Le ministre de la Justice et procureur général du Canada annonce des nominations à la magistrature du Nouveau-Brunswick

Communiqué de presse

Le 19 novembre 2020 – Ottawa (Ontario) – Ministère de la Justice Canada  

L’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé aujourd’hui les nominations suivantes en vertu du processus de nomination à la magistrature mis en place en 2016. Ce processus met l’accent sur la transparence, le mérite et la diversité de la population canadienne, et a pour but de veiller à la nomination de juristes qui incarnent les plus hautes normes d’excellence et d’intégrité.

Michelle Boudreau-Dumas, avocate en droit de la famille à la Commission des services d’aide juridique du Nouveau-Brunswick à Campbellton, est nommée juge de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick, Division de la famille. Madame la juge Boudreau-Dumas remplace monsieur le juge M.A. Robichaud (Bathurst), qui a choisi de devenir juge surnuméraire en date du 19 novembre 2019.

Kathryn Gregory, c.r., procureure de la Couronne pour le Bureau du procureur général du Nouveau-Brunswick à Fredericton, est nommée juge de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick, Division de première instance. Madame la juge Gregory remplace madame la juge J.L. Clendening (Fredericton), qui a choisi de devenir juge surnuméraire en date du 15 mai 2020. Le juge en chef a transféré monsieur le juge T.C. Christie (Saint John) à ce poste vacant de sorte que le poste vacant est situé à Saint John.

Citation

 « Je souhaite aux juges Boudreau-Dumas et Gregory beaucoup de succès dans leurs nouvelles fonctions. Je suis convaincu qu’elles serviront bien la population du Nouveau-Brunswick en tant que membres de la Cour du Banc de la Reine. »

— L’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada

Biographies

La juge Michelle Boudreau-Dumas est originaire de Cocagne, Nouveau-Brunswick. Elle a obtenu un baccalauréat en droit de l’Université de Moncton en 1991 et a été reçue au Barreau du Nouveau-Brunswick en 1992.

Madame la juge Boudreau-Dumas est parfaitement bilingue et exerce le droit auprès de la Commission des services d’aide juridique du Nouveau-Brunswick depuis 2001 à titre d'avocate en droit de la famille. Avant d’occuper ce poste, elle a exercé le droit en pratique privée dans les domaines du droit de la famille, du droit immobilier et du droit successoral. Elle demeure à Balmoral où elle y a d’ailleurs établi sa pratique avec son époux de 1996 à 2001, au sein du Cabinet juridique Guy Dumas. Elle possède aussi une formation en médiation et en droit collaboratif.

La juge Boudreau-Dumas a agi à titre de conférencière lors de sessions d’information destinées au public et auprès de ses collègues de la Commission. Elle a fait partie du comité consultatif en droit de la famille et du comité de perfectionnement professionnel de l’ABC Nouveau-Brunswick. Elle a aussi activement participé au groupe de travail visant l’accès à la justice familiale mis sur pied par le ministre de la Justice du Nouveau-Brunswick en 2009. Elle s’est vivement impliquée contre la violence conjugale dans la région du Restigouche et a été conseillère et présidente des conseils d’administration pour la Maison Notre-Dame et Services à la famille Restigouche.

Fière maman de trois enfants, la juge Boudreau-Dumas est  membre et présidente du comité de parents de l’école le Domaine des copains.

La juge Kathryn Gregory, c.r., est née et a grandi à Fredericton, au Nouveau-Brunswick. Elle a obtenu un baccalauréat ès arts avec distinction de l’Université du Nouveau-Brunswick, une maîtrise ès arts en philosophie juridique de l’Université Queen’s à Kingston et un baccalauréat en droit d’Osgoode Hall, à Toronto.

Madame la juge Gregory a commencé sa carrière juridique en pratique privée à Fredericton, au cabinet spécialisé Athey, Gregory & Dickson. Elle a exercé le droit général pendant six ans jusqu’en 2003, année où elle est devenue procureure de la Couronne au Service des poursuites pénales du Nouveau-Brunswick. Ses années de pratique privée et dans les poursuites lui ont permis d’acquérir une vaste expérience des litiges civils et criminels, y compris le droit de la famille, le droit contractuel, le droit de l’emploi, le droit de la responsabilité délictuelle et le droit des assurances. Depuis 2014, la juge Gregory a travaillé comme avocate de la Couronne chargée des appels et de l’éducation, s’occupant de tous les appels en matière criminelle devant la Cour d’appel du Nouveau-Brunswick, et a comparu à de nombreuses reprises devant la Cour suprême du Canada. En 2017, elle a été nommée conseillère de la reine.

La juge Gregory a été professeure auxiliaire à la faculté de droit de l’Université du Nouveau-Brunswick. Elle a également été conférencière à l’Université St. Thomas, panéliste pour l’Institut national de la magistrature et agit souvent comme conférencière invitée pour divers organismes. Elle est membre du Comité des plaintes du Barreau du Nouveau-Brunswick, membre du conseil d’administration de Jobs Unlimited, qui aide les personnes ayant des désavantages intellectuels. Elle est une fervente bénévole et joueuse de cricket au Nouveau-Brunswick.

La juge Gregory vit à Fredericton avec son partenaire, Mark Outar, et est mère d’Alexa et belle-mère de Sebastien et de Jayda.

Faits en bref

  • Depuis novembre 2015, plus de 415 juges ont été nommés à une cour supérieure. Ces juristes exceptionnels témoignent de la diversité qui renforce le Canada. Plus de la moitié de ces juges sont des femmes, et ces nominations font état d’une représentation accrue des minorités visibles, des Autochtones, des membres de la communauté LGBTQ2S et des personnes qui s’identifient comme handicapées.

  • Le gouvernement du Canada est déterminé à favoriser l’accès à la justice pour tous les Canadiens. Afin d’améliorer les résultats pour les familles canadiennes, le budget de 2018 prévoit un financement de 77,2 millions de dollars sur quatre ans pour appuyer l’élargissement des tribunaux unifiés de la famille à compter de 2019-2020. Cet investissement dans le système de justice familiale permettra de créer 39 nouveaux postes de juges en Alberta, en Ontario, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador.

  • Les nominations à la magistrature fédérale sont faites par le gouverneur général, agissant selon l’avis du Cabinet fédéral et sur les recommandations du ministre de la Justice.

  • Les comités consultatifs à la magistrature de partout au pays jouent un rôle essentiel dans le processus d’évaluation des candidatures à la magistrature. Il y a 17 comités consultatifs à la magistrature, qui représentent toutes les provinces et tous les territoires.

  • Des réformes importantes du rôle et de la structure des comités consultatifs à la magistrature ont été annoncées le 20 octobre 2016 afin d’accroître l’indépendance et la transparence du processus. 

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Rachel Rappaport
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Justice
613- 992- 6568
rachel.rappaport@justice.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère de la Justice Canada
613- 957- 4207
media@justice.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :