Des chercheurs de l’Université de Sherbrooke reçoivent un financement pour de nouveaux projets visant à réduire les effets nocifs de la consommation d’alcool

Communiqué de presse

13 mai 2022 – Longueuil (Québec) – Instituts de recherche en santé du Canada

Aujourd’hui, Élisabeth Brière, secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé ainsi que députée de Sherbrooke, a annoncé l’octroi d’un financement de près de 200 000 $ destiné à deux projets de recherche qui seront dirigés par des chercheurs de l’Université de Sherbrooke. Ces projets généreront des données probantes qui serviront de base à des interventions visant à prévenir les graves risques liés à la consommation d’alcool et à aider les personnes qui, au Canada, sont aux prises avec des problèmes de consommation d’alcool, qui est la substance la plus utilisée au Canada. Bien que sa consommation soit légale et socialement acceptable, celle-ci cause des dommages importants à la santé et à la sécurité de la population canadienne, et peut aggraver des problèmes sociaux tels que l’itinérance.

La professeure-chercheuse Marie Claude Ouimet a reçu 100 000 $ pour étudier les façons dont on peut empêcher les personnes qui ont été accusées de conduite avec facultés affaiblies de récidiver. Pre Ouimet collaborera avec des professionnels de la santé et des experts en sécurité routière pour recueillir et analyser des données sur les politiques et les méthodes relatives à la gestion des cas de conduite avec facultés affaiblies au Québec. Ce projet aura pour résultat de nouvelles approches concernant l’évaluation des contrevenants et le ciblage d’interventions visant à les empêcher de conduire avec les facultés affaiblies à l’avenir. Bien que la conduite avec facultés affaiblies ait diminué considérablement au cours des dernières décennies, elle demeure un problème majeur de sécurité publique au Canada.

Le professeur-chercheur Vincent Wagner a reçu 99 890 $ pour un projet qui vise à améliorer l’accès à des programmes de traitement pour les personnes qui ont des problèmes concernant la consommation d’alcool, le vieillissement et l’itinérance. Ces travaux de recherche guideront l’élaboration d’interventions visant à répondre aux besoins complexes de ce groupe très susceptible de subir des dommages importants. Au Canada, de nombreuses personnes ayant des problèmes de consommation d’alcool sont également aux prises avec des difficultés dans d’autres domaines de leur vie.

Ces projets ne sont que deux des 20 nouveaux projets de recherche récemment financés grâce à un partenariat entre l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies des IRSC et la Société canadienne du cancer. Ces travaux de recherche généreront des données probantes qui enrichiront notre base de connaissances concernant les risques liés à la consommation d’alcool et la façon de les prévenir ou de les traiter.

Citations

« La consommation d’alcool pose un grand risque pour la santé des consommateurs, des familles et des collectivités dans leur ensemble. Ces travaux de recherche aideront à orienter des politiques visant à prévenir et à réduire les risques de l’alcool, ainsi qu’à guider les stratégies visant à favoriser la santé de la population au Québec et partout au Canada. »

L’honorable Carolyn Bennett
Ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé

« Je suis très fière de voir qu’à l’Université de Sherbrooke, nous avons des chercheurs comme Pre Ouimet et Pr Wagner qui agissent comme des chefs de file en matière de recherche sur la prévention des impacts liés à la consommation d’alcool. Toutes mes félicitations à vous deux pour ce nouveau financement, qui aidera à prévenir la conduite avec des facultés affaiblies et qui facilitera l’accès des Québécois et des Canadiens aux services dont ils ont besoin pour soutenir leur santé et leur bien-être . »

Élisabeth Brière
Secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé ainsi que députée de Sherbrook

« Il est essentiel de comprendre les effets de l’alcool sur les individus et la société pour élaborer des programmes et des politiques qui favoriseront la santé de tous les Canadiens et les Canadiennes. Les IRSC sont heureux de soutenir des recherches de haute qualité dont les résultats amélioreront notre compréhension de la consommation d’alcool, renforceront les capacités de recherche sur l’alcool et réduiront les méfaits liés à l’alcool subis par les groupes qui présentent un risque élevé de consommation problématique. »

Dr Samuel Weiss
Directeur scientifique de l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies des IRSC

Faits en bref

  • L’alcool est la substance la plus utilisée au Canada. En 2019, les trois quarts des Canadiens et Canadiennes ont affirmé qu’ils avaient consommé une boisson alcoolisée dans la dernière année.

  • La consommation d’alcool comporte des risques sérieux pour la santé et la sécurité. En 2017, la consommation d’alcool a contribué à plus de 18 000 décès et à plus de 105 000 hospitalisations au Canada.

  • La pandémie de la COVID-19 a amené un certain nombre de personnes au Canada à accroître leur consommation d’alcool. Selon le Rapport de l’administratrice en chef de la santé publique sur l’état de la santé publique au Canada (2020), le taux de consommation d’alcool a connu une hausse de 14 % durant les premières semaines de la pandémie et, en mai 2020, il a encore augmenté de 5 %.

Liens connexes

Personnes-ressources

Maja Staka
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Carolyn Bennett
Ministre de la Santé mentale et des Dépendances
343-552-5568

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
mediarelations-relationsaveclesmedias@cihr-irsc.gc.ca

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :