2.2 Sensibilisation et persuasion de la gestion et du personnel

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Si votre institution ne voit pas la nécessité d'une politique sur la PI, comment pouvez-vous la faire changer d'avis? Comment parvenez-vous à convaincre du personnel surchargé ou une administration réfractaire que l'effort est requis et utile? La persuasion est une première étape cruciale : sans l'appui ou l'avalisation de l'administration et du personnel, le processus sera ardu à entreprendre et à soutenir, et il sera voué à l'échec avant même de commencer.

Pour garantir cette avalisation, vous devez d'abord réunir les preuves à l'appui de votre justification. Il existe un grand nombre de manières de compiler ces données au sein de votre institution. Un examen des procédures départementales locales relatives à la PI révélera souvent des écarts, ou encore des modalités qui se contredisent les unes et les autres. Sonder de manière officielle les gestionnaires des divers services au sujet de leurs points de vue sur l'utilisation et la propriété de la PI est susceptible de mettre au jour de nombreuses perspectives différentes et conflictuelles qui devront être conciliées. Interroger le personnel à propos des questions de PI auxquelles ils sont confrontés au quotidien peut donner lieu à des anecdotes qui illustrent les « rodages » entre détenteurs de droits et utilisateurs en matière de PI. Les différences, incohérences et problématiques qui ressortent de ces enquêtes initiales peuvent aider à étayer la justification d'une politique institutionnelle unifiée sur la PI.

Des preuves additionnelles sont disponibles auprès de la collectivité élargie de professionnels muséaux. Les collègues de l'extérieur de votre organisation sont de bonnes sources d' « histoires d'horreur » qui offrent des leçons de choses que vous pouvez porter à l'attention de votre institution. Les ressources professionnelles, en particulier les serveurs de listes, offrent toute une gamme de scénarios et de conseils quant aux questions de politiques sur la PI. Fournir toute une liste de noms de professionnels provenant de son réseau de connaissances contribue également à donner de la crédibilité à vos efforts. Citer la NINCH, le RCIP et d'autres organisations du genre qui ont réalisé d'importants travaux dans le domaine de la PI et des musées et qui appuient activement l'élaboration de politiques démontre à votre institution l'importance de se tenir au fait des pratiques professionnelles dans la collectivité muséale.

Dès que vous aurez rassemblé et documenté l'information à partir de ces sources, compilez-les en un document clair et concis (c.-à-d. une liste de « justifications » ou « motivations à agir ») et distribuez-les par les voies indiquées au sein de votre institution. La persuasion peut être un long processus (poignées de mains fréquentes, réseautage personnalisé et répétition incessante du message sont souvent requis), mais un argument bien articulé qui démontre que vous avez fait vos devoirs peut contribuer de beaucoup à accroître la sensibilisation au bien-fondé d'une politique sur la PI destinée à votre institution.

Coordonnées pour cette page Web

Ce document est publié par le Réseau canadien d’information sur le patrimoine (RCIP). Pour fournir des commentaires ou des questions à ce sujet, veuillez communiquer directement avec le RCIP. Pour trouver d’autres ressources en ligne destinées aux professionnels de musées, visitez la page d'accueil du RCIP ou la page Muséologie et conservation sur Canada.ca.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :