Projets de technologies propres qui bénéficient d’un soutien de Technologies du développement durable Canada (TDDC)

Document d'information

Colombie-Britannique

  • RecycleSmart Solutions Inc. (anglais) – 1,68 M$ – RecycleSmart souhaite réduire la distance parcourue par les camions de collecte d’ordures (et par conséquent leur consommation de carburant) et accroître le taux de détournement dans les sites d’enfouissement au moyen d’un système multicapteurs intégré et intelligent doté d’une capacité améliorée de détection et d’acheminement.

Alberta

  • Synauta (anglais) – 1,2 M$ – Synauta est une jeune entreprise  de technologies propres qui offre aux exploitants d’usines de dessalement une technologie d’apprentissage automatique qui leur permet de traiter plus d’eau avec moins d’énergie et moins de produits chimiques, et d’économiser jusqu’à 20 % des coûts d’exploitation.

Ontario

  • Anaergia Inc. (anglais) – 6 M$ – Anaergia souhaite transformer une responsabilité environnementale (les biosolides) en atout (énergie et fertilisants) afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et les risques pour la santé, ainsi que les coûts d’élimination des biosolides dans les sites d’enfouissement.
  • Fibracast Ltd (anglais) – 2,5 M$ – Les membranes produites par Fibracast sont conçues de manière à réduire les polluants dans l’eau et dans l’atmosphère, ainsi que les polluants liés à l’énergie, en éliminant les polluants des eaux usées.
  • Equispheres Inc. (anglais) – 8 M$ – Les poudres d’Equispheres permettent aux fabricants des secteurs de l’automobile et de l’aérospatiale de réduire le poids de leurs produits afin de les rendre plus économiques en carburant.
  • Smarter Alloys Inc. (anglais) – 4,8 M$ – Smarter Alloys utilise des alliages à mémoire de forme pour transformer la chaleur résiduelle (eau tiède) en électricité.
  • Borealis Wind (anglais) – 1,4 M$ – Borealis développe un système à air chaud qui pourra être installé en aval pour protéger les lames des éoliennes contre la formation de glace, ce qui devrait permettre de recouvrer jusqu’à 70 % des pertes de production engendrées lors des épisodes de gel.
  • Axis Labs (anglais) – 3,5 $M – AXIS conçoit un produit intelligent pour les stores à enroulement automatique des fenêtres dans les édifices commerciaux. Ce produit, ajouté après l’installation initiale, devrait permettre de réduire de 24 % la charge d’éclairage et de 12 % la charge de refroidissement dans ces édifices.
  • E-Zn (anglais) – 2 M$ – L’entreprise met au point un système de stockage d’énergie de plusieurs jours, qui est moins coûteux de 20 à 50 % que les batteries au lithium-ion et qui vise à accélérer l’élimination de l’utilisation de diesel et à accroître l’utilisation d’énergies renouvelables.
  • Xanadu (anglais) – 4,4 M$ – Les ordinateurs quantiques de Xanadu seront capables de résoudre bien plus rapidement des problèmes informatiques extrêmement complexes qui dépassent la capacité des ordinateurs actuels, tout en consommant beaucoup moins d’électricité.

Québec

  • Pyrowave – 3,3 M$ – Pyrowave utilise une technologie brevetée par micro-ondes haute puissance pour décomposer les plastiques. Cette technologie est présentée en petites unités modulaires pouvant être directement installées sur les lieux des installations de recyclage et chez les producteurs de déchets de plastiques.

Nouveau-Brunswick

  • SomaDetect (anglais) – 4,0 M$ – Le système de détection de lait d’origine bovine de SomaDetect permettra aux exploitants de ferme laitière d’améliorer l’efficacité de leur production et de répondre à la demande future avec moins de vaches.

Nouvelle-Écosse

  • DMF Medical (anglais) – 0,7 M$ – DMF est la première entreprise à offrir un absorbeur de CO2 à membrane qui permet de réduire de 40 à 60 % les émissions des circuits respiratoires lors des anesthésies et de réduire les coûts de 40 %. La technologie memsorb de DMF prévient le relâchement dans l’atmosphère de gaz anesthétiques à fort potentiel de réchauffement planétaire.
  • Global Spatial Technology Solutions (anglais) – 3 M$ – GSTS veut devenir la première entreprise à fournir un système mondial de gestion des navires et des risques maritimes qui recourt à un système d’identification automatique par satellite pour gérer les données et les algorithmes d’apprentissage automatique.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :