La ministre Ng annonce des investissements au titre de la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat

Communiqué de presse

Le gouvernement du Canada investit plus de 4,2 millions de dollars afin d’aider les femmes entrepreneures dans le Sud-Ouest de l’Ontario

Le 9 août 2019 ─ London (Ontario)

Le gouvernement du Canada travaille à renforcer le pouvoir économique des femmes avec sa toute première Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat (SFE), une initiative assortie d’une enveloppe de 2 milliards de dollars qui vise à doubler, d’ici 2025, le nombre d’entreprises appartenant à des femmes.

Aujourd’hui, la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations, l’honorable Mary Ng, accompagnée de la députée de London-Ouest, Kate Young, et du député de London-Centre-Nord, Peter Fragiskatos, a annoncé un investissement de plus de 4,2 millions de dollars dans des femmes entrepreneures et dans des organisations qui appuient ces dernières à London et dans d’autres collectivités du Sud-Ouest de l’Ontario. Ce programme est administré par l’entremise de FedDev Ontario.

Des bénéficiaires du Fonds pour les femmes en entrepreneuriat ont été annoncées. Ces entreprises détenues ou dirigées par des femmes recevront jusqu’à 100 000 $ pour les aider à prendre de l’expansion et à accéder à de nouveaux marchés étrangers :

  • Shaw’s Ice Cream (anglais), située à St. Thomas, lancera de nouveaux produits, créera un laboratoire d’innovation pour la mise au point de nouveaux produits et créera six emplois.
  • Borm Capital, située à Aylmer, en collaboration avec ETBO Tool & Die (anglais), également située à Aylmer, fera l’acquisition d’une génératrice, améliorera ses processus de production, étendra ses activités d’exportation aux pays de l’Union européenne et créera dix emplois;
  • Stiris Research (anglais), située à London, développera son logiciel de gestion des essais cliniques et accélérera ses ventes aux États-Unis et créera six emplois.
  • A Couple of Squares (anglais), située à London, achètera du matériel pour automatiser ses processus de production et aura recours à des plateformes de commerce électronique.
  • Scribendi (anglais), située à Chatham, intégrera un logiciel de correction des erreurs de grammaire qui a recours à l’intelligence artificielle à sa plateforme, étendra ses activités d’exportation aux pays de l’Union européenne, aux États-Unis et au Royaume-Uni et créera deux emplois.
  • DOZR (anglais), située à Kitchener, utilisera l’intelligence artificielle pour mettre au point un portail de gestion de l’équipement et créera cinq emplois.
  • Reko International Group (anglais), située à Windsor, créera un système robotisé qui l’aidera à prendre de l’expansion à l’échelle mondiale.

De plus, la ministre Ng a annoncé que Pillar Nonprofit Network (anglais) serait bénéficiaire du Fonds pour l’écosystème de la SFE (volet régional). Cet organisme obtiendra 3 585 303 $ pour établir le Women of Ontario Social Enterprise Network, dont l’objectif est d’élargir et de diversifier l’écosystème entrepreneurial à l’appui des femmes, grâce à une conception inclusive et aux pratiques et aux connaissances autochtones. Cet appui permettra de soutenir 150 nouvelles entreprises sociales dirigées par des femmes et d’en aider 75 à prendre de l’expansion; d’offrir 10 formations en innovation pour les femmes à 250 personnes dans 12 collectivités; et de fournir un accès à une nouvelle enveloppe de 3,5 millions de dollars en capital par l’entremise du Women Impact Investor Network.

La Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat s’ajoute aux mesures prises par le gouvernement du Canada pour promouvoir l’égalité des sexes, notamment afin de résoudre la question de l’équité salariale, réduire le coût des services de garde d’enfants et mettre fin à la violence fondée sur le sexe.

Citations

« Notre gouvernement est d’avis que l’autonomisation économique des femmes n’est pas seulement la bonne chose à faire, mais qu’elle est également profitable. C’est pourquoi nous avons lancé la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat, qui vise à doubler le nombre d’entreprises détenues par des femmes en faisant en sorte qu’elles aient un meilleur accès aux sources de financement, aux réseaux et aux conseils. C’est un investissement judicieux qui aura des retombées socioéconomiques positives. »
– La ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations, l’honorable Mary Ng

« Le gouvernement du Canada est déterminé à assurer la participation pleine et équitable des femmes au sein de notre économie et de notre société. Voilà pourquoi nous avons lancé la toute première Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat, qui vise à doubler le nombre d’entreprises à propriété féminine au Canada au cours des six prochaines années. Les investissements annoncés aujourd’hui aideront les entreprises dirigées par des femmes de London et de l’Ontario à innover, à croître et à exporter vers de nouveaux marchés. »
– La députée de London-Ouest, Kate Young

« Les entrepreneures et dirigeantes d’entreprise de London et du Sud-Ouest de l’Ontario apportent une contribution énorme à l’économie et à leur collectivité au quotidien. Je suis fier d’être membre d’un gouvernement pour qui l’autonomisation économique des femmes est une priorité. Qu’il s’agisse de favoriser l’équité salariale ou de moderniser les régimes de congés parentaux, notre gouvernement passe aux actes afin d’assurer l’équité des sexes. Et c’est une bonne nouvelle pour le Canada et pour l’Ontario, car quand les femmes réussissent, nous sommes tous gagnants. »
– Le député de London-Centre-Nord, Peter Fragiskatos

Faits en bref

  • La Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat (SFE), qui est assortie d’une enveloppe de près de 2 milliards de dollars, vise à aider les femmes à démarrer et à faire croître leur entreprise en améliorant leur accès au financement, aux personnes de talent, aux réseaux et à l’expertise dont elles ont besoin.

  • La Stratégie permettra au gouvernement d’atteindre l’objectif qu’il s’est donné de doubler, d’ici 2025, le nombre d’entreprises détenues majoritairement par des femmes.

  • Dans le budget de 2018, le Fonds pour l’écosystème de la SFE s’est vu accorder 85 millions de dollars afin d’aider des tierces parties sans but lucratif à apporter leur soutien à des femmes entrepreneures et à combler les lacunes de l’écosystème.

  • Dans le budget de 2018, le gouvernement du Canada a alloué 20 millions de dollars au Fonds pour les femmes en entrepreneuriat. Un appel de propositions a eu lieu à l’automne 2018. Plus de 3 000 propositions ont été soumises, et plus de 200 projets ont obtenu un financement. Le gouvernement du Canada est heureux d’être en mesure de soutenir environ 100 projets supplémentaires en investissant une somme additionnelle de 10 millions de dollars dans le Fonds pour les femmes en entrepreneuriat. Si l’on compte ce nouvel investissement, le gouvernement aura investi au total 30 millions de dollars dans des entreprises détenues ou dirigées par des femmes au Canada pour les aider à faire croître leur entreprise et à atteindre de nouveaux marchés.

  • Les programmes de la SFE sont complémentaires aux initiatives globales du gouvernement qui visent à aider les femmes, notamment celles touchant la parité salariale, des congés parentaux plus souples et des services de garde d’enfants plus abordables.

  • La promotion de l’égalité des sexes pourrait mener à une hausse de 150 milliards de dollars du produit intérieur brut du Canada d’ici 2026.

  • À peine 16 % des PME au Canada appartiennent majoritairement à des femmes.

  • Seulement 11,2 % des PME détenues majoritairement par des femmes font de l’exportation, comparativement à 12,2 % des PME appartenant majoritairement à des hommes.

  • Selon le rapport de 2015-2016 sur les femmes en entrepreneuriat du Global Entrepreneurship Monitor, en 2016, le Canada affichait le taux le plus élevé de femmes participant aux premiers stades du démarrage d’entreprise (13,3 %). Le Canada occupait aussi le cinquième rang concernant la proportion des entreprises à propriété féminine parmi les économies comparables axées sur l’innovation.

  • Le financement final est assujetti à la négociation d’ententes de contribution.

Liens connexes

Personnes-ressources

Corinne Havard
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations
corinne.havard@canada.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
343-291-1777
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Restez branchés

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur Twitter : @ISDE_CA

Suivez Entreprises Canada sur les réseaux sociaux pour en savoir plus sur le monde des affaires : Twitter, Facebook


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :