Le gouvernement du Canada annonce une nomination à la magistrature du Nouveau-Brunswick

Communiqué de presse

Le 6 février 2020 - Ottawa (Ontario) - Ministère de la Justice Canada  

L’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé aujourd’hui la nomination suivante en vertu du processus de nomination à la magistrature mis en place en 2016. Ce processus met l’accent sur la transparence, le mérite et la diversité, et continuera de veiller à la nomination de juristes qui incarnent les plus hautes normes d’excellence et d’intégrité.

Nathalie Godbout, c.r., associée fondatrice chez Godbout Fawcett, est nommée juge à la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick, Division de la famille. Madame la juge Godbout remplace madame la juge A. Wooder (Fredericton), qui a choisi de devenir juge surnuméraire à compter du 6 novembre 2017.   

Biographie

La juge Godbout est née et a grandi à Grand-Sault, au Nouveau-Brunswick. Elle a étudié à l’Université St. Thomas où elle a obtenu un baccalauréat ès arts et une bourse d’études du président. En 1994, elle a obtenu un baccalauréat en droit (LL.B) de l’Université du Nouveau-Brunswick. 

La juge Godbout est cofondatrice et associée du cabinet d’avocats Godbout Fawcett, à Saint John. Elle pratique le droit depuis 24 ans, est parfaitement bilingue et possède une vaste expérience des litiges, de la négociation et de la défense des intérêts dans les domaines de l’assurance, de la responsabilité professionnelle et du droit de la santé.

En 2016, le YWCA a reconnu la juge Godbout comme une femme de mérite pour ses réalisations professionnelles et sa défense de l’équité entre les genres par le travail, le bénévolat et le mentorat. Elle a été nommée conseillère de la reine en 2016. Elle agit souvent à titre de conférencière pour l’Association du Barreau canadien et a coprésidé et organisé un certain nombre de conférences de droit pour l’Association et la Société des plaideurs. Elle est membre du comité d’éthique du Barreau du Nouveau-Brunswick, membre de longue date du conseil d’administration d’Emera New Brunswick et ancienne membre du conseil d’administration d’Assomption Vie. Fidèle à son vif intérêt pour le droit de la santé, la juge Godbout a été vice-présidente du Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick et a siégé à titre de présidente du Tribunal de la santé mentale du sud du Nouveau-Brunswick pendant onze ans. 

La juge Godbout vit à Saint John avec son mari, Jim Lawlor, et leurs deux filles.  

Faits en bref

  • Depuis novembre 2015, plus de 300 juges ont été nommés à la Cour supérieure. Ces juristes exceptionnels témoignent de la diversité qui renforce le Canada. Plus de la moitié de ces juges sont des femmes, et ces nominations font état d’une représentation accrue des minorités visibles, des Autochtones, des membres de la communauté LGBTQ2 et des personnes qui s’identifient comme handicapées.

  • Le gouvernement du Canada est déterminé à favoriser l’accès à la justice pour tous les Canadiens. Afin d’assurer des résultats concrets pour les familles canadiennes, le budget de 2018 prévoit un financement de 77,2 millions de dollars sur quatre ans pour appuyer l’élargissement des tribunaux unifiés de la famille à compter de 2019-2020. Cet investissement dans le système de justice familiale créera 39 nouveaux postes de juges en Alberta, en Ontario, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador.

  • De plus, le budget de 2018 a proposé de financer sept autres postes de juges en Saskatchewan et en Ontario, ce qui coûtera 17,1 millions de dollars sur cinq ans.

  • Les nominations à la magistrature fédérale sont faites par le gouverneur général, agissant selon l’avis du Cabinet fédéral et sur les recommandations du ministre de la Justice.

  • Les comités consultatifs à la magistrature de partout au pays jouent un rôle essentiel dans le processus d’évaluation des candidatures à la magistrature. Il y a 17 comités consultatifs à la magistrature qui représentent toutes les provinces et tous les territoires.

  • Des réformes importantes du rôle et de la structure des comités consultatifs à la magistrature ont été annoncées le 20 octobre 2016 afin d’accroître l’indépendance et la transparence du processus.

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Rachel Rappaport
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Justice
613-992-6568
rachel.rappaport@justice.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère de la Justice Canada
613-957-4207
media@justice.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :