Le gouvernement du Canada appuie des initiatives de lutte contre le harcèlement sexuel en milieu de travail à l’Île-du-Prince-Édouard

Communiqué de presse

10 décembre 2019 - Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard) - Ministère de la Justice Canada

Chacun a droit à un milieu de travail sécuritaire et à un traitement équitable. Le harcèlement sexuel a des répercussions sur la santé et sur le bien-être des personnes concernées ainsi que sur leur capacité d’exécuter leur travail au mieux de leurs capacités. La création et le maintien de milieux de travail sécuritaires où chacun – quel que soit son sexe ou son identité sexuelle – peut se sentir en sécurité et respecté et se concentrer sur son travail est une priorité pour le gouvernement du Canada.

Aujourd’hui, l’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé un financement de 1,7 million de dollars sur cinq ans pour deux organismes de l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.). Le travail de ces organismes – la Commission des droits de la personne de l’Île‑du‑Prince‑Édouard et la Community Legal Information Association of PEI – améliorera l’accès à la justice pour les personnes victimes de harcèlement sexuel en milieu de travail. 

Grâce à ce soutien, la Commission des droits de la personne de l’Île-du-Prince-Édouard mettra en œuvre une campagne de sensibilisation du public à l’intention des employeurs et des employés, ainsi qu’une formation destinée aux employeurs pour appuyer la prévention et l’identification du harcèlement sexuel en milieu de travail. Les employeurs seront encouragés à jouer un rôle de leadership dans la création et le maintien de milieux de travail sûrs et inclusifs. Des ressources et des possibilités d’éducation dans les écoles secondaires seront également offertes pour aider les jeunes qui entrent sur le marché du travail.

Le projet de la Community Legal Information Association (CLIA) of PEI comporte deux volets. Premièrement, un programme gratuit de conseils juridiques sera offert aux victimes de harcèlement sexuel en milieu de travail, qui seront aiguillées vers des avocats qui sont sensibilisés aux traumatismes afin d’obtenir des conseils juridiques. Deuxièmement, une campagne publique d’éducation juridique sera conçue à l’intention des employeurs et des employés en collaboration avec la Commission des droits de la personne de l’Î.-P.-É. seront créées également des ressources d’information juridique publiques et une formation à l’intention des avocats afin de les renseigner sur les traumatismes et le cerveau, de même que  sur les moyens efficaces d’aider les clients aux prises avec des traumatismes.

Citations

« Chacun a le droit de se sentir en sécurité dans son milieu de travail. Alors que nous célébrons aujourd'hui la Journée des droits de la personne, je suis fier d'annoncer le financement de deux organismes de l'Île-du-Prince-Édouard qui travaillent à mettre fin au harcèlement sexuel au travail. Nous avons tous un rôle important à jouer dans la création et le maintien d'espaces de travail où chacun peut se sentir en sécurité et respecté. »

L’honorable David Lametti, C.P., c.r., député
Ministre de la Justice et procureur général du Canada

« La Commission des droits de la personne de l’Î.-P.-É. est très heureuse de recevoir l’appui du ministère de la Justice Canada pour accroître sa capacité de lutter contre le harcèlement sexuel en milieu de travail. Nous avons hâte de travailler avec les entreprises locales à la conception de programmes de prévention et de résolution des situations de harcèlement sexuel en milieu de travail. La création et le rétablissement de milieux de travail sûrs et sains, exempts de harcèlement sexuel, sont bénéfiques pour tous les employés et pour l’entreprise elle‑même. Nous nous réjouissons également à l’idée de travailler avec les membres des secteurs de l’éducation de la province afin de fournir de l’information et une formation aux élèves du secondaire, qui en sont au début de leur parcours professionnel. »

Brenda J. Picard, c.r.
Directrice générale, Commission des droits de la personne de l’Île-du-Prince-Édouard

« La Community Legal Information Association of PEI est une source fiable d’information juridique pour les habitants de l’Île depuis 35 ans. La CLIA aide les personnes qui cherchent de l’information et un soutien au sujet de la loi et du système de justice. Nous sommes très heureux de nous associer à la Commission des droits de la personne de l’Î.-P.-É. et à Justice Canada pour offrir un soutien pratique aux personnes qui ont été victimes de harcèlement sexuel en milieu de travail. »

Ellen Mullally
Directrice générale, Community Legal Information Association of PEI

Faits en bref

  • L’annonce faite aujourd’hui s’inscrit dans le contexte du financement de 50 millions de dollars sur cinq ans prévu dans le budget de 2018 pour lutter contre le harcèlement sexuel en milieu de travail. De ce montant, 25 millions de dollars sont consacrés à des organismes afin qu’ils puissent accroître leur capacité de fournir des conseils et de l’information juridiques et ainsi venir en aide aux personnes qui déposent des plaintes de harcèlement sexuel en milieu de travail. Un montant additionnel de 25 millions de dollars est consacré à des organismes pour leur permettre de fournir des services de vulgarisation et d’information juridiques aux travailleurs. Grâce à ces initiatives, le gouvernement du Canada permet aux organisations d’aider les plaignants et de prendre position contre le harcèlement sexuel en milieu de travail.

  • En 2018, Statistique Canada a publié une étude sur les diverses formes de harcèlement en milieu de travail au Canada. Statistique Canada a conclu que 19 % des femmes et 13 % des hommes ont déclaré avoir subi du harcèlement dans leur milieu de travail. Les femmes étaient plus susceptibles de signaler des cas de harcèlement sexuel dans leur milieu de travail.

  • En 2016, 48 % des travailleurs au Canada étaient de sexe féminin (Statistique Canada, 2017), et dans un sondage mené par Emploi et Développement social Canada en 2017, 94 % des répondants qui ont dit avoir subi du harcèlement sexuel en milieu de travail étaient des femmes.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Rachel Rappaport
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Justice
613-992-6568
Rachel.rappaport@justice.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère de la Justice Canada
613-957-4207
media@justice.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :