Bénédicité lors des cérémonies nationales

Lors de cérémonies publiques, on récite le bénédicité, debout, avant le repas.

Lors de réceptions privées, on récite habituellement le bénédicité une fois que tous les convives ont pris leurs places et avant le début du repas. Il est recommandé de choisir une formule courte, comme la suivante, qui convient à toutes les religions :

« Seigneur, bénissez-nous ainsi que la nourriture que nous allons prendre. Amen. »

On demande généralement à un membre du clergé de réciter le bénédicité lors des cérémonies publiques aussi bien que des réceptions privées.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :