Un réseau canadien de banques de cerveaux pour faire avancer la recherche sur la maladie d’Alzheimer

Communiqué de presse

Des chercheurs reçoivent collectivement 2,5 millions de dollars pour établir un système coordonné de dons de cerveaux et pour participer à des projets internationaux de recherche sur la démence

23 janvier 2018 – Montréal (Québec) – Instituts de recherche en santé du Canada

Plus de 400 000 Canadiens de 65 ans et plus vivent avec un diagnostic de démence, dont une des formes, la maladie d’Alzheimer, représente environ 70 % des cas. La cause de cette maladie dégénérative du cerveau demeure inconnue dans une grande mesure, et il n’existe actuellement aucun traitement efficace. La maladie a aussi un effet dévastateur sur les personnes touchées et leurs familles.

Pour mieux comprendre la démence et contribuer à la recherche de nouveaux traitements, M. Anthony Housefather, député de Mont‑Royal, a annoncé aujourd’hui, au nom de l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, un investissement de 2,5 millions de dollars du gouvernement du Canada dans la recherche sur la démence.

Cette somme prévoit un million de dollars pour établir un réseau canadien de banques de cerveaux qui sera rattaché à l’Initiative internationale sur la neuro-imagerie de la maladie d’Alzheimer (ADNI). Le réseau ADNI canadien de banques de cerveaux fournira le personnel et l’infrastructure matérielle nécessaires pour contribuer à l’ADNI et promouvoir plus largement les dons de cerveaux et les banques de tissus destinés aux programmes de recherche sur la démence au Canada. Des fonds de 1,5 million de dollars sont également prévus pour trois projets internationaux auxquels participeront des chercheurs canadiens et européens financés dans le cadre du Programme conjoint de recherche sur les maladies neurodégénératives de l’Union européenne.

Le financement de l’ensemble de cette recherche s’inscrit dans le volet international de la Stratégie de recherche sur la démence des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Les chercheurs financés sont en poste à l’Université McGill, à l’Hôpital général juif, à l’Université de la Colombie‑Britannique, à l’Université d’Ottawa et à l’Institut national de la recherche scientifique, à Québec.

Le gouvernement du Canada élabore actuellement une stratégie nationale de lutte contre la démence fondée sur des données probantes et des travaux novateurs déjà en cours à l’échelle du pays.

Citations

« Les chercheurs canadiens contribuent largement à la compréhension de la démence et à l’amélioration de la prévention et du traitement de la maladie, ainsi que des soins aux personnes atteintes. Cet investissement aidera les chercheurs canadiens qui collaboreront avec des collègues de l’étranger à l’effort mondial de lutte contre la démence. »
- Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

« L’Université McGill et l’Hôpital général juif sont des chefs de file mondiaux dans la recherche sur le cerveau et le traitement de la démence et des autres maladies neurodégénératives. Je félicite les chercheurs qui reçoivent des fonds, à Montréal comme ailleurs au pays, et je leur souhaite tout le succès possible dans leur travail. »
- Anthony Housefather
Député de Mont‑Royal

« La Stratégie de recherche sur la démence des IRSC guide les investissements dans la recherche de manière à maximiser les forces scientifiques du Canada et à accélérer la recherche sur la démence, au pays et ailleurs dans le monde. Ces projets de recherche nous rapprocheront d’un traitement efficace pour cette maladie dévastatrice. »
- Dr Yves Joanette
Directeur scientifique, Institut du vieillissement des IRSC

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de l’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563
relationsaveclesmedias@irsc-cihr.gc.ca

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :