Méthamphétamine

La méthamphétamine (couramment appelée meth) est un stimulant puissant fabriqué par l’homme. Elle est illégale, hautement dépendogène et très dangereuse pour la santé de la personne qui la consomme. Apprenez-en plus sur ce qu’est la méthamphétamine, la façon dont elle fonctionne et les risques.

Sur cette page :

Au sujet de la méthamphétamine

La méthamphétamine (aussi appelée meth, chalk, crank, crystal meth et ice) est une drogue synthétique fabriquée à partir d’ingrédients chimiques. Elle appartient à un groupe de drogues appelé stimulants.

La méthamphétamine est seulement produite illégalement. Elle est souvent consommée lors de soirées ou de raves. Elle est souvent vendue sous forme de poudre blanche que les gens aspirent par le nez. La poudre peut également être mélangée à de l’eau et injectée. La méthamphétamine est également offerte sous forme de comprimés qui sont avalés ou de cristaux (crystal meth) qui sont fumés.

La rapidité à laquelle la méthamphétamine affecte une personne dépend de la façon dont elle est consommée.

  • La drogue atteint le cerveau le plus rapidement lorsqu’elle est injectée ou fumée. Ses effets se font sentir en quelques secondes.
  • Lorsqu’on la renifle, ses effets se font sentir en 3 à 5 minutes.
  • Lorsqu’on l’avale sous forme de comprimés, il peut se passer 20 minutes avant que la méthamphétamine fasse effet.

Effets à court terme de la méthamphétamine

La méthamphétamine peut avoir des effets physiques et mentaux à court terme dangereux et imprévisibles.

Effets mentaux

Les personnes qui prennent de la méthamphétamine éprouvent un accès de bien-être (euphorie). Elles ressentent également :

  • une plus grande énergie et moins de fatigue;
  • une augmentation de l’éveil et de la vigilance;
  • un débit rapide d’idées et de paroles;
  • une impression de grande confiance en soi;
  • une diminution de l’appétit.

Ces effets durent en général de 6 à 8 heures, mais peuvent parfois durer jusqu’à 24 heures.

Effets physiques

Les effets physiques à court terme de la méthamphétamine comprennent :

  • l’assèchement de la bouche;
  • des maux de tête et des étourdissements;
  • des maux de ventre;
  • des spasmes musculaires, des problèmes de respiration et un essoufflement (avec le crystal meth);
  • une augmentation de la tension artérielle;
  • un rythme cardiaque rapide et irrégulier;
  • des évanouissements.

Effets à long terme de la méthamphétamine

À long terme, cette drogue peut affecter tous les systèmes de l’organisme.

Effets mentaux

La méthamphétamine augmente l’activité de substances chimiques du cerveau (dopamine et sérotonine). Cela change l’humeur et l’état mental des personnes.

Lorsque la drogue s’estompe, les effets les plus courants de la consommation de méthamphétamine sont l’anxiété et la déprime. Les personnes qui consomment la méthamphétamine peuvent également être agressives et violentes.

À long terme, la consommation problématique peut causer l’un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • des difficultés à dormir :
    • la méthamphétamine est un stimulant puissant, les personnes souffrent fréquemment d’insomnie;
  • des pertes de mémoire :
    • une personne peut éprouver une confusion mentale et avoir des troubles de mémoire à court ou à long terme;
  • des lésions cérébrales :
    • certains des changements au cerveau causes par la méthamphétamine peuvent être permanents;
    • cette drogue tue des cellules du cerveau et détruit sa capacité à produire ses propres substances chimiques;
    • des hallucinations et des délires;
    • une personne peut voir, entendre ou sentir des choses qui ne sont pas vraiment là;
    • un délire courant est que des insectes rampent sous leur peau;
  • la psychose :
    • une personne peut avoir des schémas de pensée erratiques ou bizarres et perdre complètement le contact avec la réalité;
  • la paranoïa :
    • une personne se sent menacée et croit que d’autres essaient de lui faire du mal
  • des pensées suicidaires :
    • une personne tente parfois de se suicider, surtout pendant le sevrage.

Tous ces troubles et effets mentaux peuvent nuire à la capacité d’une personne à gérer sa vie.

Effets physiques

Les effets physiques à long terme de la méthamphétamine comprennent :

  • une forte fièvre;
  • des douleurs thoraciques;
  • la paranoïa;
  • des hallucinations;
  • un accident vasculaire cérébral;
  • une crise cardiaque.

Un éventail d’autres torts possibles à la santé peuvent être entraînés par la consommation problématique de méthamphétamine, tels que :

  • une mauvaise nutrition;
    • la méthamphétamine réduit l’appétit au point où la personne est souvent trop maigre et sous-alimentée, et a les os fragiles;
  • une peau gravement endommagée;
  • une bouche méthamphétamine (meth) ou un assèchement prolongé de la bouche;
    • le manque de salive permet aux bactéries de prospérer, ce qui laisse en permanence un mauvais goût dans la bouche;
    • les dents sont souvent noircies ou tachées, avec de nombreuses caries.

Si la méthamphétamine est injectée et que les personnes partagent leur matériel de consommation de drogue (comme les aiguilles, les pipes ou les cuillers), ils risquent des infections graves. Plusieurs maladies peuvent se transmettre par le matériel contaminé, dont les suivantes :

La consommation de méthamphétamine pendant la grossesse peut être nocive pour l’enfant à naître. Elle est associée à :

  • une diminution de l’appétit de la mère;
  • une croissance lente du fœtus, menant à un faible poids à la naissance;
  • un accouchement prématuré.

Que ce soit par surdose ou par consommation excessive à long terme, la méthamphétamine peut :

  • causer des convulsions qui entraînent la mort;
  • faire battre le cœur anormalement, causant éventuellement une insuffisance cardiaque;
  • faire éclater des vaisseaux sanguins dans le cerveau, entraînant des lésions cérébrales permanentes, un coma ou la mort;
  • réduire l’appétit de sorte que la personne devienne sous-alimenté ou anorexique et plus vulnérable aux infections;
  • causer une défaillance des organes vitaux comme le foie ou les reins;
  • causer des changements dans la structure et le fonctionnement du cerveau.

Troubles liés à la consommation et sevrage

La méthamphétamine est hautement dépendogène. À mesure que la consommation de drogue augmente, une tolérance se développe. Cela signifie qu’on en a besoin de plus en plus pour obtenir les mêmes effets.

Si la consommation de méthamphétamine est arrêtée soudainement, la personne éprouve un état de manque intense. Cet état est si intense qu’elle ne peut pas se concentrer sur quoi que ce soit d’autre. Éventuellement, sa vie peut être contrôlée par le désir ardent d’obtenir et de consommer cette drogue.

D’autres symptômes du sevrage comprennent :

  • une fatigue intense;
  • de la difficulté à dormir ou un sommeil perturbé;
  • un sentiment d’avoir tout le temps faim;
  • une déprime ou une irritabilité.

La phase de descente d’une personne de l’état causé par la consommation de méthamphétamine est couramment appelée « tweaking ». À mesure que les effets s’estompent, la personne ressent une combinaison puissante des symptômes suivants :

  • état de manque;
  • anxiété;
  • insomnie;
  • irritabilité;
  • agressivité;
  • paranoïa et hallucinations possibles.

C’est un état dangereux, à la fois pour la personne et pour ceux qui l’entourent. La personne peut être en état de psychose ou déconnectée de la réalité. Elle peut également devenir hostile et violente. Elle peut s’automutiler, tenter de se suicider ou attaquer les autres sans raison.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :