Déclaration de la ministre de la Santé à l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux surdoses 

Déclaration

31 août 2018               Ottawa (Ontario)                     Santé Canada

OTTAWA – Nous soulignons aujourd’hui la Journée internationale de sensibilisation aux surdoses (en anglais seulement), qui est l’occasion de nous souvenir des êtres chers ayant succombé à une surdose de drogue et pour méditer sur ces pertes tragiques qui auraient pu être évitées. C’est aussi l’occasion de mieux sensibiliser les gens sur les répercussions de la stigmatisation des personnes qui consomment des drogues. 

Au Canada, nous faisons face à une grave crise des opioïdes, qui prend de l’ampleur. En 2017, environ 4 000 décès furent apparemment liés aux opioïdes. La majorité des décès ont été causés par des surdoses accidentelles. Chacun représente une douloureuse perte – celle d’un membre de la famille, d’un être cher, d’un ami. Cette crise ébranle des collectivités de partout au pays et touche des Canadiens de tous les horizons.

Malgré les efforts d’organismes de partout au pays qui oeuvrent pour mettre cette crise en lumière, les personnes qui consomment des drogues sont encore stigmatisées. La stigmatisation, c’est‑à‑dire les attitudes ou croyances négatives, peut nuire considérablement à leur qualité de vie, ainsi qu’à celle des personnes en voie de rétablissement et de leur famille.

La stigmatisation détruit l’estime de soi et les relations, crée des obstacles au traitement, à l’emploi et au logement, et mène à la discrimination ou à l’isolement. Elle peut empêcher les gens d’obtenir des services sociaux et de santé essentiels et entraîne souvent d’autres problèmes de santé.   

Aucun ordre de gouvernement ou secteur ne peut résoudre à lui seul, ce problème complexe qui touche la vie sociale, la santé et la sécurité. L’inversion de la tendance épidémique de surdoses est une responsabilité partagée et exige l’action concertée de nombreux groupes d’intervenants, de personnes ayant une expérience concrète et de tous les ordres de gouvernement. Nous avons tous un rôle à jouer pour réduire la stigmatisation que vivent les usagers de drogues.  

La semaine prochaine, j’animerai un symposium sur les opioïdes où la discussion sera centrée sur le point de vue des personnes ayant une expérience concrète, dans le but de mettre fin à la stigmatisation et de promouvoir l’accès aux services de traitement. Cette rencontre nous permettra de discuter des différents aspects de la crise et des possibilités de collaboration soutenue afin de nous attaquer aux causes et de prévenir d’autres tragédies.   

Ensemble, nous pouvons mettre #FinAuxSurdoses.

L’honorable Ginette Petitpas Taylor, C.P., députée

Ressources supplémentaires

Ce qu’il faut savoir sur la crise des opioïdes au Canada
Stigmatisation

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de l’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Santé Canada
613-957-2983


Recherche d'information connexe par mot-clés: Consommation de drogues | Santé Canada | Canada | Vie saine | grand public | déclarations
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :