Les chercheurs du Canada ont plus d’occasions d’explorer, de découvrir et de réussir que jamais auparavant

Communiqué de presse

Le 27 avril 2018, Ottawa ON

Sans les efforts déployés par les chercheurs au Canada, nous ne pourrions profiter des découvertes et des innovations qui permettent d’offrir un avenir meilleur à l’ensemble de la population. Ces chercheurs voués à la science et à l’éducation permettent de faire des progrès dans de nouveaux domaines technologiques, de mettre au point des traitements médicaux inédits, de produire de l’énergie propre, de stimuler l’économie et plus encore.

Voilà le message que la ministre des Sciences et ministre des Sports et des Personnes handicapées, l’honorable Kirsty Duncan, a livré aujourd’hui aux membres de l’Association canadienne des professeures et professeurs d’université (ACPPU). L’Association représente les professeurs, les bibliothécaires, les chercheurs, le personnel général et d’autres professionnels des universités et collèges de tout le Canada.

La ministre Duncan a également mis en valeur les investissements historiques dans la science, qui ont été annoncés dans le budget de 2018, soit près de 4 milliards de dollars en soutien direct pour les chercheurs de première ligne. Le financement sera consenti sous forme de subventions, de bourses, de primes et d’infrastructure, pour qu’ils puissent réaliser leurs ambitions scientifiques. Dans son allocution, la ministre Duncan a réitéré que le gouvernement est déterminé à veiller à l’équité et à la diversité dans tous les secteurs, et à augmenter, au sein de la communauté scientifique, le nombre de personnes des groupes sous-représentés comme les femmes, les Autochtones et les personnes handicapées. Ainsi, la communauté pourra profiter de nouvelles idées et de perspectives différentes, ce qui contribuera à l’évolution de nos connaissances sur le monde qui nous entoure.

Enfin, la ministre a souligné le travail important des membres du corps professoral des universités qui forment la prochaine génération de jeunes étudiants. Les occasions d’apprentissage et de perfectionnement qui sont offertes aux jeunes d’aujourd’hui permettront à ces derniers d’obtenir l’expérience pratique nécessaire aux emplois d’aujourd’hui et de demain.


Citations

« Je remercie sincèrement la faculté, les enseignants, les bibliothécaires et les administrateurs de l’université dont le travail acharné débouche sur des progrès scientifiques dans tous les domaines. Leurs efforts nous donnent non seulement les données probantes dont nous avons besoin pour prendre des décisions qui touchent tous les Canadiens, mais aussi de nouvelles connaissances pour bâtir un avenir meilleur pour l’ensemble de la population. »
— La ministre des Sciences et ministre des Sports et des Personnes handicapées, l’honorable Kirsty Duncan

Faits en bref

  • Dans le budget de 2018, il est proposé d’investir près de 4 milliards de dollars sur cinq ans dans la recherche et les chercheurs de la prochaine génération. Cet investissement inclut de nouveaux fonds pour la recherche de base, l’infrastructure de recherche, les établissements scientifiques et les travaux scientifiques et les laboratoires fédéraux. Par exemple :

    • 1,2 milliard de dollars sur cinq ans pour les conseils subventionnaires (le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et les Instituts de recherche en santé du Canada) qui s’efforcent chaque année de soutenir le travail des quelque 21 000 chercheurs, étudiants et employés de haut calibre, notamment en finançant, à hauteur de 275 millions de dollars, des domaines spécifiques de recherche qui font progresser la recherche internationale, interdisciplinaire, à haut risque et hautement profitable.

    • 210 millions de dollars sur cinq ans pour le Programme des chaires de recherche du Canada qui sera mis à contribution pour soutenir les chercheurs en début de carrière et accroître la diversité au sein des chercheurs nommés, et accroître le nombre de femmes dans les postes prestigieux.

    • 763 millions de dollars sur cinq ans pour la Fondation canadienne pour l’innovation, un organisme à but non lucratif qui place des outils de pointe entre les mains de nos scientifiques, de nos universitaires et de nos étudiants, et qui veille à ce qu’ils disposent des laboratoires et des installations ultramodernes nécessaires pour pousser plus avant leurs découvertes remarquables.

    • 140 millions de dollars sur cinq ans pour les collèges et les écoles polytechniques pour qu’ils aident leurs étudiants à acquérir les compétences nécessaires pour décrocher les emplois d’aujourd’hui et de demain tout en collaborant activement avec les petites et moyennes entreprises pour aider à résoudre les défis qu’elles rencontrent.

    En plus de l’investissement historique de 4 milliards de dollars dans la science, 2,8 milliards de dollars serviront à rénover les laboratoires fédéraux pour que les chercheurs du gouvernement aient l’infrastructure nécessaire à la production de données probantes qui serviront à éclairer les processus décisionnels.

Personnes-ressources

Ann Marie Paquet
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Sciences
613-404-2733
Ann-marie.paquet@canada.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
343-291-1777
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :