Le gouvernement canadien reconduit son investissement dans la recherche visant à aborder l’utilisation de substances psychoactives au Canada

Communiqué de presse

3 juin 2022 — Toronto (Ontario) — Instituts de recherche en santé du Canada

Les risques de l’utilisation de substances psychoactives sur la santé et la sécurité doivent être abordés comme une question de santé urgente et complexe, plutôt que de droit criminel. La pandémie de COVID-19 a considérablement exacerbé la réalité quotidienne des personnes qui utilisent des substances psychoactives et de leur entourage. Dorénavant, les politiques et les pratiques visant à prévenir, traiter ou atténuer les risques de l’utilisation de substances psychoactives devront être fondées sur des données probantes opportunes et exactes.

L’honorable Carolyn Bennett, ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Canada renouvelle son investissement dans l’Initiative canadienne de recherche sur l’abus de substances (ICRAS) en y consacrant 17 millions de dollars par l’intermédiaire des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

Les IRSC ont lancé l’ICRAS en 2015 sous la forme d’un consortium national de recherche sur l’utilisation de substances psychoactives et les risques connexes. L’ICRAS est composée d’un réseau de quatre grandes équipes multidisciplinaires intégrées, dites « pôles », réparties dans différentes régions du Canada. Chaque pôle se compose de chercheurs, de fournisseurs de services, de décideurs et de personnes ayant un vécu expérientiel. Les pôles œuvrent en synergie pour étayer et recueillir les données probantes nécessaires à l’élaboration de politiques et de pratiques de santé liées à l’utilisation de substances psychoactives, puis pour les communiquer aux décideurs et aux praticiens afin d’améliorer la santé des personnes concernées. Le pôle Ontario est situé au Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) à Toronto.

Citations

« L’utilisation problématique de substances psychoactives ne cesse d’imposer un lourd tribut aux personnes, aux familles et aux collectivités de tout le Canada. Disposer des meilleures données de recherche pour éclairer nos politiques et pratiques en matière de santé, surtout dans le cas de l’utilisation de substances psychoactives, est une priorité pour notre gouvernement. L’expertise et les conseils fournis par l’ICRAS seront essentiels pour améliorer la qualité des soins et la qualité de vie des personnes qui utilisent des substances psychoactives au Canada. »

L’honorable Carolyn Bennett
Ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé

« Le Canada est confronté à une crise accablante de surdoses d’opioïdes, exacerbée par la pandémie de COVID-19. Les risques associés à l’utilisation de substances psychoactives touchent toujours les familles de tout le Canada, tandis que l’augmentation considérable de l’utilisation de méthamphétamine dans de nombreuses régions du pays suscite de plus en plus d’inquiétudes. Ce soutien assurera la poursuite et l’expansion des activités de recherche et de mobilisation des connaissances de l’ICRAS centrées sur les risques de l’utilisation de substances psychoactives et comblera le manque de données de haute qualité susceptibles d’éclairer la pratique clinique et les politiques liées à l’utilisation de méthamphétamine. »

Dr Samuel Weiss
Directeur scientifique de l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies des IRSC

« La recherche sur les risques de l’utilisation de substances psychoactives n’a jamais été aussi primordiale. Le Centre de toxicomanie et de santé mentale se réjouit de ce soutien financier aux travaux importants de l’ICRAS. Il permettra notamment de concevoir des interventions fondées sur des données probantes pour les cliniques et les communautés qui en ont le plus besoin. Cet investissement dans la réduction des risques pour les personnes qui utilisent des substances psychoactives est un pas de plus dans la démarche visant à mettre la santé mentale en avant-plan au Canada. »

Tracey MacArthur
Présidente-directrice générale du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH)

Faits en bref

  • L’Initiative canadienne de recherche sur l’abus de substances (ICRAS) est un réseau national regroupant des chercheurs, des fournisseurs de services, des décideurs et des personnes ayant un vécu expérientiel.

  • Les IRSC ont créé l’ICRAS en 2015 pour appuyer la recherche sur l’utilisation de substances psychoactives et mobiliser les données probantes en la matière au profit de la pratique clinique, de l’intervention communautaire, de la réduction des risques et des changements dans le système de santé. Elle comportait au départ quatre pôles régionaux : Colombie-Britannique, Prairies, Ontario et Québec-Atlantique.

  • Le gouvernement du Canada entend consacrer 17 millions de dollars en nouveaux fonds des IRSC pour soutenir la prochaine phase de l’ICRAS.

  • Ce financement servira à porter le nombre de pôles régionaux de l’ICRAS à cinq, en créant des pôles distincts pour le Québec et le Canada atlantique. Il servira également à financer une étude de portée nationale sur le trouble de l’utilisation de méthamphétamine.

  • La méthamphétamine est un puissant stimulant synthétique hautement addictif et dangereux pour la santé. Selon le Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances, si la prévalence de l’utilisation de méthamphétamine est généralement faible au Canada, on observe depuis 2013 une augmentation de sa disponibilité et des risques qui lui sont associés.

Liens connexes

Personnes-ressources

Maja Staka
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Carolyn Bennett
Ministre de la Santé mentale et des Dépendances
343-552-5568

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
relationsaveclesmedias@cihr-irsc.gc.ca

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :