Le gouvernement du Canada annonce une nomination à la magistrature de la Colombie-Britannique

Communiqué de presse

Le 1 mai 2020 – Ottawa (Ontario) – Ministère de la Justice Canada

L’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé aujourd’hui la nomination suivante dans le cadre du processus de nomination à la magistrature établi en 2016. Ce processus met l’accent sur la transparence, le mérite et la diversité, et continuera de garantir la nomination de juristes qui incarnent les plus hautes normes d’excellence et d’intégrité.

Sandra A. Wilkinson, avocate principale au sein du ministère du Procureur général de la Colombie-Britannique à Vancouver, est nommée juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique. Madame la juge Wilkinson comble le poste laissé vacant par le transfert de la juge C. Murray (Vancouver), qui a comblé le poste laissé vacant par le juge B.D. MacKenzie, après que ce dernier eut choisi de devenir juge surnuméraire à compter du 22 octobre 2019. Le poste vacant est situé à Vancouver.

Biographie

La juge Wilkinson est née à Pointe-Claire (Québec) et a grandi principalement à Scarborough (Ontario). Elle a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université de Toronto en 1989 et un baccalauréat en droit de l’Université de la Colombie-Britannique en 1992. Elle a été admise au barreau de la Colombie-Britannique en 1993 et au barreau de la Californie en 1999.

Madame la juge Wilkinson a commencé sa pratique en droit comme avocate plaidante en droit civil et en droit de la famille à Vancouver au service des communautés LGBTQ+ et a ensuite exercé dans le domaine du droit fiscal et du droit des fiducies en Californie. Elle est retournée à Vancouver où, de 2004 jusqu’à sa nomination, elle a été avocate auprès du procureur général de la Colombie-Britannique et a à ce titre conseillé et représenté les organismes de réglementation provinciaux des secteurs des institutions financières, des régimes de retraite, du courtage hypothécaire et de l’immobilier ainsi que le ministère des Finances.

La juge Wilkinson a présenté des exposés dans le cadre de nombreuses activités de formation juridique continue, elle a été membre de l’exécutif de sections de l’Association du Barreau canadien et, au moment de sa nomination, elle était directrice et membre de l’exécutif de la Continuing Legal Education Society of British Columbia. Elle a également été pendant longtemps directrice et présidente de la British Columbia Government Lawyers Association et a contribué régulièrement aux réunions de l’Association canadienne des juristes de l’État et de la Commonwealth Lawyers Association.

La juge Wilkinson a également participé activement aux activités de son centre communautaire local, situé au cœur du West End de Vancouver, où elle et son conjoint Gayle résident.

Faits en bref

  • Depuis novembre 2015, plus de 350 juges ont été nommés à une cour supérieure. Ces juristes exceptionnels témoignent de la diversité qui renforce le Canada. Plus de la moitié de ces juges sont des femmes, et ces nominations font état d’une représentation accrue des minorités visibles, des Autochtones, des membres de la communauté LGBTQ2S et des personnes qui s’identifient comme handicapées.

  • Le gouvernement du Canada est déterminé à favoriser l’accès à la justice pour tous les Canadiens. Afin d’améliorer les résultats pour les familles canadiennes, le budget de 2018 prévoit un financement de 77,2 millions de dollars sur quatre ans pour appuyer l’élargissement des tribunaux unifiés de la famille à compter de 2019-2020. Cet investissement dans le système de justice familiale créera 39 nouveaux postes de juges en Alberta, en Ontario, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador.

  • De plus, le budget de 2018 a proposé de financer sept autres postes de juges en Saskatchewan et en Ontario, ce qui coûtera 17,1 millions de dollars sur cinq ans.

  • Les nominations à la magistrature fédérale sont faites par le gouverneur général, agissant selon l’avis du Cabinet fédéral et sur les recommandations du ministre de la Justice.

  • Les comités consultatifs à la magistrature de partout au pays jouent un rôle essentiel dans le processus d’évaluation des candidatures à la magistrature. Il y a 17 comités consultatifs à la magistrature, qui représentent toutes les provinces et tous les territoires.

  • Des réformes importantes du rôle et de la structure des comités consultatifs à la magistrature ont été annoncées le 20 octobre 2016 afin d’accroître l’indépendance et la transparence du processus.

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Rachel Rappaport
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Justice
613-992-6568
rachel.rappaport@justice.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère de la Justice Canada
613-957-4207
media@justice.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :