Papier oignon, papier de riz et papier calque

Type de document

Tout document dont la transparence est importante et/ou le fini luisant.

Exemples :

  • Double de correspondance

Notes

  • Faire un essai avant d'appliquer ces recommandations afin d'optimiser les résultats.

Remarques

  • On peut choisir de faire la numérisation en mode opaque uniquement en appliquant les normes d'après les réglages en « échelle de gris ».
  • Comme ce mode permet une meilleure consultation du texte, il est recommandé pour tout document difficile à lire ou à faible contraste.
  • Conserver une bordure autour du document de façon à pouvoir le recadrer ou effectuer des modifications ultérieures (ex. : enlever l'échelle ou la charte et le numéro du document).
  • Dans le cas de documents plus grands que la surface du numériseur, appliquer les normes de photographies d'artefacts de dimensions régulières.
  • Dans le cas de documents comprenant plusieurs pages, examiner la possibilité de produire un document en format PDF à partir des originaux ou à partir de copies dérivées en noir et blanc.

Recommandations

  1. À cause de la transparence du document et parce que le fond gris transparaît, numériser deux fois avec un fond blanc : Une fois en mode opaque, puis en mode transparent à 300 ppp, avec un minimum de 3000 pixels pour la dimension la plus longue (8 x 10 ou 1:1 pour les formats plus grands que 8 x 10).
    Illustration d'une église sur papier montrant le mode opaque avec une échelle de 10 cm et le nombre 0101010101.
    CD2004-0008-B322-17-1
    Mode opaque
    Illustration d'une église sur papier montrant le mode transparent.
    D2006-05007
    Mode transparent
  2. Se référer aux directives générales pour calculer le nombre de ppp nécessaires en fonction de la dimension du document à numériser.
    Attention : c'est le document qui doit mesurer 8 x 10 et non le fichier
  3. Sélectionner le mode 48 bits sur le numériseur afin de capter le maximum de couleurs. Dans les cas où ce choix ne serait pas disponible, le mode 24 bits est acceptable.
  4. Comme point de repère, numériser une charte de couleur (Kodak Q-14 ou Q-60) avant chaque séance de numérisation.
  5. En mode opaque seulement, numériser le document avec une échelle de gris ou une charte de couleur et, selon l'espace disponible, toujours mettre cette dernière au même endroit (idéalement en bas à gauche).
  6. Faire la balance des couleurs sur chaque image tel qu'il est indiqué dans les directives générales en introduction. Dans le cas où il n'y pas de référence d'échelle de gris, faire la balance des niveaux du blanc sur la zone la plus claire (D-Max) et ensuite faire la balance du noir sur la zone la plus sombre (D-Min).
  7. Dans un canevas élargi de 1 pouce vers le bas, inscrire le numéro du document en noir en bas à droite (police : Arial, 40 points).
  8. Aplatir l'image (les calques).
  9. Convertir les fichiers dans un profil Adobe RVB 1998, 8 bits par canal (total de 24 bits) ou, si le document est en noir et blanc, les convertir en Gray Gamma 2.2, 8 bits.
  10. Sauvegarder l'image en format TIFF non compressé, en la nommant selon les normes établies par les archives photographiques de la Société.
  11. Produire une version JPEG selon les normes indiquées dans les directives générales.

Coordonnées pour cette page Web

Ce document est publié par le Réseau canadien d’information sur le patrimoine (RCIP). Pour fournir des commentaires ou des questions à ce sujet, veuillez communiquer directement avec le RCIP. Pour trouver d’autres ressources en ligne destinées aux professionnels de musées, visitez la page d'accueil du RCIP ou la page Muséologie et conservation sur Canada.ca.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :