadiens devraient prendre leur retraite.

L’immigration ne peut pas à elle seule résoudre ce problème démographique, mais elle peut nous aider à assurer la croissance continue de notre économie et à respecter nos engagements en matière de soins de santé, de régimes de retraite généraux et d’autres programmes sociaux. Au cours des dernières années, plus de 80 p. 100 des immigrants que nous avons accueillis avaient moins de 45 ans.

Nos besoins en matière d’économie et de main-d’œuvre

L’immigration contribue également à stimuler l’innovation au pays. Dans la catégorie économique, les immigrants sont choisis pour leur incidence positive sur notre économie. Certains ont déjà un emploi au Canada; d’autres sont sélectionnés parce qu’ils possèdent les compétences et la formation dont nous avons besoin sur le plan économique.

Par exemple, bien que les immigrants comptent pour approximativement 20 p. 100 de la population canadienne, ils constituent une source importante de compétences en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM), représentant environ 50 p. 100 de tous les diplômés en STIM au niveau du baccalauréat et au-delà au Canada. Or, ces compétences sont importantes dans une économie du savoir.

Les immigrants affichent aussi un taux d’entrepreneuriat plus élevé que les personnes nées au Canada. Non seulement ces activités créent-elles des emplois, mais elles peuvent aussi attirer des investissements et établir des liens commerciaux au Canada, en plus de contribuer à stimuler l’innovation au pays.

Par ailleurs, les provinces et les territoires sont des partenaires de l’immigration importants, et ils possèdent leurs propres programmes de sélection des immigrants économiques. Les programmes des candidats des provinces ont connu un essor considérable au cours des dernières années et ils prendront davantage d’expansion dans le cadre du plan actuel, alors que nous collaborons avec les provinces et les territoires en vue de répondre à leurs besoins régionaux en matière de main-d’œuvre.

L’immigration : reflet de nos valeurs

L’immigration a fait du Canada la nation qu’il est aujourd’hui, c’est-à-dire une nation diversifiée, prospère et accueillante envers les démunis. Chaque année, nous recevons des immigrants de plus de 190 pays différents. En plus de tisser des liens importants au sein de l’économie mondiale, cela ajoute aussi considérablement à la richesse de notre société. Les Canadiens sont fiers de la diversité de leur pays et du fait que celui-ci est ouvert à tous, ce qui, à son tour, nous aide à attirer les personnes les meilleures et les plus brillantes.

Le Canada a une longue tradition d’ouverture envers ceux qui en ont réellement besoin. Les Canadiens peuvent être fiers du fait que parmi tous les réfugiés réinstallés dans le monde chaque année, leur pays en accueille un sur dix. De plus en plus de personnes fuient la persécution à l’échelle mondiale. Ce plan des niveaux nous permettra de continuer à jouer un rôle de chef de file dans le maintien de cette tradition humanitaire.

Nous reconnaissons en outre l’importance de réunir les familles et, grâce au plan des niveaux, nous pourrons nous attaquer aux arriérés et réunir les familles plus rapidement dans bon nombre de catégories.

L’intégration

L’immigration est seulement profitable au Canada si nous pouvons faire en sorte que les immigrants s’intègrent et contribuent à notre économie et à nos communautés.

Le Canada est le seul parmi les pays qui accueillent des immigrants à investir grandement dans l’aide accordée aux immigrants arrivés récemment pour faciliter leur période de transition après la migration. Les services d’établissement, comme la formation linguistique, les services liés à l’emploi et l’orientation des nouveaux arrivants, sont liés à la réussite des immigrants.

En 2016-2017, plus de 412 000 résidents permanents ont eu accès à au moins un service d’établissement au Canada. Lorsque sondés, 91 p. 100 des clients du Programme d’établissement ont déclaré être en mesure de prendre des décisions éclairées sur une vaste gamme de sujets, notamment l’éducation, les soins de santé et le logement. De plus, 87 p. 100 des clients se trouvant au Canada depuis un an ou plus ont déclaré être en mesure d’utiliser une langue officielle pour fonctionner dans la société canadienne et y participer.

Un nombre croissant des personnes que nous sélectionnons aux fins d’immigration se trouvent déjà au pays, à titre de travailleur étranger temporaire, ou ont déjà étudié dans l’une de nos universités ou autres établissements postsecondaires. Ces personnes connaissent notre pays, parlent l’une de nos langues officielles ou les deux, et ont généralement déjà acquis une expérience de travail ici. Il s’agit d’excellents candidats, car nous pouvons être relativement certains qu’ils sauront bien s’intégrer.

Assurer la croissance du Canada

Le gouvernement du Canada est déterminé à mettre en place un système d’immigration qui renforce la classe moyenne du Canada par la croissance économique, qui appuie la diversité et qui aide à bâtir des collectivités dynamiques et inclusives tout en maintenant la sécurité à la frontière et en préservant la santé et la sécurité des Canadiens.

Notre système d’immigration a fait du Canada le pays qu’il est aujourd’hui – un pays diversifié, prospère et accueillant à l’égard des personnes dans le besoin. Le profil démographique et les besoins du marché du travail orientent la demande du Canada en matière d’immigration, mais c’est notre engagement à l’égard de l’intégration et du soutien aux personnes dans le besoin qui fait notre différence.

L’immigration continuera de jouer un rôle crucial pour maintenir notre pays à l’avant-garde de l’économie mondiale. Grâce à l’immigration, le Canada est mieux placé que les autres pays, comme nos homologues du G-7, pour résoudre les problèmes de main-d’œuvre découlant du vieillissement de notre population.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :