Appel à l'action

Stratégie conjointe de prévention du suicide
des Forces armées canadiennes et d'Anciens Combattants Canada


La santé mentale et la prévention du suicide sont des priorités de santé publique pour le gouvernement fédéral. Chaque année, plus de 4000 Canadiens se suicident, et chacune de ces tragédies engendre souffrance et désolation partout au sein des familles et des communautés. Alors qu’il fut une époque où cette perte était frappée de stigmatisation et de secret, nous sommes au milieu d’une prise de conscience au Canada et les dirigeants à travers tout le pays travaillent ensemble à réduire la stigmatisation et à sensibiliser le public, à procurer aux Canadiens des informations et des ressources et à accélérer le recours à la recherche et à l’innovation en vue de prévenir le suicide.

Tous les niveaux de gouvernement, à savoir fédéral, provincial, territorial, autochtone et municipal, travaillent avec des partenaires du secteur de la santé, des chercheurs, des organisations non gouvernementales et des dirigeants du secteur privé. Nos efforts collectifs sont largement coordonnés par la Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada et le Cadre fédéral de prévention du suicide et s’alignent sur les recommandations du Rapport du Comité d’experts concernant la santé mentale de 2016 sur la prévention du suicide dans les Forces armées canadiennes.

En plus de l’appel à l’action pour toutes les organisations fédérales dans le Cadre fédéral de prévention du suicide, les lettres de mandat du premier ministre au ministre de la Défense nationale et au ministre des Anciens Combattants ont exigé d’eux d’élaborer une Stratégie conjointe de prévention du suicide pour la communauté militaire du Canada. Cette direction a été renforcée dans la politique de Défense du Canada Protection, Sécurité, Engagement, qui ordonne l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie conjointe de prévention du suicide chez les FAC et chez ACC.

Ce document concrétise l’orientation du premier ministre et l’expression de l’engagement continu des Forces armées canadiennes et d’Anciens Combattants Canada à soutenir les membres actifs, les anciens combattants et leurs familles, à réduire les facteurs de risque, à créer des facteurs de protection et à prévenir le suicide, dans la mesure du possible.

« Au cours des années précédant ma libération de la Marine, survenue en 2010 (après trois années de service à temps plein dans les réserves et 35 années dans la Force régulière), je me considérais totalement intégré à l’institution, j’aimais mon travail et j’étais donc parfaitement anxieux à l’idée de quitter. Les cinq premières années de ma retraite ont été les plus difficiles; en toute vérité, jamais je ne me serais imaginé en train d’écrire le présent témoignage, particulièrement après que ses deux jeunes frères soient décédés de leurs propres mains (l’un d’eux ex-militaire). Nous le savons tous, le désespoir peut être très dangereux, en particulier quand une personne se trouve seule sans personne à qui parler. J’affrontais cette difficulté quotidiennement.

« Grâce à la persévérance authentique et à la détermination constante de mon médecin traitant et des diverses équipes d’ACC d’un bout à l’autre de notre vaste continent, je suis heureux d’affirmer que leur dur labeur a porté fruit, m’a aidé à apprendre à affronter mon état de stress post-traumatique (ESPT) et à tirer le meilleur parti de ce qu’il me reste à vivre. »

Un ancien combattant des FAC (avec son autorisation)

Haut de page

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :