La période de présentation des demandes de financement dans le cadre du volet Sport au service du développement social dans les communautés autochtones est maintenant ouverte

Communiqué de presse

GATINEAU, le 14 septembre 2020

Le gouvernement du Canada s’est engagé à rendre les communautés autochtones du Canada encore plus fortes et plus saines. Le pouvoir transformateur du sport joue un rôle important dans la réalisation de cet objectif. En plus de renforcer l’estime de soi et les aptitudes en leadership, le sport permet aux enfants et aux jeunes de grandir et de s’épanouir sur les plans physique, émotionnel et mental.

Afin d’abolir les obstacles qui empêchent, encore aujourd’hui, de nombreuses communautés autochtones à accéder aux programmes sportifs et aux bienfaits connexes, l’honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien, donne le coup d’envoi à un deuxième appel de demandes dans le cadre du volet Sport au service du développement social dans les communautés autochtones. L’appel visera des demandes de financement pour réaliser des projets durant les exercices 2021‑2022 et 2022‑2023.

Ce volet a pour but d’aider les jeunes autochtones à être plus actifs et à mener une vie plus saine et, dans certains cas, à renouer avec la culture et les sports traditionnels, tout en proposant des solutions de rechange aux comportements à risque et des occasions d’emploi et de formation. Les communautés autochtones définiront et proposeront les activités et les résultats ciblés sur le plan social associés à chacun des projets. Ce faisant, elles veilleront à combler leurs besoins particuliers.

Citations

« Grâce à cette initiative, notre gouvernement aide les communautés autochtones du Canada à se servir du sport comme un levier pour amener des changements positifs. Elle offre des possibilités d’apprentissage et de développement formidables aux communautés autochtones. Voilà ce qui explique mon vif intérêt envers cette initiative, car elle a une incidence positive sur la vie des jeunes autochtones et de leur famille. »  

− L’honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien

« Le Cercle sportif autochtone (CSA) est fier du travail que les organismes provinciaux et territoriaux de sport autochtone (OPTSA) ont accompli pour soutenir et renforcer le sport, l’activité physique et les loisirs autochtones partout au pays.

Les OPTSA veillent à ce que les athlètes, les entraîneurs et les communautés autochtones du Canada puissent réaliser leurs rêves.

Le CSA reconnaît l’engagement de Sport Canada, qui a investi directement dans les OPTSA, lesquels offrent aux Autochtones des occasions plus fortes et plus saines de faire du sport dans leur communauté grâce à la première composante du SSDSCA.

Le CSA, avec les OPTSA, se réjouit de la poursuite du dialogue afin de s’assurer que les investissements reflètent les besoins des communautés autochtones du Canada et y répondent. »  

− Carey Calder, directrice générale, Cercle sportif autochtone

Faits en bref

  • L’aide financière accordée par l’entremise du volet Sport au service du développement social dans les communautés autochtones (SSDSCA) comprend deux composantes :

    Première composante : Une somme annuelle de 5,3 millions de dollars destinée aux 13 organismes provinciaux et territoriaux de sport autochtone (OPTSA) pour qu’ils réalisent des projets de sport au service du développement social dans leurs communautés, ainsi qu’au Cercle sportif autochtone pour qu’il encadre et coordonne les OPTSA.

    Deuxième composante : Une somme annuelle de 3,6 millions de dollars destinée aux gouvernements autochtones, aux communautés autochtones et aux autres organismes de prestation de services autochtones et non autochtones sans but lucratif qui collaborent avec des organismes autochtones afin de réaliser des projets qui s’appuient sur le sport pour promouvoir le développement social dans les communautés autochtones.

  • Les gouvernements autochtones, les communautés autochtones et les autres organismes de prestation de services autochtones et non autochtones sans but lucratif qui collaborent avec des organismes autochtones doivent présenter leur demande de financement dans le cadre de la deuxième composante d’ici le 16 octobre 2020.

  • Les OPTSA admissibles à présenter une demande de financement dans le cadre de la première composante doivent le faire d’ici le 20 novembre 2020. Le financement sera fondé sur une formule établie au préalable.

  • C’est le début de la deuxième période de présentation des demandes dans le cadre du volet SSDSCA. La première période avait été lancée le 31 mai 2019 et couvrait des projets devant se réaliser en 2019‑2020 et en 2020‑2021. Le gouvernement du Canada a subventionné 44 organismes (le Cercle sportif autochtone et les 13 OPTSA dans le cadre de la première composante, tandis que 30 bénéficiaires ont reçu des fonds rattachés à la deuxième composante) pour qu’ils réalisent ou soutiennent des projets du volet SSDSCA dans le cadre de ce premier appel de demandes.

  • Le volet Sport au service du développement social dans les communautés autochtones donne suite aux appels à l’action 7, 19 et 38 découlant de la Commission de vérité et réconciliation du Canada.

  • Le gouvernement du Canada est le plus important bailleur de fonds du système sportif au pays. Il appuie la pratique du sport et l’excellence par l’entremise de politiques et de programmes fédéraux.

Liens connexes

Personnes-ressources

Camille Gagné-Raynauld
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Patrimoine canadien
camille.gagne@canada.ca

Relations avec les médias
Patrimoine canadien
819-994-9101
1-866-569-6155
pch.media-media.pch@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :