Le gouvernement du Canada annonce une nomination à la magistrature du Nouveau‑Brunswick

Communiqué de presse

Le 3 février 2020 – Ottawa (Ontario) – Ministère de la Justice Canada  

L’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé aujourd’hui la nomination suivante en vertu du processus de nomination à la magistrature mis en place en 2016. Ce processus met l’accent sur la transparence, le mérite et la diversité, et continuera de veiller à la nomination de juristes qui incarnent les plus hautes normes d’excellence et d’intégrité.

Krista L. Colford, c.r., avocate au Cabinet du procureur général du Nouveau‑Brunswick à Fredericton, est nommée juge de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau‑Brunswick, Division de la famille. Madame la juge Colford comble le poste laissé vacant par le transfert de la juge M.C. Bélanger‑Richard (Saint John), qui a comblé le poste laissé vacant par la juge C.M. d’Entremont, après que cette dernière eut choisi de devenir juge surnuméraire à compter du 4 juin 2019. Le poste vacant est situé à Saint John.

Biographie

La juge Colford est née et a grandi à Fredericton, au Nouveau‑Brunswick. Elle a étudié la sociologie à l’Université Dalhousie et a obtenu son baccalauréat en droit de l’Université du Nouveau‑Brunswick en 1990. Elle a fait des études supérieures dans les domaines de l’insolvabilité et des litiges complexes au College of Law de la University of Illinois, avant d’être admise aux barreaux de l’Ontario et du Nouveau‑Brunswick en 1993. Elle est ensuite retournée à Fredericton pour exercer au sein du cabinet Eddy Young Hoyt and Downs, et enseigner le droit des affaires à titre de professeure auxiliaire à la Faculté d’administration des affaires de l’Université du Nouveau‑Brunswick.

En 1997, la juge Colford a saisi l’occasion de pratiquer au Cabinet du procureur général du Nouveau‑Brunswick. Elle est restée à la Direction des services juridiques pendant 23 ans, et y a travaillé exclusivement dans les domaines des litiges civils et du droit administratif. À titre d’avocate de la province, elle a plaidé dans tous les districts judiciaires du Nouveau‑Brunswick et a comparu devant des tribunaux administratifs et tous les paliers des cours supérieures provinciales. Elle possède une vaste expérience, en première instance et en appel, du droit des blessures corporelles, du droit de la construction, du droit contractuel et du droit administratif et des droits de la personne. Elle a été nommée conseillère de la reine en 2016.

La juge Colford est membre dévouée du Barreau du Nouveau‑Brunswick, siégeant au Comité des compétences et au Comité de développement stratégique des règles de procédure civile du Nouveau‐Brunswick, au sein duquel elle a présidé le sous‑comité sur la preuve d’expert. Elle est une bénévole active dans sa collectivité et a été membre du conseil d’administration de son association locale de hockey mineur. 

La juge Colford habite à Fredericton avec son mari et ses deux enfants.

Faits en bref

  • Depuis novembre 2015, plus de 300 juges ont été nommés à la Cour supérieure. Ces juristes exceptionnels témoignent de la diversité qui renforce le Canada. Plus de la moitié de ces juges sont des femmes, et ces nominations font état d’une représentation accrue des minorités visibles, des Autochtones, des membres de la communauté LGBTQ2S et des personnes qui s’identifient comme handicapées.

  • Le gouvernement du Canada est déterminé à favoriser l’accès à la justice pour tous les Canadiens. Afin d’améliorer les résultats pour les familles canadiennes, le budget de 2018 prévoit un financement de 77,2 millions de dollars sur quatre ans pour appuyer l’élargissement des tribunaux unifiés de la famille à compter de 2019-2020. Cet investissement dans le système de justice familiale créera 39 nouveaux postes de juges en Alberta, en Ontario, en Nouvelle‑Écosse et à Terre‑Neuve‑et‑Labrador.

  • De plus, le budget de 2018 a proposé de financer sept autres postes de juges en Saskatchewan et en Ontario, ce qui coûtera 17,1 millions de dollars sur cinq ans.

  • Les nominations à la magistrature fédérale sont faites par le gouverneur général, agissant selon l’avis du Cabinet fédéral et sur les recommandations du ministre de la Justice.

  • Les comités consultatifs à la magistrature de partout au pays jouent un rôle essentiel dans le processus d’évaluation des candidatures à la magistrature. Il y a 17 comités consultatifs à la magistrature qui représentent toutes les provinces et tous les territoires

  • Des réformes importantes du rôle et de la structure des comités consultatifs à la magistrature ont été annoncées le 20 octobre 2016 afin d’accroître l’indépendance et la transparence du processus. 

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Rachel Rappaport
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Justice
613-992-6568
rachel.rappaport@justice.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère de la Justice du Canada
613-957-4207
media@justice.gc.ca

Recherche d'information connexe par mot-clés: Droit | Ministère de la Justice Canada | Canada | Justice | grand public | communiqués de presse

Détails de la page

Date de modification :