Nouveau projet de la Supergrappe des industries des protéines pour accroître la productivité des fermes canadiennes et améliorer la transparence quant à leurs produits

Communiqué de presse

L’objectif du projet est de produire les données nécessaires pour démontrer la durabilité et la traçabilité des produits canadiens

Le 27 février 2020 – Calgary (Alberta)

Le gouvernement du Canada est déterminé à faire croître l’économie, à créer des emplois pour la classe moyenne et à maintenir la compétitivité du Canada. C’est pourquoi il a lancé l’Initiative des supergrappes d’innovation, qui facilite la collaboration entre les petites, les moyennes et les grandes entreprises, les établissements d’enseignement et les organismes à but non lucratif. Cette collaboration est le moteur de l’innovation, de la croissance et de la création d’emplois dans tout le pays.

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable Navdeep Bains, a annoncé aujourd’hui un nouveau projet de la Supergrappe des industries des protéines qui permettra de mettre à profit l’intelligence artificielle pour aider les exploitations agricoles à être plus transparentes, efficientes et rentables. Les données recueillies par un consortium d’entreprises des domaines de l’agroalimentaire, de la cartographie numérique et des technologies serviront à renforcer la réputation du Canada comme fournisseur mondial d’aliments durables et facilement traçables.

Le projet réunit quatre petites et moyennes entreprises, soit Provision Analytics (anglais), Verge Technologies (anglais), Skymatics (anglais), toutes de Calgary, en Alberta, ainsi que Coutts Agro de Kindersley, en Saskatchewan. Elles recueilleront des données provenant d’exploitations agricoles de l’Ouest canadien sur l’ensemencement, l’utilisation de fertilisants, la consommation de carburant et l’usure de la machinerie. Ces données faciliteront la traçabilité des ingrédients alimentaires, tout en réduisant le nombre d’intrants agricoles comme le carburant et les semences, ce qui rendra les exploitations agricoles plus durables.

À titre d’exemple, le projet devrait permettre aux producteurs céréaliers de savoir si l’avoine qu’ils utilisent a été traitée au moyen d’herbicides indésirables, un sujet d’intérêt important pour plusieurs consommateurs. De même, les producteurs de canola détiendraient l’information nécessaire pour affirmer qu’ils font de l’agriculture durable et qu’ils ont une plus petite empreinte carbone en raison d’une faible consommation de carburant et de pratiques de labourage écologiques.

Citations

« Le projet de la Supergrappe des industries des protéines trace la voie à suivre pour accroître la collaboration entre les PME, car il réunit divers partenaires de la chaîne de valeur en agriculture. L’utilisation de données fiables sur les exploitations agricoles sera profitable tant pour les consommateurs que pour les agriculteurs et permettra au Canada de préserver sa réputation de fournisseur d’ingrédients alimentaires traçables et de chef de file en matière d’agriculture durable. »
– Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable Navdeep Bains

« Ce projet est une véritable révolution au sein du secteur agroalimentaire canadien. Il permettra de consolider la réputation du Canada comme fournisseur sûr et fiable d’aliments sains et produits de manière durable. L’envergure de ce projet et la collaboration qu’il requiert, de l’exploitation agricole à la transformation, représentent parfaitement la raison d’être de cette supergrappe. En regroupant les partenaires de la chaîne de valeur, le projet permettra d’améliorer la traçabilité des produits de notre industrie agroalimentaire tout au long de la chaîne de contrôle et de fournir des données pour d’autres initiatives en matière de traçabilité. »
– Le président-directeur général de Protein Industries Canada, Bill Greuel

Faits en bref

  • Ce projet représente un investissement pouvant atteindre 9,2 millions de dollars, dont jusqu’à 4,6 millions de dollars proviendront de l’Initiative des supergrappes d’innovation du gouvernement du Canada et 4,6 millions de dollars, de l’industrie et des universités.

  • Aux termes d’une entente signée avec Protein Industries Canada, le gouvernement du Canada investit jusqu’à 153 millions de dollars dans la supergrappe. L’industrie devrait fournir un financement de contrepartie équivalent sur cinq ans.

  • On s’attend à ce que la Supergrappe des industries des protéines crée plus de 4 500 emplois et injecte plus de 4,5 milliards de dollars dans l’économie canadienne au cours des 10 prochaines années.

Liens connexes

Personnes-ressources

Véronique Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie
343-291-2500
veronique.simard2@canada.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
343-291-1777
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Restez branchés

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur Twitter : @ISDE_CA.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour connaître les services offerts par le Ministère, visitez Canada.ca/ISDE.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :