Des chercheurs en santé mettent à l’essai les traitements prometteurs de demain à l’aide du soutien du gouvernement

Communiqué de presse

24 juillet 2018 – Toronto (Ontario) – Instituts de recherche en santé du Canada

Les Canadiennes et les Canadiens sont confrontés à divers problèmes de santé tenaces, du diabète à l’obésité infantile, en passant par la maladie mentale. Ces maladies posent un défi de taille pour les patients et le système de soins de santé du Canada, et il faut trouver de nouvelles solutions. Des innovations prometteuses pourraient bientôt être à portée de main grâce à un investissement du gouvernement du Canada et de certains établissements de recherche et partenaires provinciaux et internationaux, qui permettra à des scientifiques de mettre à l’essai de nouvelles façons de traiter des maladies et d’améliorer les soins offerts aux patients pour déterminer si elles fonctionnent en situation réelle.

Au nom de l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, Sonia Sidhu, députée de Brampton-Sud, a annoncé un investissement du gouvernement du Canada de 9,3 millions de dollars. L’investissement, réalisé par l’entremise des Instituts de recherche en santé du Canada, a été annoncé à l’occasion d’une visite à l’Hôpital St. Michael, où seront menés trois des projets de recherche financés.

Le programme, nommé Initiative sur les essais cliniques novateurs, comprendra un financement supplémentaire de 13,3 millions de dollars de partenaires, pour un investissement total de 22,6 millions de dollars.

L’investissement soutiendra sept projets de recherche au cours des quatre prochaines années de façon à leur permettre d’étudier une variété de problèmes de santé qui préoccupent les Canadiennes et les Canadiens :

  • réduire l’incidence des ulcères du pied diabétique, l’un des effets indésirables les plus communs et les plus redoutés du diabète, qui peut mener à une amputation s’il n’est pas traité;
  • réduire le nombre de radiographies et de tests préopératoires inutiles administrés aux patients;
  • soutenir les médecins pour améliorer les pratiques de prescription d’opioïdes et d’antibiotiques;
  • réduire le taux d’obésité infantile en réexaminant la consommation de lait faible en gras comparativement au lait entier;
  • améliorer les soins et les résultats pour les patients admis aux soins intensifs;
  • aider les patients atteints de multiples maladies complexes à s’orienter dans le système de soins de santé;
  • améliorer les soins pour les jeunes adultes présentant un premier épisode de psychose, comme la schizophrénie, et favoriser leur rétablissement.

Ces recherches sont possibles grâce à la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP), une série de partenariats de financement entre les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), des provinces et des territoires, des organismes philanthropiques, des établissements d’enseignement et des organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé. Essentiellement, la SRAP cherche à fournir les données probantes nécessaires pour guider l’élaboration de politiques en matière de santé et améliorer le système de soins de santé pour les patients.


Citations

« Notre gouvernement est fier de soutenir la science, car elle a le pouvoir de changer des vies. Les projets dans lesquels nous investissons aujourd’hui sont porteurs de possibilités, comme la mise au point de nouveaux traitements, l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de diabète et de maladie mentale, l’enrichissement des connaissances sur l’obésité infantile et la création d’outils pour les professionnels de la santé qui amélioreront la pérennité du système de soins de santé et l’expérience des patients. »
- L’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé

« Félicitations aux équipes de recherche financées. Je vous remercie de votre travail assidu et de votre engagement à l’égard de la santé de la population canadienne. La recherche en santé est réellement l’un des investissements les plus importants que nous puissions faire en tant que nation, car elle améliore la pérennité de notre précieux système de soins de santé et, surtout, car elle sauve des vies. »
- Sonia Sidhu, députée de Brampton-Sud

Faits en bref

  • Les essais cliniques novateurs s’éloignent des essais contrôlés randomisés habituels, qui, malgré leur statut de norme par excellence dans le domaine de la recherche en santé, sont chronophages et coûteux, et pas toujours applicables.

  • Les essais cliniques novateurs produisent des données probantes essentielles à la mise en marché rapide et économique de nouveaux médicaments, traitements et dispositifs médicaux, afin que toutes les Canadiennes et tous les Canadiens puissent profiter des meilleurs soins possible.

  • Jusqu’à présent, le gouvernement du Canada, par l’entremise des Instituts de recherche en santé du Canada, a investi 32 millions de dollars dans la recherche sur les essais cliniques novateurs, et ce dernier cycle de financement repose sur cette base de recherche solide.

  • Ces projets de recherche tirent leur unicité du fait que les patients participent fortement à leur conception et à leur exécution.

Produits connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563
relationsaveclesmedias@irsc-cihr.gc.ca

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :