Semaine axée sur les efforts des Autochtones pour se réapproprier, revitaliser, maintenir et renforcer leurs langues : points saillants des nouveaux projets financés dans les Maritimes

Communiqué de presse

ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD, NOUVELLE-ÉCOSSE, le 19 mars 2021

Le gouvernement du Canada reconnaît que les peuples autochtones sont les mieux placés pour diriger la revitalisation des langues autochtones. Cette semaine, l’honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien, voyage virtuellement dans tout le pays pour rencontrer des communautés autochtones et des organismes voués aux langues autochtones afin de les entendre au sujet de l’impact et de l’importance de leurs efforts visant à revitaliser et à renforcer leurs langues. Aujourd’hui, le ministre Guilbeault rencontre des groupes (de façon virtuelle) pour en apprendre un peu plus au sujet des projets liés aux langues autochtones à l’Île-du-Prince-Édouard et en Nouvelle-Écosse. Il s’est rendu virtuellement à Québec lundi, en Ontario mardi, dans l’Ouest canadien mercredi et dans le Nord jeudi.

Aujourd’hui, le ministre a rencontré les deux groupes suivants :

  • La Première Nation de Lennox Island, à l’Île-du-Prince-Édouard, qui donne 180 heures de cours de micmac et des camps linguistiques et culturels à 55 participants, en plus de fournir gratuitement plus de 370 versions électroniques de livres rédigés en micmac et portant sur divers enseignements sacrés. Ces ouvrages sont le fruit d’un partenariat avec les élèves de la maternelle quatre ans à la sixième année de l’école John J. Sark Memorial;
  • Mi'kmaw Kina'matnewey, qui offre un programme de mentor-apprenti en micmac de 300 heures, 120 heures de planification de la revitalisation du micmac, ainsi que des camps linguistiques et culturels en micmac d’une durée d’environ 100 heures à des participants de Membertou (Nouvelle-Écosse). Grâce à une application iOS, ils concevront aussi 8 livres d’histoire numériques qui permettront d’en apprendre plus sur le micmac et de s’immerger dans l’apprentissage de la langue.

Le ministre Guilbeault a également annoncé que le gouvernement fédéral versait plus de 3,1 millions de dollars afin de financer 62 projets comme ceux-ci dans les Maritimes, pour un investissement totalisant plus de 5,5 millions de dollars en 2019-2021.

Dans le cadre du Programme des langues et cultures autochtones, le gouvernement du Canada a investi plus de 60 millions de dollars en 2019-2021 pour soutenir les efforts des peuples autochtones visant à se réapproprier, à revitaliser, à maintenir et à renforcer leurs langues et cultures. Grâce à l’investissement important pour les langues autochtones prévu dans le budget de 2019, nous verrons la plus grande croissance du soutien aux langues autochtones dans l’histoire de ce programme, la majorité de ces fonds allant directement aux communautés et organisations autochtones pour soutenir leurs besoins linguistiques uniques.

La langue et la culture sont au cœur de la guérison, de l’estime de soi et de l’identification; elles constituent le fondement de communautés saines. Le Rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées exhorte le gouvernement du Canada à donner aux femmes et aux filles autochtones, ainsi qu’aux personnes 2ELGTBQQIA +, les moyens d’agir grâce au pouvoir de transformation de la culture. Par des mesures comme celles-ci, les femmes et les filles autochtones et les personnes 2ELGTBQQIA+ se réapproprient leur langue et leurs connaissances culturelles, puis les utilisent comme un outil authentique et puissant afin de raconter leurs propres histoires, dans leurs propres mots.

Citations

« La langue ne reflète pas que notre identité en tant que personne ou communauté, elle perpétue aussi notre histoire commune et notre patrimoine culturel, en plus de révéler nos rêves d’avenir. C’est pourquoi la revitalisation des langues autochtones dans la région des Maritimes, comme partout ailleurs au Canada, est et demeurera une grande priorité pour moi, pour notre gouvernement et pour toute la population canadienne. »

— L’honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien

« Notre gouvernement sait qu’il est important de préserver et de renforcer les cultures, les traditions et les langues autochtones. C’est pourquoi nous continuons d’accroître notre investissement dans les communautés, partout au Canada, où les langues autochtones sont parlées et où elles font partie du quotidien. Les langues autochtones sont une source de vitalité et de force, en particulier dans le Nord et l’Arctique. »

– L’honorable Dan Vandal, ministre des Affaires du Nord

« La langue décrit qui nous sommes, notre identité, nos sentiments, notre culture et notre histoire. Au Canada, il existe plus de 60 langues autochtones, et nous savons que nous devons les protéger, les promouvoir et encourager leur maîtrise. Nous travaillons à démanteler les systèmes coloniaux qui ont menacé les peuples autochtones et leurs langues pendant des générations. Le Programme des langues et cultures autochtones fait partie de notre travail en partenariat avec les peuples autochtones pour mettre en œuvre les appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation et pour répondre au Rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. »

– L’honorable Carolyn Bennett, ministre des Relations Couronne-Autochtones

« Le gouvernement du Canada doit appuyer ceux qui savent le mieux comment revitaliser leurs propres langues, en utilisant des approches fondées sur les distinctions et adaptées à leurs besoins et circonstances uniques. Conformément à notre engagement, nous continuerons à soutenir et à financer les organisations autochtones dans leurs efforts en vue de se réapproprier, renforcer, promouvoir et revitaliser les langues autochtones. »

– L’honorable Marc Miller, ministre des Services aux Autochtones

« Le maintien de la culture micmaque est très important. Je suis heureux de faire partie d'un gouvernement qui soutient les membres de la Première Nation de Lennox Island, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la réserve, afin qu'ils puissent participer à toute une gamme d’apprentissages linguistiques et d'activités culturellement pertinentes. »

Robert Morrissey, député d’Egmont

« La revitalisation des langues autochtones au Canada est une grande priorité pour notre gouvernement. En investissant dans des ressources spécialisées en micmac, nous veillons à ce que notre langue et son enseignement se perpétuent encore pendant de nombreuses générations. Nos jeunes qui parlent micmac se basent sur les perspectives et les valeurs de leurs ancêtres micmacs pour comprendre le monde. Je suis fier de faire partie d’un gouvernement qui est déterminé à déployer encore plus d’efforts en ce sens. »

— Jaime Battiste, député de Sydney–Victoria

« Les années passent et nos aînés disparaissent, mettant ainsi un peu plus en péril nos liens avec la langue micmaque. La langue est intrinsèquement liée à notre peuple, et il faut absolument que nous nous réappropriions cet aspect de notre identité avant qu’il ne s’éteigne à jamais. »

— Jamie Thomas, directrice, culture et tourisme, Première Nation de Lennox Island

« Apaja'tuek L'nui'suti kmitkinnaq — Nous redonnons la parole à nos communautés. »

— Blaire Gould, directrice, Mi'kmaw-Kina'matnewey

Faits en bref

  • Le budget de 2019 proposait d’investir 333,7 millions de dollars sur cinq ans, et 115,7 millions de dollars par année par la suite, afin de soutenir des projets communautaires de revitalisation des langues autochtones.

  • La Loi sur les langues autochtones a reçu la sanction royale le 21 juin 2019. Patrimoine canadien collabore avec des partenaires et organisations autochtones afin de la mettre en œuvre et d’élaborer une nouvelle approche pour investir dans les langues autochtones.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour de plus amples renseignements (médias seulement), veuillez communiquer avec :

Camille Gagné-Raynauld
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Patrimoine canadien
camille.gagne@canada.ca

Relations avec les médias
Patrimoine canadien
819-994-9101
1-866-569-6155
pch.media-media.pch@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :