Le Canada et les Premières Nations Anishinabek soulignent une étape historique de l'entente sur l'autonomie gouvernementale

Communiqué de presse

Le 1er octobre 2022 — Première Nation de Nipissing, Territoire visé par le traité Robinson-Huron, Ontario — Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada et la Nation Anishinabek

Aujourd'hui, l'honorable Marc Miller, ministre des Relations Couronne-Autochtones, s'est joint au chef du Grand conseil de la Nation Anishinabek, Reg Niganobe, au chef Lloyd Myke de la Première Nation de Magnetawan, à la Gimaa Kwe Rhonda Williams-Lovett de la Première Nation de Moose Deer Point, au chef Scott McLeod de la Première Nation de Nipissing, au chef Larry Roque de la Première Nation de Wahnapitae et à la chef Irene Kells de la Première Nation de Zhiibaahaasing, lors d'une cérémonie en personne pour célébrer l'Entente sur la gouvernance de la Nation Anishinabek, laquelle entre en vigueur aujourd'hui. Cette célébration permet aux parties de souligner la signature de l'Entente qui a eu lieu lors d'une cérémonie virtuelle plus tôt cette année.

L'Entente sur la gouvernance de la Nation Anishinabek est la première entente sur l'autonomie gouvernementale de son genre en Ontario. Elle marque une étape importante pour les Premières Nations Anishinabek signataires, car les dispositions de la Loi sur les Indiens concernant la gouvernance ne s'appliqueront plus.

Conclue après environ 25 ans de négociations, cette Entente historique reconnaît le contrôle des Anishinabek sur leur gouvernance et les pouvoirs législatifs des Premières Nations signataires dans des secteurs clés. Les Premières Nations prendront leurs propres décisions quant à la façon dont leurs élections seront tenues et dont leurs gouvernements fonctionneront et elles choisiront elles-mêmes leurs citoyens. De plus, elle déterminera la meilleure façon de protéger et de promouvoir la langue et la culture anishinaabe.

Le gouvernement du Canada travaille avec les partenaires des Premières Nations à rétablir des relations de nation à nation respectueuses, à reconnaître leur droit inhérent à l'autodétermination ainsi qu'à appuyer les communautés à mesure qu'elles s'affranchissent de la Loi sur les Indiens et font la transition vers l'autonomie gouvernementale.

Citations

« Je suis honoré de participer aux célébrations d'aujourd'hui avec des dirigeants Anishinabek, des Aînés, des jeunes et des membres de la communauté pour souligner cette étape clé dans la mise en œuvre de l'Entente sur la gouvernance de la Nation Anishinabek. Il s'agit d'une étape importante dans l'affranchissement de la Loi sur les Indiens pour les Premières Nations Anishinabek signataires qui pourront ainsi mettre en œuvre leur droit à l'autodétermination et leurs visions d'un avenir meilleur pour leurs communautés. »

L'honorable Marc Miller
Ministre des Relations Couronne-Autochtones

« Aujourd'hui marque une étape importante dans la mise en œuvre de la loi concernant l'Entente sur la gouvernance de la Nation Anishinabek. Nous sommes honorés d'être ici avec les communautés B'Maakonigan et l'honorable Marc Miller pour souligner cette occasion sans précédent. Nous sommes tous enthousiastes à propos des vastes possibilités que cette entente créera pour les communautés signataires. »

Chef Reg Niganobe du Grand conseil
Nation Anishinabek

« Notre communauté de la Première Nation de Moose Deer Point accueille la mise en œuvre de la loi concernant l'Entente sur la gouvernance de la Nation Anishinabek. Notre droit à l'autodétermination, qui nous permettra de gouverner à notre façon et de faire respecter notre souveraineté par le Canada, est une mesure positive pour une véritable réconciliation. »

Gimaa Kwe Rhonda Williams-Lovett
Première Nation de Moose Deer Point

« Nous sommes reconnaissants de cette nouvelle étape vers la mise en œuvre de l'Entente. Nous pourrons ainsi adopter des approches et réaliser des économies dans la distribution des ressources au profit de nos citoyens, ce que nous ne pouvions pas faire avant, et nous pourrons servir notre communauté comme nous l'avons toujours voulu. »

Chef Larry Roque
Première Nation de Wahnapitae

« Alors que nos Nations s'efforcent de reprendre nos compétences légitimes sur notre propre gouvernance, l'Entente sur la gouvernance de la Nation Anishinabek est un outil qui nous permet de nous affranchir des articles de la Loi sur les Indiens, pour que nous soyons libres de régir et de protéger nos élections, notre langue et notre culture, notre citoyenneté, ainsi que notre gestion et nos activités. Il s'agit d'un pas positif vers l'autonomie gouvernementale. »

Chef Scott McLeod
Première Nation de Nipissing

« La gouvernance de Magnetawan Anishinabek est la prochaine étape dans l'exercice de notre droit inhérent de nous gouverner nous-mêmes et de positionner notre communauté et nos membres dans la création de nos lois suprêmes. »

Chef Lloyd Myke
Première Nation de Magnetawan

« Cette entente fera partie de nos livres d'histoire. Elle nous aidera à établir de nouvelles relations dans notre communauté. Nous devons maintenir vivante Anishinaabemowin afin de nous permettre de nous connecter avec notre environnement et d'être fiers de ce que nous sommes. »

Chef Irene Kells
Première Nation Zhiibaahaasing

Faits en bref

  • Les négociations sur l'autonomie gouvernementale en matière de gouvernance menées avec la Nation Anishinabek ont débuté en 1995, ont donné lieu à une entente de principe en 2007 et ont pris fin en 2019.

  • Au cours des deux dernières années, l'Entente a été approuvée par les citoyens de chaque Première Nation signataire au moyen d'un vote communautaire.

  • De vastes activités de mobilisation communautaire ont eu lieu pendant cette période ainsi que des consultations avec les citoyens anishinabek durant les négociations.

  • L'Entente a été signée par les parties en avril 2022, et la loi fédérale pour la mettre en vigueur a reçu la sanction royale le 23 juin 2022. La date d'entrée en vigueur de l'Entente est le 1er octobre 2022.

  • Pour la prochaine étape, les Premières Nations signataires (qui forment le gouvernement de la Nation Anishinabek) adopteront leurs propres lois pour créer leur nouveau système de gouvernance et le mettre en œuvre.

  • On appuiera ces travaux en augmentant le financement versé aux Premières Nations pour qu'elles puissent assumer leurs nouvelles responsabilités et investir dans les priorités communautaires en vue d'un avenir meilleur.

  • En avril 2022, les Premières Nations signataires ont déterminé le nom du nouvel organisme central de gouvernance : B'Maakonigan (gouvernement de la Nation Anishinabek).

  • Il ne s'agit pas de la première entente sur l'autonomie gouvernementale négociée avec la Nation Anishinabek. En 2018, les parties ont conclu une entente sur l'autonomie gouvernementale en matière d'éducation. Cette entente en vigueur vise 23 Premières Nations Anishinabek en Ontario.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Renelle Arsenault
Directrice des communications
Cabinet de l'honorable Marc Miller
Ministre des Relations Couronne-Autochtones
renelle.arsenault@rcaanc-cirnac.gc.ca

Relations avec les médias
Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada
819-934-2302
RCAANC.media.CIRNAC@sac-isc.gc.ca

Laura Barrios
Coordonnatrice des communications
Nation Anishinabek
705-498-1957
laura.barrios@anishinabek.ca

Restez branchés

Joignez-vous à la conversation pour en savoir davantage sur les Autochtones au Canada :

Twitter : @GCAutochtones
Facebook : @GCAutochtones
Instagram : @GCAutochtones

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par courriel ou par fils RSS. Pour obtenir plus d'information ou pour vous abonner, visitez www.rcaanc.gc.ca/filsRSS.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :