Parrainer un réfugié – Programme mixte des réfugiés désignés par les bureaux des visas

Connaissez les étapes qu’un demandeur d’asile suit lorsqu’il est parrainé dans le cadre du Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas. Apprenez de quelle façon les demandeurs d’asile sont sélectionnés à l’étranger et jumelés à des répondants canadiens.

Parrainer un réfugié – Programme mixte des réfugiés désignés par les bureaux des visas

Cette vidéo est aussi disponible en HD sur YouTube. Commentez-la, partagez-la dans votre réseau social ou incorporez-la dans votre site.

Transcription : « Parrainer un réfugié – Programme mixte des réfugiés désignés par les bureaux des visas »

Durée de la vidéo : 4:58 minutes

NARRATEUR : Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (ou HCR) estime que sur la totalité des réfugiés dans le monde, dont le nombre s’élève à plus de 10 millions, au moins 800 000 auront éventuellement besoin d’être réinstallés dans un autre pays, comme le Canada.

De nombreux Canadiens veulent leur venir en aide.

On voit une famille composée d’un homme et de cinq enfants à l’intérieur d’un abri de bambou dans un camp de réfugiés karens. L’image fond et laisse place à celle d’une femme voilée, dos à la caméra, traînant de grands sacs blancs dans un camp de réfugiés au Kenya. On voit ensuite une Africaine cuisinant dans une vieille casserole au milieu des abris de fortune dans un camp de réfugiés. Le plan change et on peut voir plusieurs réfugiés dans un camp au Moyen-Orient.

On voit ensuite une femme dans un centre de transition au Moyen-Orient, puis un avion qui atterrit au Canada.

L’écran devient noir.

Un globe argenté stylisé apparaît en tournant, devant l’image d’un drapeau canadien flottant au vent. Le titre Voyage au Canada – Récits de réfugiés apparaît. Le fond de l’écran devient gris et le titre Des Canadiens parrainent des réfugiés apparaît.

NARRATEUR : Le gouvernement du Canada a créé un programme spécial pour venir en aide aux réfugiés. Le Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas appuie les répondants du secteur privé qui veulent prêter secours aux réfugiés qui ont besoin d’aide.

On voit un coucher de soleil derrière un camp de réfugiés, et des gens qui se déplacent en arrière-plan. Ce plan laisse place à celui de femmes dans la salle d’attente d’un centre de transition.

Les titres Le Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas et Programme mixte des RDBV apparaissent l’un à la suite de l’autre devant un globe rouge et gris.

On voit un couple qui discute avec une dame, puis on voit le même couple dehors, devant une rue.

Réfugié : Je me suis rendu en Syrie en espérant y trouver une vie meilleure pour ma famille. J’étais là depuis quatre ans quand le miracle s’est produit, pour moi et pour ma famille. Il y a une Église, au Canada, qui voulait me parrainer. C’était formidable.

On entend une musique de fond douce.

L’homme apparaît. Il parle à la caméra. Au coin inférieur droit de l’écran, on voit un ruban avec l’image d’un globe qui tourne et le drapeau canadien flottant au vent. On peut y lire « Laith Yalda – Réfugié parrainé ». Le ruban disparaît.

Au bas de l’écran, on peut lire : « Laith et sa famille ont fui l’Iraq et ont d’abord trouvé refuge en Syrie… Puis finalement au Canada, leur nouvelle patrie. »

NARRATEUR : Le Canada a l’un des systèmes d’octroi de l’asile les plus généreux au monde. Nous accueillons environ le dixième des réfugiés réinstallés, soit plus que la plupart des autres pays industrialisés.

Une fois au Canada, les réfugiés pris en charge par le gouvernement reçoivent un soutien initial du gouvernement, tandis que d’autres reçoivent du soutien de répondants du secteur privé, comme des organisations religieuses, ethnoculturelles ou humanitaires. Ces répondants offrent du soutien financier, social et affectif aux réfugiés pour les aider à se bâtir une nouvelle vie au Canada.

On voit des gens qui marchent dans un couloir d’aéroport après être arrivés au Canada, puis une enseignante qui donne un cours de langue à l’aide d’un tableau blanc. On voit ensuite deux étudiants de la classe assis à une table avec leurs livres, puis la classe en entier, avec l’enseignante et les étudiants.

Une enseignante interagissant avec de jeunes enfants apparaît à l’écran, puis on voit à nouveau le couple parrainé, qui discute. Cette image laisse place à celle d’une église, puis d’un homme en réunion au YMCA, ensuite d’une femme dans un infocentre pour les nouveaux arrivants. On voit ensuite le même couple qui discute avec une répondante devant une église, puis un gros plan d’une femme qui sourit.

On voit une femme de près. Au coin inférieur gauche de l’écran, on peut lire en lettres stylisées « Karen Mahoney – Signataire d’une entente de parrainage – Archidiocèse catholique d’Ottawa », et voir un globe qui tourne et le drapeau canadien flottant au vent.

ENTREVUE DEVANT CAMÉRA AVEC UNE RÉPONDANTE :

Vous vous inscrivez. Il faut que vous soyez là pour aider la famille ou la personne que vous avez parrainée. Vous vous êtes engagé à le faire. Donc, vous devez être prêt à respecter vos obligations, savoir à quoi vous attendre; mais vous devez aussi prendre conscience que vous pourrez changer la vie d’une personne… Vous prenez un engagement, mais c’est aussi très gratifiant de voir ces personnes s’affirmer graduellement dans votre communauté.

On aperçoit un homme dans une cuisine qui met de la nourriture sur la table, puis sa femme, et enfin leur fils.

NARRATEUR : Au titre de ce programme, le gouvernement et les répondants du secteur privé forment un partenariat pour venir en aide aux réfugiés recommandés par le HCR.

Voici comment fonctionne le Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas (ou le Programme mixte des RDBV).

Apparaît un ordinateur. Sur son écran, on peut voir la page Web du programme de protection des réfugiés du gouvernement du Canada. On voit Karen assise devant un ordinateur dans un bureau, puis dans un salon aidant Laith à remplir des documents.

Les titres Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas et Programme mixte des RDBV apparaissent l’un à la suite de l’autre devant un globe rouge et gris.

NARRATEUR : Premièrement, le HCR recommande des réfugiés aux fins de réinstallation au Canada.

Des représentants du HCR entrent dans une hutte d’un camp de réfugiés. Une fois à l’intérieur, ils parlent avec une dame qui porte le voile. On peut lire à l’écran « Antonio Guterres – Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés », par-dessus un globe qui tourne devant le drapeau canadien qui flotte au vent.

NARRATEUR : À l’étranger, un agent canadien des visas évalue ensuite les réfugiés. S’ils sont acceptés, certains des renseignements à leur sujet sont rendus accessibles à des répondants du secteur privé au Canada, dans l’espoir d’avoir un jumelage.

On voit un agent canadien des visas qui évalue des dossiers, puis l’image revient à la répondante qui remplit des documents.

On aperçoit ensuite le couple parrainé qui traverse une rue en se tenant la main.

NARRATEUR : Une fois un jumelage fait, le gouvernement du Canada fournit du soutien financier pour une période maximale de six mois. Les répondants du secteur privé, quant à eux, s’engagent à fournir aux nouveaux arrivants du soutien financier pour une période additionnelle de six mois ainsi que du soutien social et affectif pour une période maximale d’un an.

NARRATEUR : Grâce au Programme mixte des RDBV, le Canada espère aider à réinstaller jusqu’à 1 000 réfugiés d’ici 2015.

On voit le couple cuisinant ensemble chez lui, puis Laith qui sort de son domicile. On le voit au travail, transportant des caisses de lait.

Karen discute avec le groupe constitutif. Elle serre la main d’un intervenant.

On revoit le couple, faisant la rencontre dans son quartier d’un homme avec une poussette.

L’écran est ensuite divisé en deux sections : à gauche, on voit le couple avec la répondante devant les marches de l’église; à droite, on voit les titres Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas et Programme mixte des RDBV, qui apparaissent l’un à la suite de l’autre devant un globe rouge et gris.

On revoit l’homme dans un bureau s’adressant à la caméra. Au coin inférieur droit de l’écran, on voit un ruban avec l’image d’un globe qui tourne et le drapeau canadien flottant au vent. On peut y lire « Laith Yalda – Réfugié parrainé ». Le ruban disparaît.

ENTREVUE DEVANT CAMÉRA AVEC UN RÉFUGIÉ :

Ils ont changé notre vie. On était en train de mourir, et quelqu’un vous tend la main, vous sauve de la mort et vous ramène à la vie, vous tire de la noirceur, où on ne voit plus rien, et vous montre la lumière au bout du tunnel. C’est vraiment grâce au répondant, parce qu’il souhaite que vous ayez une vie meilleure, vous et votre famille.

On voit Laith qui discute à l’extérieur avec Karen. Puis on voit les membres d’un groupe constitutif en pleine discussion dans un salon.

NARRATEUR : Le Programme mixte des RDBV est ouvert aux signataires d’entente de parrainage et à leurs groupes constitutifs.

Voici comment participer.

La page à l’intention des signataires d’une entente de parrainage apparaît. Karen regarde l’écran. On voit ensuite en succession rapide des images du YMCA, de l’infocentre pour les nouveaux arrivants, de la page Web du programme de protection des réfugiés du gouvernement du Canada – entrecoupées de plans d’une femme remplissant un formulaire –, puis on voit la répondante gérant des dossiers et enfin le drapeau canadien flottant au vent.

NARRATEUR : Si vous êtes un groupe constitutif, communiquez avec votre signataire d’entente de parrainage. Le site Web de Citoyenneté et Immigration Canada contient une liste de plus de 80 signataires d’entente de parrainage. Cliquez sur « Parrainer un réfugié » pour obtenir cette liste.

Si votre organisation n’a pas d’entente avec Citoyenneté et Immigration Canada, vous trouverez de l’information sur la façon de présenter une demande à cet effet sur le site Web de Citoyenneté et Immigration Canada, en cliquant sur le lien « Devenir un signataire d’entente de parrainage ».

Le gouvernement du Canada s’est engagé à aider les personnes persécutées qui ont besoin d’un pays d’accueil et espère travailler avec vous par l’intermédiaire de ce programme.

On aperçoit des enfants à la tombée du jour dans un camp de réfugiés. Leur image s’efface peu à peu pour laisser place à celle d’adultes devant le même camp.

L’écran devient noir.

ENTREVUE DEVANT CAMÉRA AVEC UN RÉFUGIÉ :

Je veux leur envoyer un message. S’il vous plaît, il y a de nombreuses familles qui vivent dans l’espoir que l’on vienne les secourir.

On revoit l’homme dans un bureau s’adressant à la caméra. Les titres Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas et Programme mixte des RDBV apparaissent l’un à la suite de l’autre devant un globe rouge et gris.

NARRATEUR : Pour de plus amples renseignements sur le Programme mixte des RDBV, consultez le site Web de Citoyenneté et Immigration Canada au www.cic.gc.ca

On voit l’homme en gros plan. Il sourit. On peut lire à l’écran « Changez la vie d’une personne – parrainez un réfugié ». On voit le couple qui marche main dans la main. L’adresse du site Web www.cic.gc.ca apparaît à l’écran.

Le mot-symbole du Canada apparaît.

L’écran devient noir.

En vedette

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :