Entrée en vigueur de nouvelles règles visant à réduire le risque de résistance aux antimicrobiens

Communiqué de presse

14 novembre 2017        Ottawa, Ontario        Santé Canada

Les infections résistantes aux antimicrobiens sont de plus en plus fréquentes et de plus en plus difficiles à traiter. Bien que la résistance aux antimicrobiens (RAM) puisse survenir de façon naturelle, le mauvais usage des antimicrobiens dans les domaines des soins de santé, de la santé animale, de la production alimentaire et de l’hygiène contribue à son apparition et à sa propagation. Lorsque les antimicrobiens ne sont plus efficaces, ils ne peuvent plus servir à traiter les infections chez les humains et les animaux. Aujourd’hui, Santé Canada a annoncé l’entrée en vigueur de deux nouvelles règles qui protégeront davantage les Canadiens contre le problème grandissant de la RAM.

Selon la Politique sur l’importation pour usage personnel, les médicaments antimicrobiens qui sont essentiels à la santé humaine et administrés à des animaux destinés à l’alimentation ne pourront plus être importés au Canada. Seuls les médicaments qui, de l’avis de Santé Canada, ne présentent aucun risque pour la santé humaine ou la salubrité des aliments pourront dorénavant être importés par les propriétaires de bétail, et ce, en quantités limitées seulement.

Un nouveau programme donnant accès à des produits de santé animale qui présentent un faible risque, comme à des suppléments vitaminiques et minéraux, pour des animaux de compagnie et des animaux destinés à l’alimentation a par ailleurs été mis en place afin de permettre aux fabricants d’importer et de vendre ces produits. Les produits de santé animale qui présentent un faible risque pour la santé humaine lorsqu’ils sont administrés à des animaux destinés à l’alimentation et qui peuvent servir à protéger la santé des animaux peuvent, à leur tour, réduire le besoin d’antimicrobiens.

Ensemble, ces changements témoignent de la volonté inébranlable du gouvernement du Canada de promouvoir l’utilisation responsable des antimicrobiens chez les animaux.


Faits en bref

  • La résistance aux antimicrobiens constitue aujourd’hui l’une des plus grandes menaces pour la santé mondiale. Les infections résistantes se multiplient plus rapidement que le rythme de mise au point de nouveaux médicaments, outils et thérapies non conventionnelles, ce qui crée un grave problème. On estime que d’ici 2050, la RAM pourrait être responsable de 10 millions de décès par année.

  • Les médicaments antimicrobiens comptent parmi nos armes les plus puissantes contre les infections humaines et animales. Leur utilisation appropriée est importante pour combattre la RAM.

  • Les deux initiatives qui sont entrées en vigueur aujourd’hui témoignent de la volonté du Canada de prendre des mesures concrètes pour contrecarrer les effets potentiellement dévastateurs de l’émergence et de la propagation de la RAM.

Liens connexes

Personnes-ressources

Renseignements au public
613-957-2991
1-866 225-0709

Relations avec les médias
Santé Canada
613-957-2983


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :