Financement du budget de 2018 pour la crise des opioïdes

Document d'information

La crise des opioïdes est une crise nationale de santé publique qui continue d’avoir des répercussions dévastatrices sur les personnes, les familles et les collectivités. C’est pourquoi le budget de 2018 du gouvernement du Canada propose un investissement de 231,4 millions de dollars sur cinq ans pour faire face à la crise.

Les nouvelles mesures fédérales couvrent plusieurs ministères et quatre domaines d’intérêt :

Accroître l’accès aux services de traitement pour tous les Canadiens

Notre approche de santé publique à l’égard de la crise des opioïdes vise à sauver des vies de toute urgence. Il est essentiel d’accroître l’accès au traitement pour la consommation problématique de substances. Trop de Canadiens font face à des obstacles pour avoir accès à des traitements qui pourraient leur sauver la vie. Les nouvelles mesures fédérales dans ce domaine comprennent :

  • Un financement d’urgence unique de 150 millions de dollars aux provinces et aux territoires afin d’améliorer l’accès aux services de traitement fondés sur des éléments probants;
  • 13,5 millions de dollars pour élargir le Programme sur l’usage et les dépendances aux substances de Santé Canada afin d’appuyer les approches novatrices en matière de traitement et de prévention.

Lutte contre la stigmatisation associée aux personnes qui consomment des drogues

Nous avons la responsabilité collective de traiter tous les gens avec dignité et respect. Trop souvent, la consommation problématique de substances est jugée comme une absence de moralité ou une question d’ordre public plutôt qu’un problème de santé. Cette stigmatisation constitue un obstacle à l’accès aux services sociaux et de santé essentiels et mène souvent à l’isolement social et à d’autres problèmes de santé. Les mesures de lutte contre la stigmatisation comprendront ce qui suit : 

  • 13,0 millions de dollars sur cinq ans afin de lancer une nouvelle campagne nationale pluriannuelle de sensibilisation du public pour aider à modifier les attitudes et les perceptions des Canadiens à l’égard des personnes qui consomment des drogues;
    • appuyer l’élaboration et la mise en œuvre de politiques gouvernementales qui reconnaissent la nécessité de réduire la stigmatisation dans toutes les activités gouvernementales. Cet investissement permettra aussi d’accroître la participation des personnes ayant des expériences vécues afin que leurs connaissances et leur expérience puissent aider à orienter les activités futures du gouvernement.
  • 5,7 millions de dollars sur cinq ans afin d’offrir aux forces de l’ordre une formation accrue sur la réduction des méfaits et la déstigmatisation de la consommation problématique de substances.

Prendre des mesures à nos frontières et renforcer notre soutien aux forces de l’ordre

Les opioïdes puissants comme le fentanyl présentent d’importants défis pour les agents des services frontaliers fédéraux et des forces de l’ordre. Le Canada a besoin d’approches novatrices pour détecter ces substances et les empêcher d’entrer et de sortir de notre pays. Voici les mesures que nous prendrons pour appuyer les efforts des agents des services frontaliers et des policiers :

  • 31,6 millions de dollars sur cinq ans afin d’offrir à l’Agence des services frontaliers du Canada la possibilité de détecter, d’identifier et d’interdire plus efficacement le fentanyl et d’autres substances hautement toxiques aux points d’entrée.

Élargir la base de données probantes pour éclairer et évaluer notre réponse

Le succès de toute réponse à la crise des opioïdes dépend de données et de recherches opportunes pour éclairer les approches actuelles et futures. L’annonce d’aujourd’hui comprend plusieurs initiatives visant à améliorer la base de données probantes, notamment :

  • Ce financement comprend une aide supplémentaire aux provinces et aux territoires pour accélérer la collecte de données et exploiter de nouvelles sources de données, ainsi que pour améliorer les données relatives aux populations autochtones.
  • 17,9 millions de dollars sur cinq ans à l’Agence de la santé publique du Canada et à Statistique Canada pour accélérer l’accès aux données et aux analyses sur la santé publique. Ce financement comprend un soutien supplémentaire aux provinces et aux territoires pour accélérer la collecte de données et puiser dans de nouvelles sources de données, ainsi que des améliorations des données pour les populations autochtones.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les mesures fédérales prises à l’égard de la crise des opioïdes, veuillez consulter le site Canada.ca/opioïdes.

 


Recherche d'information connexe par mot-clés: HE Santé et sécurité | Santé Canada | Canada | Vie saine | grand public | médias | documents d'information
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :