Le gouvernement du Canada investit dans les technologies propres pour créer des emplois verts bien rémunérés

Communiqué de presse

Le ministre Bains annonce l’octroi de 58,6 millions de dollars à 14 entreprises canadiennes par l’entremise de Technologies du développement durable Canada

Le 3 octobre 2018 — Ottawa (Ontario)

Au Canada, les chefs de file en matière d’innovation et de création d’emplois sont des entreprises qui mettent au point des technologies propres dans tous les secteurs de l’économie. Elles s’emploient à résoudre des défis environnementaux qui touchent le monde entier. Tous en bénéficient. Le secteur des technologies propres est créateur d’emplois bien rémunérés, soutenant ainsi l’économie canadienne et permettant au Canada d’atteindre ses objectifs en matière de changements climatiques.

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, l’honorable Navdeep Bains, a annoncé aujourd’hui l’octroi de 58,6 millions de dollars à 14 entreprises canadiennes du domaine des technologies propres. Les projets sont financés par l’entremise de Technologies du développement durable Canada (TDDC), qui aide des entreprises canadiennes à commercialiser leurs technologies.

Le financement annoncé aujourd’hui soutiendra des projets réalisés au Québec portant notamment sur des technologies tactiles novatrices pour les utilisateurs d’applications; la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans l’industrie du béton; la remise en état de conduites d’eau; et une meilleure gestion des piles au lithium-ion. Des projets réalisés en Ontario profiteront aussi de ce financement, comme ceux sur la technologie énergétique des micro-DEL; le recyclage de l’alumine; et l’amélioration de l’efficacité énergétique des infrastructures de données infonuagiques. Dans l’Ouest canadien, TDDC finance des projets comme ceux portant sur l’apprentissage machine pour assurer le fonctionnement des pompes dans les puits de pétrole et de gaz; l’automatisation pour aider les parcs éoliens à optimiser la production d’électricité; un biopesticide ciblant les marchés agricoles canadiens; l’huile de canola utilisée en remplacement des produits pétrochimiques pour fabriquer notamment de la mousse de coussins et des chaussures de course; et l’utilisation de données et de l’apprentissage machine pour améliorer les récoltes de noix et de fruits de verger, tout en utilisant moins d’eau et en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Les investissements annoncés aujourd’hui sont conformes aux recommandations de l’industrie énoncées dans le rapport de la Table sur les technologies propres, une des tables de stratégies économiques. Elles visent à combler les lacunes en matière de financement dans le but d’accélérer la croissance des entreprises canadiennes de technologies propres. Les investissements dans les technologies propres se font aussi dans le cadre du Plan pour l’innovation et les compétences du gouvernement, une stratégie pluriannuelle qui vise à positionner le Canada comme pôle mondial de l’innovation et à créer de bons emplois pour la classe moyenne dans tout le pays.

Citations

« Notre gouvernement apporte son soutien aux chercheurs, aux entrepreneurs et aux investisseurs qui font du Canada un chef de file mondial dans le marché en pleine expansion des technologies propres. Grâce à ces gens, les Canadiens auront accès à de bons emplois bien rémunérés, et les générations futures, à de l’air, de l’eau et des aliments de meilleure qualité. »

— Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, l’honorable Navdeep Bains

 « Il s’agit d’une étape importante pour les entreprises canadiennes de technologies propres qui travaillent sans relâche pour développer des solutions technologiques révolutionnaires. L’équipe de Technologies du développement durable Canada s’est engagée pour l’exercice 2017-2018 à évoluer au rythme des entreprises afin de mieux soutenir le développement des technologies propres au Canada. Nous avons fait en sorte qu’il soit plus simple et facile pour les entreprises d’obtenir du financement, de mener à bien des projets, de se tailler une place sur les marchés et d’assurer ainsi leur croissance. »

— La présidente-directrice générale de Technologies du développement durable Canada, Leah Lawrence 

Faits en bref

  • Technologies du développement durable Canada aide les entrepreneurs canadiens à concevoir et à démontrer de nouvelles technologies environnementales visant à résoudre les problèmes liés aux changements climatiques, à la qualité de l’air et à la propreté de l’eau et des sols.

  • Le budget de 2017 prévoyait des investissements de plus de 2,3 milliards de dollars pour favoriser l’essor et le développement des technologies propres. Ce montant comprend un investissement de près de 1,4 milliard en nouveaux fonds par l’entremise de la Banque de développement du Canada et d’Exportation et Développement Canada.

  • Le gouvernement a aussi prévu une enveloppe de 400 millions de dollars pour recapitaliser le Fonds de technologies du développement durable de Technologies du développement durable Canada, qui soutient le développement et la démonstration de projets de technologies propres à un stade précoce. 

  • Selon les experts internationaux, le marché des technologies propres devrait atteindre 2,5 billions de dollars d’ici 2022.

Liens connexes

Personnes-ressources

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur Twitter : @ISDE_CA

Nilani Logeswaran
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique
613-668-1794

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
343-291-1777
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :