Protéger les défenseurs des droits de la personne à risque

Document d'information

Le Programme des réfugiés parrainés par le gouvernement du gouvernement du Canada, au titre duquel les réfugiés sont choisis aux fins de réinstallation et obtiennent le statut de résident permanent du Canada, est une mesure essentielle qui sauve bien souvent des vies.

Grâce au nouveau volet dédié aux réfugiés qui sont des défenseurs des droits de la personne, qui offre un refuge aux défenseurs des droits de la personne à risque qui fuient la persécution dans leur pays d’origine, le gouvernement du Canada réinstallera chaque année jusqu’à 250 défenseurs des droits de la personne, y compris les membres de leur famille.

Pour être prises en considération pour ce volet, les personnes doivent être recommandées au gouvernement du Canada par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Cependant, pour joindre les défenseurs des droits de la personne ayant le plus besoin de protection, le gouvernement du Canada travaille avec Front Line Defenders et ProtectDefenders.eu, de grands experts de la protection des défenseurs des droits de la personne. Ces organisations collaboreront avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés pour désigner les défenseurs des droits de la personne ayant le plus besoin d’être réinstallés.

Pour entrer au Canada, ces personnes doivent également satisfaire à tous les critères d’admissibilité, y compris l’enquête de sécurité et les examens médicaux. En outre, ils doivent être des réfugiés au sens de la Convention, ce qui signifie qu’ils :

  • se trouvent à l’extérieur de leur pays d’origine;
  • ne peuvent retourner dans leur pays d’origine puisqu’ils craignent avec raison d’être persécutés en raison de soit :
    • leur race;
    • leur religion;
    • leurs opinions politiques;
    • leur nationalité;
    • leur appartenance à un groupe social particulier (par exemple, en fonction du genre ou de l’orientation sexuelle).

Ces personnes ne peuvent pas présenter directement une demande de réinstallation ni présenter de demande d’asile à une mission ou une ambassade du Canada.

Le gouvernement du Canada collabore avec 30 organisations canadiennes au cours de la dernière année pour entendre leurs recommandations au fur et à mesure de l’élaboration de ce volet. Les organisations canadiennes auront un rôle important à jouer pour aider les défenseurs des droits de la personne réinstallés à s’intégrer dans la société canadienne, notamment en soutenant les liens communautaires et la poursuite de leur travail en faveur des droits de la personne à leur arrivée au Canada. Grâce à ce volet, les experts canadiens de la protection des défenseurs des droits de la personne travailleront également avec ProtectDefenders.eu pour désigner ceux qui en ont le plus besoin.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :