Déclaration à l’occasion de la Journée internationale des migrants 2018

Déclaration

Ottawa, le 18 décembre 2018 – L’honorable Ahmed Hussen, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, l’honorable Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères, et l’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international, ont fait la déclaration suivante aujourd’hui :

« En 2000, les Nations Unies ont fait du 18 décembre la Journée internationale des migrants. Cette journée est devenue l’occasion de reconnaître non seulement les contributions de tous les migrants envers leurs pays d’origine et les nations qui les accueillent, mais aussi l’importance du respect des droits de la personne. En tant que pays d’immigrants, nous sommes particulièrement heureux, au Canada, de marquer cette importante journée.

En voyant partout dans le monde les déplacements de personnes en nombres jamais vus auparavant, il est clair que la migration fait maintenant partie de notre réalité. L’an dernier, on a recensé quelque 258 millions de migrants à travers le globe; il s’agit d’une hausse de 50 % depuis l’an 2000. La plupart des déplacements internationaux se produisent sans incident, en utilisant les voies régulières.

C’est avec fierté qu’en décembre 2018 le Canada a signé deux ententes internationales : le Pacte mondial pour les réfugiés et le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. Ces pactes représentent des progrès importants pour la communauté internationale afin de relever les défis amenés par les migrations et de tirer parti des avantages qu’elles procurent. Nous voulons tout spécialement féliciter Louise Arbour pour son travail indispensable au cours de ce processus.

Malgré ce que certains ont affirmé, en aucun cas le Pacte sur la migration ne mettra en cause la souveraineté des pays et leur capacité de contrôler leurs frontières ou d’élaborer leurs propres politiques en ce qui concerne la migration. Le Canada demeure engagé à appuyer une approche globale en matière de migration qui est fondée sur les faits, qui respecte les droits de la personne et qui vise à éliminer la violence à caractère sexiste. Ce pacte offre aux pays un cadre volontaire pour prendre en compte et réduire les risques auxquels font face les migrants vulnérables.

Le Canada encouragera toujours la coopération internationale, et ce, dans le but de relever les défis amenés par la migration irrégulière et de tirer parti des avantages de la migration dans son ensemble.

Nous nous réjouissons aussi de la récente adoption du Pacte mondial pour les réfugiés, laquelle est un pas important vers une plus grande coopération internationale pour appuyer les 25,4 millions de réfugiés à travers le monde.

La diversité et la migration font partie de notre identité nationale; elles sont pour nous une source de dynamisme et renforcent notre cohésion sociale. À l’occasion de cette Journée internationale des migrants, le Canada demeure résolu à travailler avec les Nations Unies et d’autres partenaires, au pays et à l’étranger, pour faire en sorte que tous puissent tirer avantage de la migration et que nous puissions atteindre notre objectif commun de faire de notre monde une communauté plus sûre, plus inclusive et plus prospère. »

Personnes-ressources

Pour de plus amples renseignements (médias seulement), veuillez communiquer avec :

Mathieu Genest
Cabinet du ministre
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
613-954-1064

Relations avec les médias
Direction générale des communications
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
613-952-1650
IRCC.COMMMediaRelations-RelationsmediasCOMM.IRCC@cic.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :