La ministre Ng participe au Sommet sur la réponse et la relance féministes du Canada

Communiqué de presse

Le 9 mars 2021 – Ottawa (Ontario)

Le gouvernement du Canada est déterminé à soutenir les femmes entrepreneures pendant la crise de la COVID‑19 et à veiller à la relance féministe au pays.

La ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international, l’honorable Mary Ng, a prononcé un discours aujourd’hui au Sommet sur la réponse et la relance féministes du Canada, un événement présenté par la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural, l’honorable Maryam Monsef.

Le Sommet a rassemblé des politiciens, des experts, des chefs de file féministes et des personnes ayant elles-mêmes vécu l’expérience en question pour examiner les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur la vie des femmes au Canada. Il y a été notamment question des mesures que les gouvernements, la société civile et l’ensemble de la population canadienne peuvent prendre pour favoriser l’égalité des genres et veiller à ce que la relance soit inclusive. 

La ministre Ng a également animé une séance parallèle intitulée « Les femmes dans l’économie » à laquelle ont pris part des chefs de file de l’économie et des femmes d’affaires de partout au Canada. La discussion a porté sur les obstacles uniques et systémiques auxquels se heurtent les femmes, ainsi que des groupes comme les femmes noires et racialisées, les femmes autochtones et les membres de la communauté LGBTQ2. On a notamment soulevé la possibilité de collaborer pour aplanir ces obstacles de sorte que l’ensemble de la population canadienne puisse participer à l’économie, y contribuer et en tirer profit.

On estime que le fait d’accroître la participation des femmes à l’économie pourrait ajouter jusqu’à 150 milliards de dollars au produit intérieur brut du Canada. Le gouvernement du Canada continue de favoriser l’autonomisation économique des femmes grâce à sa toute première Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat (SFE), une initiative pangouvernementale assortie d’une enveloppe de près de 5 milliards de dollars. Cette stratégie vise à aider les entreprises détenues par des femmes à accéder au financement, aux talents, aux réseaux et à l’expertise dont elles ont besoin pour réussir. De plus, le gouvernement du Canada a investi 15 millions de dollars supplémentaires dans le Fonds pour l’écosystème de la SFE pour fournir un soutien et des conseils opportuns aux femmes entrepreneures aux prises avec des difficultés en raison de la pandémie de COVID-19.

Alors que se poursuit la lutte contre la pandémie au Canada et que des mesures sont prises en vue de la relance, le gouvernement du Canada continue de soutenir les femmes, surtout les entrepreneures, à chaque étape de leur cheminement.

Citations

« Après une année particulièrement difficile qui a eu des répercussions disproportionnées sur les femmes, nous savons que leur inclusion et leur autonomisation sont la voie à suivre. Notre gouvernement favorise la réussite des femmes par plusieurs moyens, dont l’adoption de lois sur l’équité salariale, le soutien au revenu pour élever des enfants et le financement de programmes visant l’expansion au Canada et dans le monde entier des entreprises détenues par des femmes. Ces initiatives sont plus que des politiques sociales, il s’agit d’importantes mesures économiques qui seront essentielles à la reprise après la pandémie de COVID-19. »
– La ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international, l’honorable Mary Ng 

« La pandémie de COVID-19 a durement touché les femmes, mais nous avons pris les mesures de soutien nécessaires pour veiller à ce que la crise n’entraîne pas un recul des progrès en matière d’égalité des genres. Notre gouvernement a un plan qui permettra de créer un million d’emplois et qui prévoit des investissements pour garantir que les femmes de divers horizons auront accès à la formation professionnelle dont elles ont besoin pour saisir de nouvelles possibilités. Au cours de la dernière année, les femmes propriétaires de petite entreprise ont permis à leurs communautés de prospérer. C’est pourquoi nous continuons de les aider grâce à de nouveaux investissements dans la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat. Nous allons nous assurer que la santé et la sécurité des femmes demeurent une priorité et nous ferons en sorte que leurs voix soient entendues tout au long de la lutte contre la pandémie et pendant la reprise. »
– La ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural, l’honorable Maryam Monsef 

Faits en bref

  • La Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat (SFE) représente un investissement de près de 5 milliards de dollars. Elle vise à aider les entreprises détenues par des femmes à accéder au financement, aux talents, aux réseaux et à l’expertise dont elles ont besoin pour démarrer leurs activités, prendre de l’expansion et atteindre de nouveaux marchés. Dans le discours du Trône de l’automne 2020, le gouvernement s’est engagé à accélérer la mise en œuvre de la SFE, qui a déjà aidé des femmes de tout le Canada à faire prospérer leur entreprise.

  • Au printemps 2020, le gouvernement du Canada a versé 15 millions de dollars supplémentaires au Fonds pour l’écosystème de la SFE, permettant aux organismes déjà bénéficiaires de fournir à des milliers de femmes entrepreneures un accès à un soutien commercial d’urgence pendant la pandémie de COVID-19.

  • Afin de soutenir les Canadiens dans le contexte de la pandémie de COVID-19, le gouvernement du Canada a lancé le plus grand ensemble de programmes d’aide de l’histoire de notre pays, qui comprend les principaux programmes suivants destinés aux propriétaires d’entreprise et à leurs employés :

    • La Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) aide les entreprises en couvrant jusqu’à 75 % du salaire de leurs employés. Cette mesure a été prolongée jusqu’au 5 juin 2021.
    • Le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC), dont la portée a été élargie, offre des prêts sans intérêt pouvant atteindre 60 000 $, dont 33 % peuvent être radiés si le prêt est remboursé avant le 31 décembre 2022. 
    • La Subvention d’urgence du Canada pour le loyer (SUCL), versée directement aux propriétaires d’entreprise, couvre jusqu’à 65 % du loyer. Les entreprises qui sont assujetties à une fermeture par une autorité en santé publique recevront une indemnité de confinement qui correspond à une aide supplémentaire de 25 %. Cela signifie qu’elles peuvent obtenir une subvention couvrant jusqu’à 90 % de leur loyer. Cette mesure a été prolongée jusqu’au 5 juin 2021.
    • Le Programme de crédit pour les secteurs très touchés (PCSTT) offrira des prêts 100 % garantis par le gouvernement du Canada, à un taux d’intérêt fixe de 4 % par l’entremise de toutes les institutions financières. Ces prêts sont assortis de périodes de remboursement pouvant aller jusqu’à 10 ans. Les entreprises pourront présenter une demande jusqu’au 30 juin 2021.
    • Le Fonds d’aide et de relance régionale (FARR), assorti d’une enveloppe de 2 milliards de dollars, procure un soutien aux petites entreprises des quatre coins du pays qui ne sont pas admissibles aux mesures d’aide déjà en place. Ce programme est offert par l’entremise des agences de développement régional du Canada.

Personnes-ressources

Youmy Han
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international
343-551-0246
youmy.han@international.gc.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Restez branchés

Suivez Entreprises Canada sur les réseaux sociaux pour en savoir plus sur le monde des affaires : Twitter, Facebook

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :