Méthamphétamine

La méthamphétamine est un stimulant synthétique puissant. Elle est illégale, hautement toxicomanogène et très dangereuse pour votre santé. 

Sur cette page :

Au sujet de la méthamphétamine

La méthamphétamine est une drogue synthétique fabriquée à partir d’ingrédients chimiques. Elle est aussi appelée :

  • ice
  • meth
  • chalk
  • crank
  • crystal met.

La méthamphétamine est un stimulant puissant, mais elle produit aussi de la compulsion et de la dépendance. Elle est offerte sous plusieurs formes :

  • poudre
  • cristaux
  • comprimés

Elle peut être fumée, reniflée, injectée ou avalée.

Toute la méthamphétamine consommée au Canada est produite illégalement.  

La méthamphétamine est visée par l’annexe I de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances. Des activités comme la vente, la possession ou la production de méthamphétamine sont illégales, à moins d’être autorisées à des fins médicales, scientifiques ou industrielles. La méthamphétamine pharmaceutique n’est pas autorisée au Canada.

Effets à court terme de la méthamphétamine

La rapidité à laquelle la méthamphétamine vous affecte dépend de la façon dont vous la consommez. Vous en sentirez les effets :

  • après trois à cinq minutes, si vous la reniflez
  • après quelques secondes, si vous l’injectez ou la fumez
  • après 20 à 30 minutes, si vous l’avalez sous forme de comprimés

La méthamphétamine peut avoir des effets physiques et mentaux à court terme dangereux et imprévisibles. Ces effets durent en général huit heures, mais peuvent parfois durer jusqu’à 24 heures.

Effets mentaux

Les consommateurs de méthamphétamine peuvent éprouver un accès de bien-être (euphorie). Ils peuvent également ressentir :

  • une diminution de l’appétit
  • un débit rapide d’idées et de paroles
  • une augmentation de la libido (désir sexuel)
  • une plus grande énergie et moins de fatigue
  • une augmentation de l’éveil et de la vigilance
  • une impression de grande confiance en soi, meilleure humeur

À fortes doses, la méthamphétamine peut causer des effets désagréables, tels que l’agitation et l’anxiété. Il peut parfois se produire une altération du fonctionnement de l’esprit.

Effets physiques

Les consommateurs de méthamphétamine peuvent aussi ressentir des effets physiques tels que :

  • des maux de ventre
  • des pupilles dilatées
  • des contractions musculaires
  • une accélération de la respiration
  • un rythme cardiaque rapide et irrégulier
  • une augmentation de la température corporelle;
  • une augmentation de la tension artérielle, qui entraîne des étourdissements et des maux de tête

Fumer de la méthamphétamine peut entraîner des problèmes de respiration et un essoufflement.

Le matériel contaminé peut entraîner la transmission de maladies infectieuses comme :

Effets des épisodes de consommation excessive

Les épisodes de consommation excessive de méthamphétamine font en sorte que l’euphorie diminue au fil du temps et que les effets désagréables et le comportement compulsif augmentent.

Les personnes qui connaissent des épisodes de consommation excessive peuvent manifester une grande concentration et/ou adopter des comportements répétitifs. Elles peuvent aussi éprouver les effets suivants :

  • insomnie
  • paranoïa
  • hallucinations

Par conséquent, elles peuvent devenir irritables et susceptibles de commettre des actes d’agression non provoqués. L’état de manque associé à cette drogue peut devenir extrêmement intense.

Après un épisode de consommation excessive, les consommateurs de méthamphétamine « s’effondrent ». Ils peuvent dormir pendant de longues périodes et avoir faim, se sentir déprimés ou anxieux et continuer d’éprouver un besoin intense de consommer de la méthamphétamine.

Effets à long terme de la méthamphétamine

Les effets à long terme sont des complications qui découlent des effets soutenus et répétés à court terme. Les consommateurs de méthamphétamine connaissent des périodes de stimulation et de dépression.

Effets mentaux

La consommation de méthamphétamine modifie votre humeur et votre état mental.

Au fil du temps, la consommation problématique peut causer l’un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • des lésions cérébrales, certaines permanentes :
    • difficulté de concentration
    • incapacité à contrôler ses envies
    • perte de dextérité des mains et des doigts
    • troubles de mémoire à court ou à long terme
    • incapacité du cerveau à produire des substances chimiques
  • des problèmes de comportement :
    • activités sexuelles à risque élevé
    • agressivité de longue durée ou permanente
  • la psychose et/ou la paranoïa :
    • hallucinations
    • perte de contact avec la réalité
    • schémas de pensée erratiques ou bizarres
  • des pensées suicidaires, en particulier en période de sevrage.

On ignore si la psychose et la dépression incitent à la consommation de méthamphétamine, ou si elles sont une conséquence de la consommation.

Les effets mentaux de la méthamphétamine combinés aux symptômes psychiatriques nuisent à la capacité d’une personne à bien gérer sa vie.  

Effets physiques

Les effets physiques à long terme les plus dangereux de la méthamphétamine sont cardiovasculaires. Même les jeunes consommateurs risquent :

  • une crise cardiaque
  • une mort cardiaque subite
  • un accident vasculaire cérébral
  • une diminution de la fonction cardiaque et l’essoufflement

La dépendance à la méthamphétamine peut entraîner d’autres effets nocifs, tels que :

  • une grave malnutrition
  • un système immunitaire affaibli
  • une peau gravement endommagée
    • les lésions peuvent se transformer en infections potentiellement mortelles
    • sensation d’insectes qui rampent sous la peau, ce qui mène à un grattage excessif
  • une bouche « méthamphétamine (meth) » ou un assèchement prolongé de la bouche;
    • des caries et/ou la perte de dents
    • un mauvais goût permanent dans la bouche

La consommation de méthamphétamine pendant la grossesse peut être nocive pour votre enfant à naître. Elle est associée à :

  • un accouchement prématuré
  • une diminution de l’appétit de la mère
  • une croissance lente du fœtus, menant à un faible poids à la naissance

Risques liés à la consommation de méthamphétamine

Les surdoses de méthamphétamine produisent le plus souvent des effets physiques et mentaux exagérés, tels que :

  • agitation
  • psychose
  • tension artérielle élevée
  • respiration rapide ou difficile
  • défaillance hépatique et/ou rénale
  • rythme cardiaque rapide et irrégulier
  • chaleur corporelle excessive ou frissonnement

Des convulsions et le coma ont aussi été signalés dans des rapports de surdose.

Les décès liés à la méthamphétamine sont principalement attribuables à des complications pulmonaires ou cardiaques. Parmi les causes de décès courantes, on compte l’étouffement par les vomissures et les infections.

De fortes doses de méthamphétamine ont aussi été liées à des accidents mortels, des suicides, et des agressions violentes causant la mort.

Le risque de surdose accidentelle est aussi plus élevé si la drogue est consommée avec d’autres substances (comme l’alcool ou des opioïdes).

En situation de surdose, il est important de rester sur place afin de contribuer à sauver la vie de la personne qui fait la surdose. La Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose offre une protection juridique aux personnes qui sont en train de faire un surdosage ou qui sont témoins d’un surdosage et qui composent le 911 ou leur numéro d’urgence local pour obtenir de l’aide.

Troubles liés à la consommation et sevrage

La méthamphétamine crée une grande dépendance. À mesure que la consommation de drogue augmente, une tolérance se développe. Cela signifie que vous avez besoin de consommer toujours plus de méthamphétamine pour obtenir les mêmes effets. La difficulté à atteindre un état « euphorique » entraîne beaucoup de frustration et un comportement instable.

Contrairement à d’autres substances dont la consommation est problématique, le sevrage de méthamphétamine produit surtout des symptômes psychologiques. Si vous arrêtez soudainement de consommer de la méthamphétamine, vous éprouverez un état de manque intense. Cet état est si intense que vous ne pouvez pas vous concentrer sur quoi que ce soit d’autre. Éventuellement, votre vie peut être contrôlée par le désir ardent d’obtenir et de consommer cette drogue.

D’autres symptômes du sevrage comprennent :

  • une fatigue intense
  • la dépression, l’anxiété et l’irritabilité
  • un sentiment d’avoir tout le temps faim
  • la difficulté à dormir ou un sommeil perturbé
  • l’insatisfaction, une incapacité à éprouver du plaisir

La phase de descente de l’état causé par la consommation de méthamphétamine est couramment appelée « tweaking ». Lorsque les effets s’estompent, vous ressentez une combinaison puissante des symptômes suivants :

  • anxiété
  • insomnie
  • état de manque
  • irritabilité et agressivité

À mesure que les effets de la méthamphétamine continuent de se dissiper, vous pouvez aussi éprouver les symptômes suivants :

  • faible concentration
  • paranoïa et hallucinations possibles

C’est un état dangereux, à la fois pour vous et pour ceux qui vous entourent. Vous ressentez des effets psychologiques négatifs intenses. Vous pouvez être en état de psychose ou coupé de la réalité. Vous pouvez également devenir hostile et violent, ou vous pouvez vous automutiler, tenter de vous suicider ou attaquer les autres sans raison.

Un comportement instable peut ne pas être apparent si d’autres substances sont consommées durant le sevrage.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :