Le Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration irrégulière se réunit au sujet des derniers développements

Communiqué de presse

Ottawa (Ontario)
Le 10 janvier 2018
Gouvernement du Canada

Le Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration irrégulière s’est réuni hier au sujet de récentes avancées et des efforts de coordination en cours face à la migration irrégulière.

Le ministre fédéral et président du Groupe de travail, Marc Garneau, a ouvert la réunion en réitérant fermement qu’il apprécie le travail acharné fourni par tous les ordres de gouvernement et par les organismes communautaires pour aider à faire face à la migration irrégulière.

Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, a fait état des progrès accomplis depuis cinq mois, qui ont permis d’accélérer le traitement des dossiers, d’offrir une couverture au titre du Programme fédéral de santé intérimaire (PFSI) et des permis de travail, ainsi que de réduire le nombre d’entrevues d’admissibilité en attente.

Le ministre Hussen a mentionné que d’importants travaux avaient été réalisés en réaction à la migration irrégulière, notamment la réduction du nombre de demandeurs à rencontrer pour déterminer leur admissibilité qui, d’un sommet d’environ 6000 au mois d’août, est tombé à 238 à la mi-décembre. Il a ajouté que presque 10 000 permis de travail avaient été délivrés à des migrants irréguliers pour leur permettre de mieux subvenir à leurs besoins et que le temps nécessaire au traitement d’un dossier était de moins de 30 jours. Le ministre a aussi étendu la couverture du PFSI aux demandeurs d’asile qui arriveront entre des ports d’entrée, à Lacolle, jusqu’au 30 avril 2018.

Des démarches se poursuivent à divers échelons, en lien avec l’échange d’information et le développement des capacités. Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, s’est entretenu à plusieurs reprises avec son homologue américain pour discuter de la question de la migration irrégulière et de son impact sur les deux pays. Ces démarches accentuées ont incité les hauts fonctionnaires à convenir de se rencontrer régulièrement.

Le ministre Hussen a fourni des détails au sujet des activités que poursuivent aux É.‑U. les ministères fédéraux et les missions canadiennes pour communiquer de l’information et rectifier l’information qui pourrait être erronée au sujet du système d’immigration du Canada. Au cours d’une récente visite à Minneapolis auprès de communautés originaires d’Afrique de l’Est ou d’Afrique de l’Ouest établies aux États-Unis, le ministre Hussen a aussi rencontré le gouverneur Mark Dayton pour décrire l’approche du Canada en matière d’immigration et les préoccupations que suscite la migration irrégulière.

Le député Pablo Rodriguez s’est rendu à Houston et à Dallas, au Texas, les 27 et 28 novembre, pour rencontrer des intervenants des administrations locales et  étatiques, des dirigeants communautaires, des médias hispanophones, des fournisseurs de services d’immigration et le personnel des consulats du Mexique et de l’Amérique centrale. À la lumière de la récente décision américaine de mettre fin au statut de protection temporaire des Salvadoriens, le député Rodriguez ira aussi à Los Angeles, la semaine prochaine  pour mener d’autres activités de sensibilisation.

De plus, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada a lancé une campagne publicitaire ciblée pour renseigner certaines populations clés aux É.-U. au sujet des risques que présente le passage irrégulier de la frontière et pour insister sur le fait que le passage illégal de la frontière n’est pas un billet gratuit d’entrée au Canada.

Le ministre Hussen a fait remarquer que le plan d’urgence avait été adapté de manière à permettre de réagir suffisamment à une éventuelle migration irrégulière, non seulement au Québec, mais aussi dans les autres provinces.

Des exercices de mise en situation ont aussi été menés récemment par Sécurité publique Canada avec des partenaires en Colombie-Britannique et au Manitoba, au début du mois de décembre, pour examiner et valider leurs plans respectifs. Un autre exercice de mise en situation est prévu pour le Québec en février.

Le ministre Heurtel a mentionné que le gouvernement du Québec continue de suivre la situation de près. Le Québec est en mesure de déployer rapidement les ressources nécessaires dans l’éventualité d’une recrudescence du nombre de demandeurs d’asile qui franchissent la frontière canadienne et se destinent au Québec.

Il a ajouté que l'exercice de l'été 2017 a également révélé l'importance du partage de l'information entre le fédéral et le Québec. Le ministre Heurtel a noté que cette collaboration permettra un meilleur arrimage des plans d'intervention afin d'assurer une prestation de services adaptée selon les circonstances.

Le gouvernement du Québec s'est assuré que son offre de services demeure pertinente et efficace, notamment pour garantir la protection et la prestation de services sociaux de base et d'hébergement temporaire, favoriser l’intégration au marché du travail des demandeurs d’asile, et accélérer l'accession de ces personnes au logement permanent

Le gouvernement de l’Ontario a indiqué que même si aucune arrivée irrégulière n’a donné lieu à une interception en Ontario, la province constate l’arrivée de demandeurs d’asile par migration secondaire. De plus, l’Ontario se réjouit de poursuivre le travail avec des partenaires fédéraux, afin d’élaborer des plans répondant aux besoins provinciaux, tout en veillant à entrer rapidement en relation avec les municipalités touchées et les fournisseurs de service. En conclusion, au-delà des questions immédiates, la planification d’urgence doit tenir compte des besoins à plus long terme. Il est important que tous les ordres de gouvernement participent pour alléger le fardeau, notamment en ce qui concerne la capacité d’audition de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié.

Le ministre Hussen a conclu la réunion en remerciant ses homologues provinciaux d’avoir étroitement collaboré au cours des derniers mois.

Le Groupe de travail va continuer à collaborer et à communiquer de l’information.

Citations

« Je suis encouragé par les progrès réalisés au cours des récents mois en ce qui concerne la migration irrégulière. En collaborant et en poursuivant nos efforts, nous avons amélioré les mesures et les stratégies face à cette situation. »

L’honorable Marc Garneau, ministre et président du Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration irrégulière

« Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement fédéral pour assurer le meilleur arrimage entre les interventions du Canada et celles du Québec. Fort de nos compétences et de notre expérience acquise sur le terrain lors de l'arrivée importante des demandeurs d'asile de l'été 2017, le Québec sera prêt afin de faire face efficacement à l’éventualité de l'arrivée d'un nombre important de demandeurs d'asile. »

David Heurtel, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec

« L’Ontario tient à répondre aux besoins de tous les nouveaux arrivants, y compris ceux des demandeurs d’asile. Notre gouvernement continuera à collaborer avec ses partenaires fédéraux en vue d’adapter le plan national d’urgence pour la migration irrégulière, afin de répondre aux besoins particuliers de notre province. Il faut que tous les gens nouvellement arrivés en Ontario aient des aides qui soient à la mesure de leurs besoins. »

Laura Albanese, ministre des Affaires civiques et de l’Immigration de l’Ontario

Faits en bref

  • En 2017, plus de 20 593 demandes d’asile ont été présentées entre des ports d’entrée. Quatre-vingt-onze p. 100 des auteurs de ces demandes ont été interceptés au Québec.

  • Presque 10 000 permis de travail ont été délivrés depuis le 1er avril, en moins de 30 jours, comme le veut la norme de service. Le taux d’approbation des permis de travail est très élevé; il est de 97 p. 100.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour toute question concernant la migration irrégulière :

Relations avec les médias
Direction générale des communications
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
613-952-1650
IRCC.COMMMediaRelations-RelationsmediasCOMM.IRCC@cic.gc.ca

Pour toute question concernant le groupe de travail :

Delphine Denis
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Marc Garneau
Ministre des Transports, Ottawa
613-991-0700
delphine.denis@tc.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :