Soutien aux étudiants et aux nouveaux diplômés touchés par la COVID‑19

Document d'information

Le 22 avril 2020

Le gouvernement du Canada continue de prendre des mesures pour venir en aide aux Canadiens et aux entreprises qui éprouvent des difficultés à cause de l'éclosion de la COVID-19. Apprenez-en davantage sur les dernières mesures du Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19.


Le gouvernement du Canada reconnaît que les étudiants et les nouveaux diplômés sont considérablement touchés par les répercussions économiques de la pandémie de COVID-19. En mars 2020, le nombre d'étudiants de niveau postsecondaire qui travaillent, âgés de 15 à 29 ans, a baissé de 28 % par rapport à février 2020.

À mesure que bon nombre d'étudiants de niveau postsecondaire s'adaptent à la nouvelle réalité créée par la COVID-19, ils se préoccupent des répercussions de la pandémie sur leur capacité de poursuivre leurs études, d'obtenir et de conserver un emploi d'été, de payer leurs factures et d'économiser pour les frais de scolarité à l'automne. De plus, les étudiants qui sont sur le point de terminer leurs études pourraient éprouver des difficultés à trouver un emploi dans leur domaine d'études, ce qui pourrait avoir une incidence négative sur la valeur de leurs études à long terme.

Le gouvernement a annoncé une série de mesures dans le cadre de son Plan d'intervention pour répondre à la COVID-19. Ces mesures aideront les étudiants canadiens et les nouveaux diplômés à relever ces défis et à appuyer leur réussite future. Ces mesures représentent un investissement d'environ 9 milliards de dollars.

Population étudiante du Canada

  • En 2017‑2018, environ 2,1 millions d'étudiants étaient inscrits aux établissements postsecondaires publics canadiens, dont 1,3 million étaient inscrits à des universités et 700 000 aux collèges – 1,6 million suivaient des études à temps plein et 500 000 suivaient des études à temps partiel.
  • Chaque année, environ 350 000 étudiants terminent leurs études secondaires.
  • Chaque année, environ 25 % des jeunes âgés de 19 ans poursuivent des études collégiales et environ 36 % des jeunes âgés de 21 ans poursuivent des études universitaires.

Soutenir les étudiants dans le cadre de programmes élargis pour les étudiants et les jeunes

Le gouvernement crée et établit des liens entre les étudiants et les possibilités d'emploi et de services valorisant, à l'aide des mesures suivantes :

  • Le lancement de la plateforme « Je veux aider ». La nouvelle plateforme fournira des renseignements utiles sur les possibilités de services disponibles et les moyens de participer et de soutenir les efforts des jeunes canadiens pour occuper des postes de services.
  • Un financement de 153,7 millions de dollars pour la Stratégie emploi et compétences jeunesse en vue d'aider les jeunes à acquérir les compétences et l'expérience dont ils ont besoin pour réussir leur transition vers le marché du travail. Ce financement appuiera un éventail de mesures dans des secteurs à forte demande, comme l'agriculture, la technologie, la santé et les services essentiels, et permettra de créer plus de 6 000 placements professionnels supplémentaires.
  • Des changements apportés au programme Emplois d'été Canada de la Stratégie emploi et compétences jeunesse, comme l'augmentation des subventions salariales, l'élargissement de l'admissibilité et une souplesse accrue pour les employeurs, en vue de s'assurer qu'il soit en mesure de continuer de soutenir jusqu'à 70 000 placements professionnels pour les étudiants en 2020-2021. Ces nouvelles mesures sont soutenues par une réaffectation des ressources existantes.
  • Un financement de 80 millions de dollars pour le Programme de stages pratiques pour étudiants en vue d'appuyer jusqu'à 20 000 étudiants de niveau postsecondaire dans l'ensemble du Canada à acquérir une expérience de travail rémunérée liée à leur domaine d'études.
  • Un financement de 15 millions de dollars pour le Programme d'apprentissage des étudiants qui aidera 14 700 jeunes supplémentaires grâce à un soutien pour les aider à terminer leurs études secondaires et à assurer leur transition vers les études postsecondaires en vue de s'assurer que les enfants et les jeunes vulnérables ne sont pas marginalisés davantage à la suite de la COVID-19.
  • Un soutien supplémentaire à Service jeunesse Canada afin d'appuyer davantage le soutien de projets de services valorisants aux jeunes, projets qui ont des répercussions positives dans l'ensemble des communautés du Canada, notamment l'augmentation du nombre de microsubventions, passant de 1 800 à 15 000, et l'offre de suppléments aux participants.
  • Un financement de 40 millions de dollars à Innovation, Sciences et Développement économique pour appuyer les Mitacs en vue de créer 5 000 nouveaux placements professionnels. La Table ronde sur le milieu des affaires et l'enseignement supérieur créera également de 5 000 à 10 000 nouveaux placements d'étudiants, en réorientant le soutien fédéral actuel et en renforçant les outils en ligne.
  • Un financement de 75,2 millions de dollars pour offrir un soutien supplémentaire basé sur les distinctions aux étudiants de niveau postsecondaire des Premières Nations, des Inuits et de la Nation métisse.
  • Un financement de 291,6 millions de dollars pour appuyer jusqu'à 40 000 étudiants chercheurs et boursiers postdoctoraux au moyen de conseils subventionnaires fédéraux. Le financement appuierait une prolongation d'un semestre pour les étudiants admissibles dont les bourses d'études et les subventions de recherche prennent fin entre mars et août 2020 et qui prévoient poursuivre leurs études. Il permettrait également de prolonger de trois mois le financement accordé aux titulaires de subventions de recherche fédérales en vue d'appuyer les stagiaires et le personnel admissibles qui sont rémunérés à même ces bourses. Ces prolongations ne peuvent pas être combinées à d'autres mesures de soutien au revenu.
  • Un financement de 7,5 millions de dollars pour soutenir les placements d'étudiants et la recherche postdoctorale au sein du Conseil national de recherche.

Accroître l'aide financière aux étudiants pour l'automne 2020

Le Programme canadien de prêts aux étudiants offre une aide financière aux étudiants de niveau postsecondaire. Étant donné que plus de 700 000 étudiants bénéficient actuellement de ces subventions et prêts, le Programme comporte la portée la plus importante des programmes fédéraux pour les étudiants.

En raison des répercussions économiques de la COVID-19, les étudiants risquent de ne pas être en mesure de trouver et de conserver un emploi d'été et d'économiser pour l'école à l'automne. Par conséquent, bon nombre d'étudiants se préoccupent de leur capacité de gérer les frais de scolarité et le coût des livres pour la prochaine année scolaire.

Afin de répondre aux besoins financiers supplémentaires des étudiants causés par la pandémie de COVID‑19, le gouvernement propose de modifier les conditions d’admissibilité au Programme canadien de prêts aux étudiants en 2020‑2021 en vue de permettre à un plus grand nombre d’étudiants d’être admissibles aux mesures de soutien et à des montants plus élevés, y compris le montant doublé des bourses d’études canadiennes non remboursables aux étudiants à temps plein et à temps partiels, ainsi que pour les étudiants handicapés et les étudiants ayant des personnes à charge, au cours de la prochaine année scolaire. Ces mesures devraient étendre la portée du programme et plus de 760 000 étudiants devraient en bénéficier, à un coût estimatif d’environ 1,9 milliard de dollars sur deux ans à compter de 2020‑2021.

En annonçant maintenant cette mesure, le gouvernement offre une plus grande certitude financière aux étudiants qui se préparent à commencer ou à poursuivre leurs études postsecondaires cet automne. Le Programme canadien de prêts aux étudiants (PCPE) est exécuté en collaboration avec 10 administrations participantes. Les étudiants au Québec, aux Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut ne reçoivent aucun soutien du PCPE puisque ces administrations exécutent leurs propres programmes d'aide financière aux étudiants. Les provinces et les territoires qui ne participent pas au PCPE recevront une compensation additionnelle.

Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants

Dans le cas des étudiants du niveau postsecondaire et des nouveaux diplômés qui ne sont pas admissibles à la Prestation canadienne d'urgence ou à l'assurance-emploi, mais qui ne sont pas en mesure de trouver un emploi à temps plein ou de travailler en raison de la COVID-19, le gouvernement propose d'instaurer la Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants (PCUE). La PCUE verserait 1 250 $ par mois aux étudiants admissibles, de mai à août 2020, et 1 750 $ aux étudiants ayant des personnes à charge et à ceux ayant une incapacité permanente.

Cette nouvelle subvention offrirait un soutien au revenu aux étudiants de niveau postsecondaire qui éprouveront des difficultés financières pendant l'été en raison de la COVID-19. La PCUE sera gérée par l'Agence du revenu du Canada et d'autres détails à ce sujet seront communiqués.

Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant

Même si la pandémie de COVID‑19 limitera les possibilités d’emploi pour les étudiants, elle permet aux étudiants et aux jeunes de se mobiliser et de participer à des activités de bénévolat qui peuvent leur permettre d’acquérir d’importantes expériences sur le marché du travail et en matière de perfectionnement des compétences, tout en redonnant à leurs communautés locales.

Afin d’encourager les étudiants à participer à la réponse à la COVID‑19, le gouvernement lancera une nouvelle initiative de bénévolat national pour reconnaître les contributions importantes des étudiants aux efforts de lutte contre la COVID‑19. Il offrira également un soutien dans le cadre de la nouvelle Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant qui offrira jusqu’à concurrence de 5 000 $ afin d’aider les étudiants de niveau postsecondaire à payer pour leurs frais de scolarité à l’automne.

De plus amples renseignements seront disponibles sur la plateforme « Je veux aider » au cours des prochaines semaines, y compris des renseignements plus détaillés sur l’admissibilité, les niveaux de financement offerts dans le cadre de la bourse, la façon de postuler pour un poste de bénévolat national et la façon dont les demandes seront évaluées.

Étudiants étrangers

Le gouvernement du Canada éliminera la restriction qui permet aux étudiants étrangers de travailler seulement 20 heures par semaine pendant les trimestres, à condition qu'ils travaillent dans un service essentiel ou qu'ils occupent une fonction essentielle, comme les soins de santé, l'infrastructure essentielle ou encore la prestation d'aliments ou d'autres biens essentiels.

Les étudiants étrangers et leurs employeurs devraient consulter l'Orientation de Sécurité publique et Protection civile Canada sur les services et les fonctions essentiels au Canada pendant la pandémie de COVID-19 afin de déterminer si le travail effectué par l'étudiant permettrait à ce dernier de travailler plus de 20 heures par semaine pendant la session scolaire. Ce changement temporaire à la règle sera en vigueur jusqu'au 31 août 2020.

Statistique Canada a indiqué qu'en 2017-2018, plus de 11 000 étudiants étrangers étaient inscrits à des programmes de soins de santé dans les universités et les collèges du Canada, ce qui représentait environ 4 % des étudiants en soins de santé à l'époque.

Aperçu du Plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19

Ces mesures s'inscrivent dans le cadre du Plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID‑19 – un plan exhaustif visant à s'assurer que les Canadiens disposent de l'argent nécessaire pour acheter des produits et des services essentiels, comme le paiement de leur hypothèque, de leur loyer et des aliments. Ce plan aidera également les employeurs à continuer de payer leurs employés et leurs factures en cette période d'incertitude.

Incidence totale (2020-2021, M$)1
Protection de la santé et de la sécurité  
Intervention immédiate en matière de santé publique (dont 25 millions de dollars pour l’Agence de la santé publique du Canada en 2019-2020) 50
Fonds de réponse à la COVID-19 (dont 500 M$ pour appuyer les provinces et les territoires en 2019-2020) 1 025
Financement pour l’équipement de protection individuelle et de fournitures (dont 200 M$ en 2019-2020) 2 000
Appui aux efforts internationaux 110
Santé et soutien social pour les collectivités nordiques (priorités essentielles, transporteurs aériens, bonification de la subvention alimentaire) 115
Total – Protection de la santé et de la sécurité 3 299
Mesures de soutien direct  
Soutien aux particuliers  
  Prestation canadienne d’urgence (PCU)2 35 000
  Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC)2 73 000
  Bonification du crédit pour la TPS 5 515
  Bonification de l’Allocation canadienne pour enfants 1 927
  Remboursement des prêts d’études canadiens 190
  Réduction du montant minimal des retraits des FERR 495
  Renonciation au délai de carence de l’assurance-emploi pour les personnes en quarantaine imposée 5
Soutien aux étudiants et aux nouveaux diplômés  
    Programmes d’emploi et de perfectionnement des compétences pour les jeunes 728
    Prêts canadiens aux étudiants (sur deux ans) 1 944
    Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants 5 250
    Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant 912
Soutien aux groupes vulnérables  
    Soutien aux communautés autochtones 305
    Soutien aux sans-abris (par l’intermédiaire de Vers un chez-soi) 158
    Soutien aux refuges pour femmes et aux centres d’aides aux victimes d’agression sexuelle, y compris dans des communautés autochtones 50
    Soutien aux aînés (dont 9 millions de dollars en 2019-2020), aux enfants et aux jeunes 17
    Soutien aux banques alimentaires et aux organisations alimentaires locales (dont 25 millions de dollars en 2019-2020) 100
    Soutien aux organismes de bienfaisance et aux organismes sans but lucratif au service des personnes vulnérables 350

Soutien aux entreprises
 
  Subvention salariale temporaire pour les entreprises 975
  Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) – incitatif de 25 %4 13 750
  Autre soutien au crédit pour les entreprises qui n’ont pas accès à d’autres mesures d’urgence (recherche, développement et ingénierie, Développement des collectivités, Futurpreneur Canada, Programme d’aide à la recherche industrielle) 1 232
  Améliorations au programme de Travail partagé 12
  Soutien aux entreprises autochtones et aux institutions financières autochtones 307
  Soutien aux entreprises du Nord 15
Soutien aux secteurs  
  Fonds de réduction des émissions pour le secteur pétrolier et gazier (sur deux ans) 750
  Nettoyage d’anciens puits de pétrole et de gaz 1 720
  Soutien au secteur du transport aérien (dont 33,1 millions de dollars en 2019-2020) 331
  Soutien aux services d’inspection des aliments 20
  Soutien aux entreprises du système alimentaire qui embauchent des travailleurs étrangers temporaires 50
  Soutien aux organismes chargés de la culture, du patrimoine et du sport 500
  Soutien à l’industrie de la radiodiffusion 30
Total – Mesures de soutien direct 145 637
Soutien à la liquidité fiscale  
Soutien à la liquidité pour les entreprises et les particuliers offert par l’Agence du revenu du Canada (ARC) et l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) :  
      Report du paiement de l’impôt jusqu’en septembre 55 000
      Report des versements de la taxe de vente et des droits de douane 30 000
Total – Soutien à la liquidité offerte par l’ARC et l’ASFC 85 000
Total général – Protection de la santé et de la sécurité, Mesures de soutien direct et Soutien à la liquidité offerte par l’ARC et l’ASFC 230 637
En % du produit intérieur brut 10 %
Autres services de soutien à la liquidité et d’allégement du capital  
Programme de crédit aux entreprises (PCE) (par l’entremise de la Banque de développement du Canada et d’Exportation et développement Canada)  
    Programme de garantie et de prêts à l’intention des petites et moyennes entreprises 40 000
    Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) (excluant l’incitatif de 25 %) 41 250
    Soutien sous forme de crédit et de liquidité pour le secteur agricole 5 200
Soutien sous forme de crédit et de liquidité par l’intermédiaire de la Banque du Canada, de la Société canadienne d’hypothèques et de logement et des prêteurs commerciaux3 200 000
Total – Programme de crédit aux entreprises (PCE), autres crédits et soutien à la liquidité 286 450
Allègement du capital (réserve pour stabilité intérieure du Bureau du surintendant des institutions financières) 300 000
Total général – PCE, autres services de soutien à la liquidité et d’allégement du capital 586 450
Nota
1 Incidence totale en 2020-2021, sauf indication contraire. Le montant diffère du coût budgétaire selon la comptabilité d’exercice, ce qui est moins élevé. Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
2 Estimations. La répartition entre la PCU et la SSUC peut varier selon l’adoption observée.
3 Les montants représentent des estimations de limite inférieure fondées sur le soutien sous forme de crédit et de liquidité annoncés à ce jour.
4 Estimations préliminaires. L’incidence et les coûts réels peuvent varier en fonction de l’adoption observée.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :