Concept de la force de l'avenir

Description

Concevoir et créer la force de l’avenir grâce à une compréhension approfondie de l’environnement opérationnel futur et des risques pour le Canada et ses intérêts en matière de sécurité. Renforcer la capacité de la Défense de cerner et de prévenir toute une gamme d’imprévus, de s’y adapter et d’y faire face par l’intermédiaire de réseaux d’innovation et de collaboration et grâce à la recherche de pointe.

Faits saillants de la planification

L’environnement de sécurité du futur présente une vaste gamme d’enjeux complexes en matière de défense et de sécurité qui dépassent les frontières nationales. Afin de maintenir le rythme avec nos alliés et de s’assurer que les engagements du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) sont respectés, ainsi que de devancer nos adversaires potentiels, il est impératif que les Forces armées canadiennes (FAC) hiérarchisent les efforts de conception de la force de demain.

Le ministère de la Défense nationale (MDN) et les FAC appuieront la mise en œuvre continue du document Protection, Sécurité, Engagement : La politique de défense du Canada (PSE). Cela comprendra le soutien à la prise de décision traditionnel de la sous-ministre et du chef d’état-major de la défense (CEMD) grâce à une approche progressive conçue pour miser sur les capacités d’une année à l’autre. L’alignement et la validation intraministériels seront effectués au moyen de différents processus d’examen, comme le Conseil des capacités de la défense et la Commission indépendante d’examen des acquisitions de la Défense. Ces examens et d’autres efforts d’analyse visent à vérifier et à simplifier le processus d’approvisionnement. Ces activités seront éclairées par le Plan de capacité des forces publié et les concepts interarmées futurs.

En réponse à un environnement de sécurité de plus en plus complexe, l’innovation efficace est essentielle pour s’assurer que le MDN réussit à obtenir des forces armées modernes et préparées. Le programme Sciences, technologie et innovation (STI) de la Défense élaborera une approche d’expérimentation qui permettra d’accélérer l’adoption des progrès technologiques au sein du MDN et des FAC.

Le MDN soutiendra les activités liées à la STI afin de comprendre les risques et les possibilités des systèmes d’intelligence artificielle (IA) et des systèmes fondés sur l’IA qui imitent les processus de réflexion afin de percevoir, de détecter et de conserver des souvenirs (données).

Premièrement, les efforts de recherche et de développement viseront à réduire la charge de travail des membres des FAC en mettant à l’essai des algorithmes permettant de détecter et de suivre des objets d’intérêt dans les images fixes et les vidéos.

Deuxièmement, la recherche et le développement sur l’IA continueront d’explorer les limites de l’intégration de ces souvenirs générés par ordinateur (données) afin de soutenir les opérateurs et les analystes dans la détermination des activités d’intérêt, comme la contrebande et la pêche illégale.

Troisièmement, les techniques d’IA feront l’objet d’études afin de réduire la charge de travail humaine associée à l’exploitation de véhicules autonomes sur la terre, en mer, dans l’air et dans l’espace. Tous les systèmes fondés sur l’IA nécessitent de nouveaux niveaux de confiance dans les opérations militaires, la planification et les processus décisionnels. Le programme de STI donnera également des conseils concernant l’intégration des systèmes et des processus fondés sur l’IA dans les opérations, la planification et la prise de décisions.

Cependant, ces nouvelles capacités s’accompagnent de la nécessité de se doter d’employés ayant des compétences particulières. Le groupe professionnel militaire de cyberopérateur a été créé (au sein de la Force régulière et de la Force de réserve), et l’accent est désormais mis sur l’amélioration du recrutement, de l’instruction individuelle et de la gestion des carrières pour les spécialistes du cyberespace.

À la suite de l’adoption et de l’entrée en vigueur de la Loi sur le Centre de la sécurité des télécommunications et de la création du Centre canadien pour la cybersécurité, de nouvelles possibilités de collaboration s’offrent au sein du gouvernement du Canada. Les FAC continuent d’élaborer une cyberforce souple et intégrée en partenariat avec d’autres intervenants du gouvernement du Canada à l’appui des objectifs du gouvernement du Canada et du MDN et des FAC.

Expérimentation

Le programme Innovation pour la défense, l’excellence et la sécuritéNote de bas de page xcv (IDEeS) a donné au MDN et aux FAC la capacité de faire des expériences de façon nouvelle et différente. Le programme IDEeS a été conçu pour compléter l’expertise des programmes de recherche internes du MDN en vue de résoudre les défis en matière de défense et de sécurité; il générera 1,6 milliard de dollars en ressources financières et humaines sur une période de 20 ans. Le programme IDEeS favorise la créativité et l’ingéniosité au Canada en réunissant des réseaux d’experts, en offrant du soutien et des possibilités aux innovateurs, et en facilitant l’intégration et l’adoption de nouvelles capacités pour les FAC ainsi que pour les communautés de la sécurité publique et nationale.

En 2020, un appel de candidatures sera lancé pour l’énoncé d’Environnements protégés visant à déterminer comment détecter et évaluer la corrosion derrière les revêtements de surface à bord des plateformes de la Marine royale canadienne (MRC) et à réduire les répercussions opérationnelles de la corrosion ainsi qu’à améliorer l’efficacité de la maintenance planifiée et non planifiée.

Les défis d’Environnements protégés du programme IDEeS offrent aux innovateurs la possibilité de mener des expériences en mettant à l’essai et en faisant la démonstration de leurs solutions à certains problèmes précis définis par le MDN et les FAC. À l’appui de cette expérimentation, le MDN et les FAC fournissent un environnement d’essai et un scénario de test, et l’essai se déroulera en présence d’experts et/ou d’utilisateurs potentiels. Les participants peuvent mettre à l’essai leurs prototypes de niveau intermédiaire ou avancé ou exposer leurs idées dans un milieu contrôlé. Pour l’environnement d’essai, le MDN pourrait fournir de l’équipement, des cibles, des cobayes, des acteurs ou d’autres éléments pertinents. Les expériences en environnements protégés aideront également les innovateurs à effectuer des corrections de cap et à évaluer les améliorations qui peuvent être apportées à leur équipement.

Résultat ministériel 4.1 – Les capacités de la Défense sont conçues pour faire face aux menaces futures

  • Le programme IDEeS publiera de nouveaux défis visant à répondre aux besoins du MDN et des FAC et à combler les lacunes techniques. Ces défis seront communiqués aux innovateurs canadiens par l’intermédiaire des divers éléments du programme, notamment les outils d’expérimentation et de démonstration (p. ex., Environnements protégés), afin de les inviter à proposer des solutions. L’initiative IDEeS aidera à orienter la conception de la force de l’avenir du MDN et des FAC.
  • L’initiative de conception de la structure des forces en présence vise à réaligner les structures du MDN et des FAC et veille à ce qu’ils puissent fournir l’accès concurrentiel opérationnel prévu dans PSE, tirer parti des outils d’analyse opérationnelle afin de présenter une image claire de l’emploi de la force dans son ensemble, de la mise sur pied de la force et des paysages institutionnels, en mettant premièrement l’accent sur la structure d’emploi de la force en fonction des besoins, afin de mieux répondre aux demandes de concurrence opérationnelle pesants sur les FAC. La conception de la structure des forces en présence entreprendra une analyse de l’espace professionnel de la Force régulière, de la Première réserve et de l’effectif civil, et fournira des recommandations relatives à la qualité de la décision pour les investissements et la réaffectation à partir de l’AF 2020-2021.
  • La Planification fondée sur les capacités est une initiative à l’échelle des FAC qui aide les hauts dirigeants à prendre des décisions en matière de développement des forces en ce qui concerne les capacités futures sur un horizon de 15 à 20 ans en fournissant un contexte et une analyse orientés vers l’avenir. L’AF 2020-2021 marque la troisième année et la phase d’intégration de la Planification fondée sur les capacités, qui intégrera l’élaboration du rapport final de planification fondée sur les capacités et des plans d’action pour atteindre la force de l’avenir sélectionnée, qui sera fondée sur les lacunes relevées et les domaines dans lesquels il est recommandé que les FAC investissent. Cette phase finale produit le Plan de capacité des forces, qui est la directive du CEMD à l’intention des FAC qui permet d’exécuter le plan d’investissement.
  • Les FAC continueront de travailler en étroite collaboration avec la Sécurité publique Canada afin de promouvoir la stratégie nationale de cybersécurité. Nous collaborons avec le Centre canadien pour la cybersécurité et d’autres intervenants en matière de cybersécurité afin d’améliorer la réactivité et l’efficacité des FAC relativement aux cybermenaces.
  • Les FAC ont mis en place un cadre exhaustif de gestion des risques pour un programme d’assurance de la cybermission afin de cerner, d’évaluer et d’atténuer les cyberrisques connexes. Les responsables du programme d’assurance de la cybermission ont élaboré des directives initiales pour promouvoir une intervention collective dans l’ensemble des FAC. Ce programme aidera le MDN et les FAC à mieux répondre aux menaces potentielles afin d’assurer la liberté d’action.
  • La Défense continuera d’investir dans les partenariats avec les alliés en vue d’obtenir un accès fiable aux constellations de communications par satellite à l’appui des opérations du MDN et des FAC dans le monde entier.
Un graphique qui montre les différentes couches de la cybersécurité. Les quatre niveaux énumérés sont les suivants. Niveau 1 : Événement de cybersécurité qui sont des cyber-vulnérabilités et des actions et/ou effets potentiels qui relèvent de la sécurité plutôt que de la défense. Niveau 2 : Incident de cybersécurité. Événements de cybersécurité qui entraînent la compromission des systèmes informatiques du GC et qui sont une question de sécurité plutôt que de défense. Niveau 3 : Incident cybernétique important : Événements ou incidents cybernétiques qui peuvent avoir un impact ou sont susceptibles d'avoir un impact sur les opérations militaires, ce qui en fait une question de défense. Niveau 4 : Cyber-attaque. Cyber actions et/ou effets qui relèvent de la défense nationale et qui sont dans les paramètres de la LDAC.

Résultats prévus

Résultats ministériels
Indicateurs de résultat
ministériel
Cible Date d’atteinte de la cible Résultats réels
2016-2017

Résultats réels
2017-2018

Résultats réels
2018-2019

4.1 Les capacités de la Défense sont conçues pour faire face aux menaces futures Mesure dans laquelle l’évaluation de l’environnement de sécurité future demeure valable 2 sur une échelle de 3 points* 31 mars 2021 Non disponible Nouvel indicateur à
compter de
2018-2019
Non disponible Nouvel indicateur à
compter de
2018-2019
2
Degré auxquelles des évaluations futures de sécurité et des réductions de la capacité demeurent cohérent avec celles de nos alliés et partenaires 2 sur une échelle de 3 points** 31 mars 2021 Non disponible Nouvel indicateur à
compter de
2018-2019
Non disponible Nouvel indicateur à
compter de
2018-2019
2
Degré auxquelles les capacités futures nécessaires pour garantir un avantage opérationnel sur les menaces de défense et de sécurité qui ont été prises en considération dans les plans de la Défense 2 sur une échelle de 3 points*** 31 mars 2021 Non disponible Nouvel indicateur à
compter de
2018-2019
Non disponible Nouvel indicateur à
compter de
2018-2019
2

Remarques :

* Au cours de la période de validité de l’environnement de sécurité de l’avenir (ESA) de quatre ans, le document de l’ESA sera évalué chaque année par l’intermédiaire des activités internes de surveillance et d’analyse de la collaboration alliée et des Forces armées canadiennes. Si ces activités d’analyse révèlent des enjeux importants, le Chef – Développement des forces indiquera son intention de produire un ESA mis à jour avec les jalons prévus.

** Au cours de la période de validité de l’ESA de quatre ans, le plan de capacités de la force (PCF) et le Plan d’investissement (PI) seront évalués chaque année par l’intermédiaire des activités internes d’analyse de la collaboration alliée et des Forces armées canadiennes. Si ces activités d’analyse révèlent des enjeux importants, le Chef – Développement des forces indiquera son intention de produire des documents mis à jour avec les jalons prévus.

*** Au cours de la période de validité de l’ESA de quatre ans, le PCF, le PI et l’ensemble des scénarios de développement des forces seront évalués chaque année par l’intermédiaire des activités internes d’analyse des Forces armées canadiennes. Si des enjeux importants sont relevés, le Chef – Développement des forces indiquera son intention de produire des documents mis à jour avec les jalons prévus.

Les renseignements sur les ressources financières, les ressources humaines et le rendement liés au Répertoire des programmes du ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes sont accessibles dans l’InfoBase du GCNote de bas de page xcvi.

Résultat ministériel 4.2 – Le pays recourt à des solutions novatrices pour relever les défis qui se posent aux chapitres de la défense et de la sécurité

  • Le programme IDEeS contribuera à l’amélioration des capacités de défense et de sécurité en lançant des défis supplémentaires au cours de l’AF 2020-2021. Il s’agira notamment de défis liés à l’écologisation des activités de défense, à l’accélération du développement des technologies de prochaine génération, à l’augmentation de la capacité des FAC d’opérer dans l’Arctique et dans des environnements austères, à la découverte de façons d’accroître l’incidence et l’efficacité des opérations, et à de nombreux autres sujets.
  • Le Ministère a accordé la priorité au renseignement, à la surveillance et à la reconnaissance interarmées dans l’Arctique en ce qui concerne la recherche et le développement pour la défense, et a investit 133 millions de dollars entre 2015 et 2020 dans un programme de sciences et de technologie qui influera sur les décisions relatives aux capacités de surveillance. Les résultats des études internes et des contrats conclus avec l’industrie et les universités canadiennes, qui offrent des solutions innovantes pour répondre aux défis de surveillance dans le Nord, sont attendus au début de l’AF 2020-2021. En fonction de ces résultats, des conseils exhaustifs seront finalisés. Ces contributions scientifiques et technologiques alimenteront les discussions au sein du MDN et du gouvernement sur les futurs projets d’acquisition de capacités plus vastes pour assurer la défense de l’Amérique du Nord, y compris le renouvellement du Système d’alerte du Nord, entre autres. En collaboration avec les États-Unis, cette information contribuera également à la première étude binationale jamais entreprise sur l’analyse de solutions de rechange pour la surveillance des approches septentrionales du continent, étude qui portera sur des solutions technologiques novatrices en matière de surveillance de l’espace aérien.
  • Poursuivre la mise en œuvre de l’autorité fonctionnelle de STI du Ministère afin de tirer parti des ressources de STI ministérielles, de les harmoniser et de les optimiser par l’intermédiaire du comité directeur des investissements en science et technologie du Ministère et de fournir des conseils en matière de STI.
  • Le MDN et les FAC continueront d’appuyer le groupe des données, de l’innovation et de l’analyse du Ministère en fournissant une capacité d’analyse avancée, y compris l’élaboration de modèles prédictifs pour l’amélioration de la gestion des ressources de l’organisation de la Défense et de nouveaux outils et logiciels de science des données qui seront mis à la disposition à l’échelle de l’organisation.
  • Au cours de l’AF 2020-2021, le programme IDEeS se poursuivra avec le concours Ville Éclair (visant à développer des systèmes de gestion de l’énergie, de l’eau et des déchets pour les camps temporaires démontables qui soient à la fois fiables, écoénergétiques, intégrés et modulables) et entreprendra un défi de projets concurrentiels concernant des éoliennes renforcées pour l’Arctique afin de réduire la dépendance à l’égard de l’énergie générée par le carburant diesel.
  • Le MDN et les FAC continueront d’élaborer des concepts et des conceptions pour les options énergétiques de rechange, grâce à la collaboration avec d’autres ministères gouvernementaux et à des contrats conclus avec l’industrie canadienne.
  • Au cours de l’AF 2020-2021, le MDN et les FAC tireront parti de l’analyse de la défense pour harmoniser les efforts et les dépenses afin de fournir une capacité opérationnelle initiale de production de rapports et d’analyse à l’échelle de l’organisation en vue d’éclairer les décisions en matière de STI.
  • Poursuivre les recherches sur l’avenir de la cyberguerre afin d’améliorer et de renforcer les capacités défensives et offensives.
  • PROMETHEUS est l’initiative d’innovation du Commandement des Forces d’opérations spéciales du Canada qui met en contact les « responsables » des défis des Forces d’opérations spéciales avec les communautés d’intérêt à l’avant-garde de l’industrie, du milieu universitaire et des programmes gouvernementaux existants. La principale ligne d’effort consiste à s’associer à des organisations externes qui sont à l’avant-garde de l’innovation.

Environnement urbain contesté (EUC) 2018

Cette photo montre deux scientifiques en tenue de salle blanche en train de passer en revue l'électronique d'un satellite

Le microsatellite de surveillance maritime et de messagerie (M3MSat) fera la démonstration de la collecte des capacités d’un Système d’identification automatique (SIA) spatial qui assure la réception et la localisation des signaux transmis par les navires, qui peuvent être combinés aux images du radar à synthèse d’ouverture (SAR) RADARSAT-2 afin de fournir une meilleure gestion du trafic maritime dans les eaux canadiennes.

Photo : Recherche et développement pour la défense Canada



Innovation de l’Équipe de la Défense

L’évolution de l’initiative Au-delà de 2020Note de bas de page xcvii comprendra la mise en place du carrefour de l’innovation, ou Carrefour Innove, un carrefour qui créera un écosystème collectif pour la modernisation de l’effectif et du milieu de travail. Carrefour Innove contribuera également à favoriser un environnement où l’innovation, comme celle qui est présentée dans le cadre du défi de l’innovation de l’Équipe de la Défense, peut continuer de passer des idées à l’action. Il ne s’agit que d’un projet qui montre comment le MDN et les FAC continuent de chercher des façons de voir les idées et les innovations des défis antérieurs continuer sur leur élan.

Cette photo montre une personne qui appuie sur un bouton bleu brillant sur lequel sont gravés les mots INNOVATION.

Résultats prévus

Résultats ministériels
Indicateurs de résultat
ministériel
Cible Date d’atteinte de la cible Résultats réels
2016-2017

Résultats réels
2017-2018

Résultats réels
2018-2019

4.2 Le pays recourt à des solutions novatrices pour relever les défis qui se posent aux chapitres de la défense et de la sécurité % d’initiatives et de projets soutenus par les sciences et technologies de la défense Au moins 90 % 31 mars 2021 Non disponible Nouvel indicateur à
compter de
2018-2019
Non disponible Nouvel indicateur à
compter de
2018-2019
30 %
% des projets d’Innovation pour la défense, l’excellence et la sécurité (IDEeS) qui ont abouti à des conseils judicieux et à l’adoption, à l’intégration ou à l’acquisition éventuelle d’une nouvelle capacité de défense et de sécurité Au moins 20 % 31 mars 2022 Non disponible Nouvel indicateur à
compter de
2018-2019*
Non disponible Nouvel indicateur à
compter de
2018-2019*
Non disponible*

Remarques :

* Résultats non disponibles. La date pour atteindre l’objectif du programme est mars 2022. Le programme a élaboré une stratégie de données qui sera mise en œuvre pour surveiller les progrès. Les résultats relatifs à cet indicateur s’amélioreront en tendant vers la cible au cours des prochaines années, à mesure que le programme progressera vers le stade de la capacité opérationnelle totale. Les premiers indicateurs sont très positifs.

Les renseignements sur les ressources financières, les ressources humaines et le rendement liés au Répertoire des programmes du ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes sont accessibles dans l’InfoBase du GCNote de bas de page xcviii.

Ressources financières budgétaires prévues

Dépenses budgétaires
2020-2021 (comme indiqué
dans le Budget principal des
dépenses)
Dépenses prévues
2020-2021
Dépenses prévues
2021-2022
Dépenses prévues
2022-2023
840 491 721 845 220 905 857 200 067 878 147 746

Les renseignements sur les ressources financières, les ressources humaines et le rendement liés au Répertoire des programmes du ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes sont accessibles dans l’InfoBase du GCNote de bas de page xcix.

Ressources humaines prévues

Nombre d’équivalents temps plein prévus
2020-2021
Nombre d’équivalents temps plein prévus
2021-2022
Nombre d’équivalents temps plein prévus
2022-2023
2 223 2 228 2 233

Les renseignements sur les ressources financières, les ressources humaines et le rendement liés au Répertoire des programmes du ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes sont accessibles dans l’InfoBase du GCNote de bas de page c.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :