La ministre Wilson‑Raybould parle à des femmes juges reconnues à l’échelle mondiale de l’importance d’établir des liens avec les peuples autochtones

Communiqué de presse

4 mai 2018 – Buenos Aires, Argentine – Ministère de la Justice Canada

Le Canada a une voix prépondérante à l’échelle internationale en ce qui a trait à la promotion de l’indépendance et de la diversité de la magistrature.

Cette semaine, l’honorable Jody Wilson‑Raybould, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a participé à la 14e Conférence biennale de l’Association internationale des femmes juges et elle y a prononcé un discours. Elle a parlé aux 900 congressistes venues de partout dans le monde des répercussions positives d’une magistrature diversifiée et représentative, y compris de la contribution de la magistrature au renouvellement de la relation avec les peuples autochtones. La séance de la ministre s’intitulait : « Établir des liens avec les juges qui appartiennent à des collectivités autochtones ou qui servent ces dernières ».

Des femmes juges provenant de 68 pays ont participé à la Conférence. Un important contingent de juges de partout au Canada figurait parmi les participantes, dont la juge Andromache Karakatsanis et la juge Sheilah Martin de la Cour suprême du Canada. La Conférence a mis l’accent sur les nouveautés dans des domaines du droit, dont celui de la violence fondée sur le genre, de la traite de personnes, de l’enlèvement international d’enfants et de la prise de décisions dans une perspective axée sur les genres, pour ne nommer que ces nouveautés.

Pendant son séjour en Argentine, la ministre Wilson‑Raybould a rencontré son homologue argentin, le ministre Germán Garavano, pour discuter de questions importantes, dont les réformes de la justice pénale et la coopération générale sur des enjeux liés à la justice. Elle a également animé une table ronde avec des intervenants du secteur de la justice argentin. 

Citations

« J’étais heureuse de me joindre à des femmes juges de partout dans le monde pour apprendre de leurs expériences et leur faire part de mon point de vue canadien. Je suis fière du fait que le gouvernement du Canada a fait 175 nominations à la magistrature et promotions au cours des deux dernières années. Plus de la moitié de ces juges sont des femmes, huit sont des Autochtones, quinze ont déclaré être membres d’une minorité visible et neuf se sont identifiés comme faisant partie de la communauté LGBTQ2. Le visage du Canada se reflète de plus en plus dans notre magistrature. »

L’honorable Jody Wilson-Raybould, C.P., c.r., députée
Ministre de la Justice et procureur général du Canada 

Faits en bref

  • L’Association internationale des femmes juges a tenu jusqu’à maintenant quatorze conférences dans le monde, tous les deux ans. Il s’agissait de la première allocution de la ministre Wilson‑Raybould à l’intention de l’Association. Et c’était la première réunion de l’Association en Amérique du Sud.

  • L’égalité entre les genres, y compris la participation d’un plus grand nombre de femmes à des postes de direction dans la profession, comme celui de juge, est une priorité absolue de la présidence canadienne du G7.

  • Depuis juin 2016, le gouvernement du Canada a procédé à 175 nominations à la magistrature et promotions. De celles-ci, 98 juges étaient des femmes (ou 56 %).

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour de plus amples renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

David Taylor
Directeur des communications
Cabinet de la ministre de la Justice
613-992-4621

Relations avec les médias
Ministère de la Justice Canada
613-957-4207
media@justice.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :